Rupert Sheldrake aurait-il prouvé la télépathie avec le courriel? - Blog du paranormal et de l'insolite

Rupert Sheldrake aurait-il prouvé la télépathie avec le courriel?

Rédigé par JC le — Publié dans Parapsychologie

Votre téléphone sonne et vous vous dites: «Tiens, c’est Untel». Vous décrochez l’appareil et la personne à qui vous pensiez est justement à l’autre bout du fil. Ça vous rappelle quelque chose? Est-ce de la télépathie? Bien des gens disent vivre ce genre d’expériences. D’autres disent pouvoir expérimenter la même chose avec un moyen de communication plus récent: le courrier électronique.

Mais comme le nombre de personnes susceptibles de vous appeler ou de vous écrire un courriel est limité (si on exclut les communications non sollicitées), et que ces personnes ont certaines habitudes que vous connaissez, il existe une probabilité assez élevée que vous puissiez deviner qui vous appelle ou vous écrit. Cependant, en se basant sur une série d’expériences dont les résultats ont été récemment publiés dans une revue américaine de psychologie, le biologiste Rupert Sheldrake parvient à la conclusion qu’il semble effectivement exister un lien télépathique entre deux personnes qui s’apprêtent à entrer en communication.

La transmission de pensée est-elle désormais prouvée?


L’article décrivant les résultats de ces expériences de télépathie avec le courrier électronique s’intitule Testing For Telepathy In Connection With E-mails par Rupert Sheldrake et Pamela Smart (en ligne dans le site de Rupert Sheldrake). Il a été publié dans la revue de psychologie Perceptual and Motor Skills (101, 771-786) du mois de décembre 2005.

De quoi s’agit-il? Essentiellement, une cinquantaine de sujets ont d’abord tenté de deviner qui était l’expéditeur d’un courriel reçu à une heure fixée. Pour chaque sujet, il y avait quatre expéditeurs possibles. La probabilité de deviner juste est donc d’une chance sur quatre, et le taux de succès global dû au hasard devrait se situer près de 25%. Sur les 552 essais d’un premier test, le taux de succès a été de 43%. C’est loin de la perfection mais cependant très significatif du point de vue des statistiques.

Dans un autre volet de la recherche, Sheldrake et Smart ont sélectionné les sujets qui présentaient les meilleurs scores pour leur faire subir une seconde série d’essais. Cette fois-ci, les participants étaient filmés afin de limiter les risques de tricherie. Sur 137 essais, les auteurs obtiennent un taux de réussite de 47%, lui aussi statistiquement significatif. Vous pouvez consulter l’article complet en ligne pour les détails.

Dans l’analyse des résultats, les chercheurs notent l’existence possible d’un autre phénomène qui semble bien ancré dans la croyance populaire. Pour les sujets dont les quatre expéditeurs potentiels sont deux personnes connues et deux inconnues, le taux de succès est nettement plus élevé dans le premier cas que dans le second (52% contre 29%), et c’est ici encore significatif.

Cette expérience prouve-t-elle hors de tout doute l’existence de la télépathie? Non, mais les résultats sont intéressants et prometteurs. Toutefois, comme c’est toujours le cas, on devra refaire d’autres expériences afin de confirmer ou d’infirmer ces résultats, et de voir si on peut les reproduire (ce qui est très rare dans le domaine de la recherche en parapsychologie, il faut bien l’avouer).

De plus, les sceptiques les plus influents vont certainement se faire un devoir d’examiner ces résultats ainsi que la méthodologie des expériences. Ils noteront bien évidemment les possibilités de tricherie (même Sheldrake les reconnaît dans son article) mais espérons qu’ils prendront au moins la peine de réaliser des tests similaires avant de rejeter les résultats de Sheldrake du revers de la main. Nous attendons les critiques avec impatience…

Ces expériences sur la télépathie réalisées à l’aide du courriel sont en quelque sorte le prolongement d’autres tests déjà effectués par le biais du téléphone. Toujours sur le site de Rupert Sheldrake, on retrouve quelques textes sur ce sujet, notamment un article sur des essais apparemment très concluants menés avec les soeurs Nolan (des chanteuses populaires en Grande-Bretagne dans les années 1980, semble-t-il) ainsi qu’une confirmation apportée par des chercheurs de l’Université d’Amsterdam (c’est un fichier PDF, recherchez l’article d’Eva Lobach et Dick J. Bierman sur la page principale de Sheldrake.org).

Au passage, l’article de Lobach et Bierman trouve un effet statistiquement significatif, mais dont l’amplitude est nettement moindre que celle des expériences de Sheldrake; c’est-à-dire un taux de succès de 29,4% alors que le pur hasard produirait 25%. Les auteurs relèvent ce fait dans leur discussion, et suggèrent que le choix des sujets pourrait contribuer à ce résultat. En effet, les chercheurs de l’Université d’Amsterdam ont sélectionné les participants en se basant sur leur prétention à pouvoir produire le phénomène, tandis que Sheldrake utilise des individus présélectionnés selon leur score. Bref, une approche plus élitiste qui est susceptible de produire des résultats plus probants.

Si je peux me permettre un commentaire plus personnel, je dois dire que j’aime bien Rupert Sheldrake (si vous ne le connaissez pas, vous pouvez lire Rupert Sheldrake: un biologiste qui pourrait changer le monde sur ce blog). D’abord, c’est quelqu’un de très sympathique (j’ai eu l’occasion d’échanger quelques courriels avec lui). Ensuite, c’est un chercheur indépendant qui essaie avant tout de faire quelque chose de positif, de faire avancer les choses en tentant de mettre en évidence des phénomènes, au lieu de se contenter de critiquer et démolir le travail des autres.

Enfin, et surtout, Rupert Sheldrake tente de tester ses sujets sur des phénomènes apparemment inexpliqués dont l’occurrence semble répandue dans la population, et ceci dans des conditions relativement naturelles. En d’autres termes, au lieu de tester l’existence de la télépathie en isolant des sujets dans un laboratoire et en leur demandant de deviner le contenu d’une carte ou d’un dessin que d’autres participants tentent de leur transmettre par la pensée, il choisit plutôt de tester le fait très souvent rapporté d’un lien télépathique entre l’appelant et l’appelé, ou l’expéditeur et le destinataire d’un courriel.

Ce type de test présente donc l’avantage de pouvoir tester ce que les gens disent vivre comme expérience. Si les sujets disent pouvoir deviner qui appelle mais sans nécessairement plus, est-il pertinent de tester la transmission d’informations précises, par exemple des formes ou des images?

Et si quelque chose était réellement transmis par télépathie, pourquoi ne pourrait-il pas s’agir que d’une simple intention? L’intention d’accomplir un geste, d’appeler, d’établir une communication… Ce n’est qu’une hypothèse, mais il faut la tester si l’on veut éviter de passer à côté d’un phénomène certes moins spectaculaire que le transfert d’informations détaillées, mais d’une importance capitale s’il était vérifié et qu’on pouvait le reproduire à volonté.

Mais, car il y a toujours un «mais», la méthodologie des expériences de Rupert Sheldrake est très critiquée, en particulier parce que les sources possibles de tricherie sont nombreuses. En outre, le biologiste britannique tire des revenus de la vente de ses livres, qui décrivent essentiellement ses théories et… ces mêmes expériences. Il a donc tout intérêt à ce que les résultats de ses tests soient concluants mais, bien évidemment, on ne peut pas douter de son intégrité pour cette simple raison. À ma connaissance, jamais personne n’a d’ailleurs mis son honnêteté en doute.

Donc, un dossier à suivre…


Lire aussi:


17 réponses à “Rupert Sheldrake aurait-il prouvé la télépathie avec le courriel?”

  1. anas dit :

    S’il vous plaît, monsieur, voulez vous bien m’envoyer un courrier qui me prouvera à 100 pour 100 que la télépathie existe? Merci d’avance.

  2. JC dit :

    Bonjour Anas,

    Désolé, mais même si vous pouviez deviner la provenance de ce courrier avant de le recevoir, ça ne prouverait pas l’existence de la télépathie hors de tout doute. Ce serait simplement une anecdote ;-)

    En fait, vous auriez une probabilité assez élevée de deviner juste lors d’un seul essai, d’où la nécessité d’en faire un grand nombre dans des expériences contrôlées, et de comparer les résultats par ceux qui seraient produits par le simple hasard.

  3. Dovale Angelo dit :

    Tout d’abord, je n’y crois pas.

    Mais par honnêteté, je suis prêt à me battre pour que votre opinion soit écoutée et que vous puissiez nous prouver VOTRE honnêteté.

    Bon courage.
    AD

  4. ouistiti dit :

    Bonjour,

    « L’esprit c’est comme un parachute : s’il reste fermé, on s’écrase. » Zappa

    Je fais régulièrement l’expérience de sentir à l’avance qui m’appelle au téléphone ou m’envoie un courriel. Cela arrive si souvent, que ça n’a rien d’extraordinaire, comme de rencontrer justement la personne à laquelle on pense ou dont on a rêvé la nuit.

    Mais ce qui m’arrive presque chaque jour, comme aux bons chiens de Sheldrake, c’est que je sens rentrer mon amoureux quelques minutes à l’avance, malgré son absence d’horaires fixes.

    Ce qui me semble évident, c’est que ces phénomènes se produisent plus particulièrement avec des êtres aimés, proches par le coeur et la pensée, des personnes avec lesquelles j’ai beaucoup d’affinités, d’empathie, avec lesquelles je suis bien connectée.

    Je suis toujours sidérée que de nos jours où la science croit tant savoir, on nie encore des phénomènes si ordinaires, faisant partie de l’expérience quotidienne de chacun!

    On devrait considérer le ressenti comme un organe des sens à part entière, le 6e et faire confiance à ce que l’on sent. La physique quantique nous apprend que notre représentation de la réalité concrète n’en est justement qu’une image, qu’elle est purement illusoire, construction mentale. C’est par le ressenti que l’on perçoit le réel au-delà de son apparence de matière solide. Nous sommes un ensemble d’atomes minuscules qui tournent dans le vide (apparent), 70% de l’univers est invisible nous rappelle Hubert Reeves. Nous ne percevons avec nos 5 sens qu’une infime partie de ce qui est! Il devient de plus en plus évident que nous ne savons vraiment pas grand chose du monde et de l’univers et presque rien sur nous-mêmes, êtres humains et encore moins sur la conscience. Il serait bon de s’en souvenir avant de nier ou condamner les observations ou expériences qui dépassent notre compréhension et notre imagination.

    «Le sort habituel des vérités nouvelles est de commencer par être des hérésies» Thomas Henry Huxley («Collected essays», Londres, 1881)

    Cordialement et belle journée
    ouistiti

  5. amethyste dit :

    Monsieur Rupert Sheldrake. Je soutiens votre enseignement. C’est bien de le faire partager. Je suis médium auditive, je travaille avec les énergies universelles, etc… Tous les jours je vis ces situations qui ne me dérangent pas du tout. Ces messages viennent à moi sans demande de ma part. Cela m’aide beaucoup dans ma vie quotidienne. C’est vrai ; lorsque je pense à une personne de mon entourage proche, famille, amis, etc., ça c’est sûr que je reçois des nouvelles, ou tout simplement je sais inévitablement que cette personne pense à moi, ou bien que je vais la rencontrer dans les jours à venir. Ceci, ce n’est qu’un détail… parmi mon vécu personnel. Je pense que la médiumnité est encore mal perçue faute des médias. Je remercie votre témoignage et la clarté de vos messages…. j’espère pouvoir avoir des messages comme les vôtres ; c’est vrai que les échanges en parapsychologie me manquent, peut-être faute d’un manque d’ouverture de moi-même ou de l’extérieur. Bien à vous.

    amethyste

  6. JC dit :

    Bonjour Améthyste,

    D’abord, je crois qu’il y a un malentendu : je ne suis absolument pas Rupert Sheldrake. ;-)

    Ensuite, merci pour votre témoignage sur la télépathie. Si vous avez des raisons de croire que vos expériences sont authentiques, vous devriez contacter des chercheurs spécialisés. Pour la région de Paris, je crois que l’IMI (Institut métapsychique international) cherche encore des sujets pour de nouvelles expériences :

    http://www.metapsychique.org/

  7. amethyste dit :

    JC : je suis désolée de m’être trompée. J’ai mal lu le titre de votre écrit. Cependant, j’apprécie votre message. J’ai un sentiment de stupidité par ce malentendu, je vous prie de m’en excuser. De cette erreur de ma part, je vous offre une consultation. Comme vous le sentez, en toute sympathie.

    amethyste

  8. JC dit :

    Bonjour Améthyste,

    Voyons, ce n’est rien du tout. Merci pour votre offre, c’est bien gentil, mais elle ne m’intéresse pas directement. Par contre, si vous voulez investir le même temps (une heure?) pour faire quelques tests à distance, vous pouvez me joindre à l’adresse indiquée dans la page «À propos».

  9. amethyste dit :

    JC, je savais que j’allais recevoir votre message ce matin. Je suis intéressée par votre démarche. Sachant que je n’ai jamais provoqué volontairement cette expérience avec une autre personne inconnue. Ou quiconque. À mes ressentis, je pense pouvoir avoir un échange d’énergie universelle. Donc je vous ferai part de mes ressentis par e-mail. À cet instant, je vois 13h30. Une revue. Dessin. Au crayon à papier. Vous avez une bonne énergie. Dialogue. Échange. On peut le faire. Il ne faut pas aller trop vite. Je vous ressens bien au niveau énergétique, c’est important. Je dois me mettre en confiance. Je vous ferai signe par e-mail. amethyste. Je vous envoie toute la sincérité de mes sentiments.

  10. JC dit :

    D’accord Améthyste, j’attends votre signal et je vous propose quelques façons de procéder. Merci.

  11. amethyste dit :

    Coucou JC. Je vous fais part de mon témoignage ce matin. Je me suis réveillée à 8h10 à peu près. Bien détendue, je dois dire. D’un seul coup, j’ai vu une carte d’identité, donc j’ai pris conscience de ce message. Je me suis rendu compte que c’était la mienne, j’ai vu mes affaires dans mon sac à distance. Ceci est la première fois que se produit ce phénomène. Suis-je en train d’étudier la télépathie?… Un autre don peut-être. Ce matin, cela m’a apporté une énergie et encore une plus grande confiance en moi. Aujourd’hui j’ai un entretien très important. Est ce que c’est relié?.. Je me pose la question. Si je me mets en état de confiance, de témoignage et découverte, je pense que peut-être vous êtes un appui. Une attente. Des résultats. Je suis assez seule sur ce sujet, mis à part mes amis et ma famille. Je le vis intensément de ce qu’il m’arrive de prendre conscience qui je suis. Je viens de comprendre pour moi que si je dois avancer, je dois me relier au monde paranormal au moins un peu. Le monde spirituel ne suffit pas. J’écarte la religion. Peut-être que cette démarche m’apportera un équilibre, une force. C’est important d’être bien entourée, je veux dire de bien faire le tri. Ceci reste un petit témoignage. Je vous remercie pleinement. amethyste.

  12. ad dit :

    J’ai vérifié les statistiques de test. Tout est correct, l’effet est fort et significatif. Demande à être répliqué (comme tout fait nouveau, pour éviter les trafics d’intérêt). On ne peut toujours rien conclure, tant qu’un certain nombre d’autres alternatives n’auront pas été testées contre cette interprétation (comme pour toute interprétation) mais c’est tout de même très intéressant :)
    Je n’ai pas réussi à savoir si les sujets avaient un feedback après chaque essai de qui avait mailé… il ne faut pas négliger la puissance implicite du cerveau à calculer les probabilités en live et à deviner en conséquence…

  13. Shini dit :

    Bonjour, je fais présentement une recherche pour mon cours d’anglais et j’ai trouvé se site et en lisant je me suis demandé des questions et je crois que certaines personnes pourraient m’éclairer sur le sujet.

    Tout d’abord, les rêves prémonitoires peuvent être une  »branche » de la thélépathie. (pour ceux qui ne saurait pas ce qu’est un rêve prémonitoires, c’est un rêves qui vous révèle le futur. Dans le fond vous vous imaginez une scene et le lendemain ou peut-etre 1 semaine après voir plus, cette même scène apparait devant vos yeux.)

    Sinon il m’est arrivé aussi d’avoir un mauvais présentiment pendant un moment très précis. Et quand je retournes â la maison et regarde les nouvelles sur la télévision, il y a en grande primeur un terrible tueur fou, grave accident etc. (Ça ne m’est qu’arrivé que 2 fois récessement, en septembre lors d’un meurtre terrible, et un vers mars ou avril.)

    Bref je suis au courant qu’il peut être difficile de croire à cela et je vous comprends. On est tous un peu sceptique sur certain points et si vous ne me croyez pas c’est votre opinion et je le respecte. Mais si vous me croyez, j’Aimerais si possible que quelqu’un m’éclaircit un peu puisque je n’ai pu trouver la réponse ailleur.

    Merci bien, Shini

  14. Shini dit :

    Désolé pour ce double post, mais en étant un peu pressé je me suis rendu compte que j’ai écris comme si c’était des faits et non une questions alors je vais éclaricir un peu:
    Est-ce que les rêves prémonitoires peuvent être une  »branche » de la thélépathie? et le mauvais présentiment que je ressens (voir message du haut s.v.p)serait-il de la thélépathie ou une simple coincidence?

    Merci d’accepter mon erreur au niveau du premier post.

  15. cb dit :

    Bonjour, je tombe par hasard sur votre site, quelle merveille!
    Si cela s’avère possible, seriez-vous disposé à tenter une expérience télépatique, car je ne sais où d’autre aller, afin de mesurer ce qui se passe en moi. Merci et surtout, bonne journée!
    cb

  16. BND dit :

    BONJOUR
    SVP, QUELLE EST LA RELATION ENTRE LE VOYANCE EST LA TéLéPATHIE?

  17. jack dit :

    bonjour!
    le probleme avec les statistiques, c’est que si on ne les fait qu’une ou peu de fois, elles peuvent etre erronnées…de plus, c’est également un « savoir populaire » qu’on obtient avec un statistique ce que l’on veut obtenir…
    et finalement si les gens pensent pouvoir « deviner » qui va les appeler, c’est simplement que a chaque fois qu’ils ont effectivement pensé a la bonne personne, ils vont avoir tendence a s’en rappeler plus facilement que s’ils n’y avaient pas pensé… par exemple « tiens j’ai deviné qui allait m’appeler » reste plus facilement dans la memoire que « ah non c’est pas lui »… d’ou la croyance dans les lois de Murphy…
    désolé de mon scepticisme
    jack