La grande Divulgation ET 2012 - Blog du paranormal et de l'insolite

La grande Divulgation ET 2012

Rédigé par Orox le — Publié dans Delirium paranormalis

Avant-propos : Ce court reportage est avant tout une histoire de fiction. Toute ressemblance avec des personnes vivantes, décédées ou non encore nées serait purement fortuite. Si vous croyez vous reconnaître parmi les personnages décrits ci-dessous, je ne saurais trop vous recommander une visite chez un thérapeute professionnel, qui se fera un plaisir de vous écouter vous lamenter sur votre vie en échange d’argent. Moi-même, le professeur Orox, j’ai tenté de me décrire dans cette histoire et c’est à peine si je peux me reconnaître tellement je donne une mauvaise image du paranormal, c’est dire ! Je voudrais aussi profiter de l’occasion pour souhaiter à tous les personnages imaginaires de ce nouveau Delirium Paranormalis ainsi qu’à tous les lecteurs du blog un joyeux Noël. Puisse cette grande famille (un peu dysfonctionnelle) continuer à partager ensemble encore longtemps de bons moments !

____________________________________________________________

« Encore une idiotie qui va coûter une fortune aux contribuables. »
- Le Times, Londres

« Une bande de faux-jetons qui ne sont même pas communistes et qui sont en mal de publicité. »
- La Gazette Obligatoire de Pyongyang, Corée du Nord

« Laissez venir à moi les petits enfants extraterrestres. »
- L’Osservatore Romano, Vatican

« La plus fantastique révélation de la semaine après la fausse couche de Justin Bieber. »
- The Washington Post, Washington

____________________________________________________________

Quelques semaines avant la date fatidique du 21 décembre 2012, tous les médias de la planète ne parlaient que de ça : une gigantesque conférence de presse organisée par l’ONU devait faire le point sur la possibilité de l’existence d’une vie intelligente extraterrestre cherchant de toute évidence à entrer en contact avec l’humanité.

En effet, à la suite d’une série d’observations massives d’une ampleur jamais vue, il était devenu tout simplement impossible de nier l’existence du phénomène.

Réunie en catastrophe, une commission d’experts mondiaux triés sur le volet devait faire toute la lumière sur le plus grand événement de l’histoire de l’humanité, inaugurant par là une nouvelle ère caractérisée par les plus profonds bouleversements que l’histoire ait connus au niveau social, politique, économique et culturel. Partout dans le monde, la fébrilité atteignit son comble, et la profonde introspection mondiale provoquée par l’éventualité d’un contact imminent avec une civilisation extraterrestre alla jusqu’à pousser quelques pays en guerre à suspendre les hostilités, retenant eux aussi leur souffle en attendant le jour J où la conférence aurait lieu.

Malheureusement, tout ne s’est pas déroulé comme prévu lors de cette conférence… Que s’est-il vraiment passé au juste? Pourquoi l’humanité a-t-elle raté sa chance unique d’entrer dans la confédération galactique? Vous voulez le savoir? Très bien. Nous allons donc, chers auditeurs, effectuer un retour en arrière afin de comprendre ce qui s’est vraiment passé ce soir-là. Vous êtes prêt? J’appuie donc sur le bouton « REWIND » pour nous ramener quelques instants avant le début de la conférence qui eut lieu au siège social de l’O.N.U. à New York, puis je vais appuyer sur « PLAY ».

Voilà… 5,4,3,2,1… PLAY!

19:55, heure normale de l’Est, le 21 décembre 2012

Il règne une ambiance monstre dans le gigantesque hall où doit se tenir la conférence du siècle, le «E.T. 2012». Près de cinq mille journalistes, chefs d’État, dignitaires et leaders religieux venus de partout dans le monde discutent de façon animée. À peu près toutes les chaînes télévisées de la planète ont dépêché des reporters et des centaines de caméras pointent leurs objectifs vers une estrade où trône une grande table. Sur celle-ci, une dizaine de micros sur pied sont disposés et, à en juger par les regards nerveux que tous portent vers la scène, les chaises encore inoccupées soulignent de façon évidente que l’action aura lieu partir de cet endroit. À huit heures pile, le bruit de la foule s’éteint brusquement pour ne laisser place qu’à un murmure très atténué mais encore puissant. Un homme vient d’arriver sur l’estrade, saisit un micro et commence à parler.

- Bonsoir chers auditeurs. Ici Jimmy du « blog du paranormaliste et de l’insoluble » et je vous souhaite la bienvenue. J’ai été désigné par les autorités compétentes pour animer et modérer la conférence de ce soir. Comme vous le savez tous, on semble assister depuis un an à un nombre record d’observations massives de PAN partout dans le monde. Autrefois considérées comme très élusives et aléatoires, il apparaît que ces observations très nombreuses semblent maintenant se généraliser sans égards aux lieux géographiques ou à la nature des témoins, à un point tel qu’il apparaît maintenant crucial de s’interroger sérieusement sur ce phénomène. Paradoxalement, les opinions dans le public semblent encore être très divisées sur la question : d’une part, les tenants de l’hypothèse extraterrestres sont d’avis que l’humanité est mûre pour un contact officiel tandis que d’autre part, une frange importante de la population est d’avis qu’il faut attendre d’en savoir plus sur le sujet car rien n’est encore prouvé puisqu’il n’existe pas plus de preuves matérielles qu’auparavant, hormis des millions de photos et de documents vidéos qui se sont ajoutés depuis un an.

Soudain, un cri se fait entendre derrière la scène. Une voix colérique provient des coulisses.

- Et moi je vous dis que ça n’existe pas, merde!

Puis les rideaux s’écartent légèrement, laissant uniquement apparaître un visage qui regarde l’assistance avec un air de défi. L’animateur se retourne, un peu ahuri.

- Euh… SALOMON? Je vous prierais de bien vouloir me laisser terminer ma présentation. Vous aurez tout le loisir de développer vos arguments dans quelques instants. Ça vous va comme ça?

Les rideaux se referment brusquement et le visage disparaît. L’animateur poursuit comme si rien ne s’était passé.

- Nous allons donc ce soir faire le point sur la question en toute impartialité grâce à un comité d’expert mondialement reconnu. Ce comité est formé de gens d’origines diverses et même si leurs intérêts divergent à l’occasion, tous ont ceci en commun qu’ils sont passionnés d’ufologie, et forment ainsi un échantillon représentatif de l’humanité qui est elle-même partagée entre croyance et incrédulité, curiosité et désintérêt, espoir et fatalisme… Donc, sans plus tarder, j’inviterais les membres du comité E.T. 2012 à venir prendre place sur la scène.

Sous les applaudissements polis de la foule, un groupe d’hommes et de femmes s’amène sur la scène, tandis que les flashes des appareils photo crépitent. Tous prennent place calmement et disposent devant eux les dossiers, notes et accessoires divers qui seront utilisés dans le cadre de la conférence. Curieusement, l’un d’eux place devant lui un objet qui ressemble à un grille-pain et semble l’examiner avec intérêt. On note toutefois que quelques-uns s’échangent déjà des regards venimeux et des sourires narquois. Puis les applaudissements cessent et l’animateur reprend la parole.

- Bonsoir à tous et à toutes, et bienvenue parmi nous. Avant de commencer, j’aimerais tout d’abord faire un tour de table et présenter chacun d’entre vous brièvement. Je vous demanderais donc si vous le voulez bien de nous dire qui vous êtes et quelles sont vos compétences respectives. Je suggère de commencer de gauche à droite.

Un jeune homme assis en plein centre de la table lève la main avec insistance et désire prendre la parole. Sur un signe de tête affirmatif de l’animateur, il se lance:

- Mais monsieur Jimmy, vous venez de dire qu’on doit tous se présenter de gauche à droite. Mais selon votre perspective à vous, la gauche que vous décrivez est notre droite puisque nous vous faisons face. Mon Dieu! Qu’allons-nous faire pour résoudre ce dilemme? En passant, moi c’est Ovila. Profession: jeune.

Et il se met à rigoler. Les journalistes sourient et l’atmosphère se détend. Jimmy reprend :

- Vous avez bien raison jeune homme! Aussi, j’inviterais chacun à se présenter au fur et à mesure que je vais les nommer. Ainsi, il n’y aura pas de confusion possible. Alors… Laissez-moi consulter ma liste… Je vais commencer par Endorphine. Bonsoir Endorphine!

- Bonsoir Jimmy. Puisque la réalité actuelle que je réfute de toutes mes forces porte en elle-même cette cruelle coercition qui m’oblige à me décrire, permettez-moi de vous dire que mis à part mes modestes talents de philosophe, de technicien, d’homme d’affaires, d’ingénieur, de psychologue et de quelques autres compétences plus ou moins secondaires, je suis un homme comme tous les autres, assoiffé d’absolu et de catharsis, qui s’interroge comme tout un chacun sur la réalité (ou alors son absence), dans un contexte représentatif de l’orientation psycho-dynamique de la psyché humaine au sens cartésien du terme. Et j’ajoute que je déteste le film « The Matrix ». Ce film est lamentable. Pourri. Dégueu, quoi.

- Très bien, merci Endorphine. Et maintenant, je vais poursuivre avec le docteur Forceps.

- ****Bonsoir votre honneur**** Et bonjour/soir à tous les humains NORMAUX****Je suis le docteur Forceps, et je suis médecin***** ***** et à moi, on ne la fait pas***** fini de rire, mes gaillards****

- Bienvenue parmi nous, docteur. Poursuivons avec Bételgeus-e.

- Hello Jimmy! Vous allez bien? Le fait d’être tous réunis ici sous le feu des projecteurs a quelque chose d’excitant, vous ne trouvez pas? J’espère seulement que vous avez négocié énergiquement tous les droits de diffusion de votre image avec les représentants des médias ici présents… Il y a beaucoup d’argent en jeu, vous pouvez en être sûr. Si vous avez besoin d’un petit counseling sur la façon de faire, n’hésitez pas. Voici ma carte.

Bételgeus-e lui tend par-dessus la table sa carte professionnelle, que Jimmy prend dans sa main et met aussitôt dans sa poche.

- Euh… Merci Bételgeus-e…. C’est très gentil. Bon… Nous allons continuer avec Salomon.

- Bonsoir. Je vous remercie Jimmy d’avoir correctement prononcé mon pseudo. Y a rien qui m’énerve plus que lorsqu’on le déforme, volontairement ou non. Je suis Salomon, sceptique, et je peux absolument tout débunker grâce à la physique quantique. Donnez-moi deux planches, un piquet et une corde et je vous fais ici même un crop circle en moins de temps qu’il le faut pour prononcer « Eratosthène « . Vous croyez que je n’en suis pas capable, hein? C’est ça? Dites-le, qu’on en finisse!

- Mais non, rassurez-vous Salom… Salomon, dis-je bien. Alors… Allons-y maintenant avec monsieur Moulin.

- Merci Jimmy et bonsoir à vous. En effet, l’étude de ces étranges ovnis curieusement habités par des spationautes venus d’ailleurs requière une attention de tous les instants, ne serait-ce que pour éviter les enlèvements RR3 qui se produisent souvent sans le consentement des victimes comme c’est arrivé pour mon copain Barry. Et j’ajoute nonchalamment que j’ai une surprise spéciale pour vous tous ici ce soir, et que cette surprise très réelle permettra de faire toute la lumière sur ces dangereux ovnis qui viennent importuner les humains chez eux sans avertir à l’avance.

- Vous nous faites déjà languir monsieur Moulin! Très bien… Alors, si on poursuivait avec Zirconia Cubique?

- Coucou mes petits oiseaux olé-olé! Puisque je suis voyante, ressentant beaucoup d’ondes positives ici ce soir, dirigées vers un accomplissement cosmique. Sans peur aucune. Vos gueules les mouettes! Je vous aime XXXXX!

- Bienvenue Zirconia Cubique! Eh bien, il semble que nous sommes tous réunis au complet… Non! Je remarque qu’il manque quelqu’un… Orox. Le professeur Orox est en retard, on dirait… Je vous suggère donc de patienter encore quelques instants, mais nous devrons malheureusement commencer la conférence s’il n’arrive pas dans, disons cinq minutes.

Le docteur Forceps en profite aussitôt:

- **** Et pourquoi on ne commencerait pas tout de suite ?**** **** Orox ne rehaussera pas la qualité du débat**** ****Vous pouvez me croire**** **** J’ai l’habitude de ce genre de choses et j’en ai vu beaucoup dans ma carrière, des gens en retard****

- Ouais! répond vivement Salomon. Il va encore essayer de me voler la vedette, ce pauvre clown! Et puis de toute façon, il n’a jamais de preuves de ce qu’il avance, si vous voyez ce que je veux dire… 1+1 n’égale pas toujours 2 avec lui. Par contre la science, elle au moins, dit le contraire!

- Écoutez! Tout ce que nous a demandé Jimmy si gentiment, c’est d’attendre cinq petites minutes. C’est trop vous demander peut-être? intervient Bételgeus-e, indignée.

Endorphine se met à ricaner.

- O temps! Suspends ton vol, et vous, heures propices! Suspendez votre cours. Laissez-nous savourer les rapides délices, des plus beaux de nos jours !

- Qu’est-ce que vous dites au juste, Endorphine? demande Zirconia Cubique. On dirait que le sens de ce que vous dites n’a de sens!

- Il s’agit d’un poème de Lamartine, ma chère, dont je viens de décliner quelques vers. C’est ainsi que l’on désigne la façon de parler des poètes. Par exemple, on dira qu’un poète fait des vers.

- Vous voulez aller à la pêche? Et bien, moi non plus, bien sûr, puisque je pense que nous avons une conférence très importante à ressentir. Désolée pour les petits poissons. Et hop! rétorque Zirconia Cubique, faisant mine de remonter un poisson au moyen d’une canne à pêche imaginaire.

Pendant ce temps, monsieur Moulin ne dit rien et semble occupé à effectuer le réglage de son grille-pain. Sur la scène, on voit le visage de l’animateur sourire mais de façon un peu forcée.

Quelques journalistes échangent des regards interrogateurs. Soudain, Ovila se lève de la table à la vitesse de l’éclair et braque un index devant lui, vers le fond de la salle.

- Il arrive! Il arrive! hurle-t-il, les yeux exorbités, comme s’il venait de voir Nessie surgir du Loch Ness. Puis il se rassoit en rigolant.

Toutes les têtes se tournent à l’unisson vers la direction qu’il désigne. On voit un homme en bras de chemise, la cravate dénouée, qui essaie de courir vers la scène depuis le fond du hall. Plusieurs caméras se braquent rapidement sur lui et on peut voir qu’il semble épuisé, comme s’il avait fait un effort intense. Sur sa chemise verte, on remarque un peu partout plusieurs taches rouge vif qui lui donnent l’air d’un sapin de Noël. Au fur et à mesure qu’il s’approche, on voit clairement qu’il s’agit de rouge à lèvres. L’individu monte quelques marches et vient péniblement s’asseoir à sa place, très essoufflé. Jimmy reprend la parole:

- Eh bien! Heureux de vous voir Orox. Il ne manquait plus que vous. Tout va bien? Aimeriez-vous prendre le temps de respirer un peu avant de parler?

- Merci Jimmy, mais ça devrait aller. Figurez-vous que j’étais en pleine discussion dans l’ascenseur avec une naine qui représente le Liechtenstein, je crois. Et puis Paf! Tout a pété et l’ascenseur s’est arrêté! Par chance, la naine ne souffre pas d’agoraphobie et moi je ne suis pas raciste. Nous en avons donc profité pour… euh, pour faire plus ample connaissance. En son nom, je voudrais en profiter pour souhaiter longue vie à tous mes fans au Liechtenstein! Bravo la petite!

Puis il se met à applaudir, met deux doigts dans sa bouche et émet un sifflement qui doit avoisiner les 100 décibels. Le docteur Forceps le regarde d’un air dégoûté.

- **** Finalement, vous n’aviez pas besoin de vous présenter**** **** Juste à vous regarder, on voit très bien à qui on a affaire****

Orox répond du tac au tac:

- Non mais, vous l’avez vu cette espèce de gros…

Jimmy, rapide comme l’éclair, reprend la parole de façon autoritaire.

- OK! TOUT VA BIEN! Alors… Avant de commencer la conférence proprement dite, j’aimerais vous lire un télégramme qui provient d’Andropause, qui ne pourra malheureusement pas être avec nous ce soir. Je crois savoir qu’il est parti rejoindre Épina dans ce qu’ils appellent la « Dimension Z ». Voici ce que dit le télégramme:

«Bonsoir à tous. Après avoir finalement réussi à supprimer de mon âme tout désir terrestre, j’ai pu rejoindre en esprit la mythique Dimension Z qui est un peu le réceptacle de toutes les âmes ayant réussi à s’affranchir totalement de leur ego. Ici, tout le monde est gentil, le respect total entre les individus est la norme, et il n’y a jamais de problèmes de communication entre les gens. L’harmonie règne entre toutes les formes de vie et l’Amour Universel garantit la paix de l’esprit totale. Voilà en vérité à quoi ressemble la Dimension Z, et vous ne pouvez pas savoir à quel point c’est emmerdant. Il ne s’y passe jamais rien. Je vais donc tenter de revenir sur Terre dès que possible.

Amitiés, Andropause.»

- Voilà. Je tenais à vous donner des nouvelles d’Andropause, qui aura sans aucun doute bien des choses fascinantes à nous raconter sur la Dimension Z dans un futur proche. Nous allons maintenant faire une pause afin de laisser nos commanditaires s’exprimer. Nous serons de retour 5 minutes après ces quelques messages publicitaires, et la conférence proprement dite pourra commencer. Merci à tous!

Les applaudissements retentissent dans la foule, tandis que le groupe Aerosmith, qui assure l’animation pendant les pauses, entonne son hymne célèbre: « Love in an elevator ».

Quelques instants plus tard, la conférence débute devant 2 milliards de téléspectateurs originaires de tous les continents. Dans tous les salons du monde, les bars, les aéroports, les hôpitaux, les vitrines de magasins d’électronique, partout ; les téléviseurs relaient en direct la plus stupéfiante conférence télé de l’histoire de l’humanité. On sent que l’heure est grave, et chaque humain sur terre se sent directement concerné par un avenir encore inconnu. Retournons donc au siège de l’O.N.U. à New York.

- Bonsoir Mesdames et Messieurs! Ici Jimmy et j’aimerais souhaiter la bienvenue à tous les auditeurs qui viennent de se joindre à nous. Nous allons maintenant débuter la conférence en effectuant une rétrospective sous forme de diaporama montrant les images les plus spectaculaires qui ont été prises depuis un an, date du début des observations massives partout dans le monde. Des millions de photos ont été prises et comme la sélection fut très difficile, nous avons donc uniquement retenu les vingt photos les plus représentatives. Mentionnons que ces images ont été prises dans des endroits publics et que des centaines de personnes ont été témoins de ces observations, et qu’absolument tous les témoignages concordent. Par la suite, j’aimerais que nos experts se prononcent sur le sujet. Nous pouvons donc y aller. Moteur !

Les lumières se ferment aussitôt et seul un gigantesque écran illumine la scène derrière les conférenciers. Une musique moche de type néo-classique se fait entendre, tandis que les images se succèdent lentement. On voit les habituelles soucoupes dans tous les angles possibles, à la campagne, à la ville et ainsi de suite… Rien de bien nouveau en somme. Puis, à partir de la dixième image, on voit clairement ce qui semble être un truquage très grossier : un bras tient un fil au bout duquel pend un objet rond et métallique. La foule commence à murmurer. La photo suivante montre un plan de la ville de Boston, et au-dessus des buildings un dessin très malhabile a été rajouté avec les lettres « OVNI » dessinées à la main par-dessus. Les photos suivantes sont toutes du même acabit, on dirait des faux grossiers. Quelqu’un aurait-il fait une blague ? Le diaporama se termine et les lumières se rallument. Salomon se lève d’un bond et se met à hurler :

- Mais qu’est ce que c’est que cette merde ? C’est une honte ! J’exige que le responsable de cette présentation soit pendu ! On est dans un asile d’aliénés ou quoi ? Et la science hein ? Qu’est-ce qu’elle va penser de ça, la science ?

Jimmy lève une main conciliante.

- Je sais ce que vous pensez Salom… Salomon. Mais il semblerait qu’Endorphine ait une explication concernant ces photos étonnantes. Endorphine, à vous la parole !

Endorphine s’éclaircit brièvement la gorge et commence :

- Si on prend le cas du principe d’incertitude de Heisenberg, il apparaît par exemple impossible de connaître simultanément la position et la vitesse d’un électron autour de son noyau. C’est soit l’un, soit l’autre. Dès lors, toute tentative de photographier un électron est promise à l’échec du fait de l’impossibilité de répondre à ces deux conditions en même temps. Mais qu’adviendrait-il si cet électron était subitement doté d’intelligence ? Le fait d’avoir subitement conscience de sa vitesse et de sa position tout comme n’importe être intelligent lui donnerait sans aucun doute la possibilité de transgresser ce fameux principe d’incertitude, et de se rendre visible à volonté. Que Dieu, s’il existe bien sûr, me pardonne mon audace, mais la technique permettant de transgresser le principe d’incertitude de Heisenberg ne peut être le fait que d’êtres extrêmement intelligents, et ceci uniquement à la condition qu’ils existent bien sûr, ce qui est loin d’être prouvé. D’ailleurs notre grille de perception intrinsèque est juxtaposée à cet « invisible visible », par lequel la condition humaine accélère son expansion vers une conscience immatérielle.

Le professeur Orox tape violemment du poing sur la table, faisant sursauter les autres membres du comité.

- C’est exactement ça, Endorphine ! Les extraterrestres sont si intelligents qu’ils sont capables de fabriquer de faux trucages ! D’ailleurs, ces photos en sont la preuve ! Ils sont polymorphes et tentent de nous faire croire qu’il s’agit de photos truquées ! Bon dieu ! Ce qu’ils peuvent être intelligents !

Salomon se rassoit, hochant la tête de gauche à droite en signe de dénégation, les yeux exorbités.

- Mais ils sont fous ! Ils sont complètement fous tous les deux! Merde! Mais dites quelque chose, docteur Forceps!

- ***** Quelle bande de **** ***** Et encore, ils sont ***** par les***** qu’ils****** lamentables !*****

Ovila est plié en deux à force de rire, tandis que Bételgeus-e est extrêmement sérieuse. Elle regarde Jimmy, les yeux brillants.

- Je veux les photos. Tout de suite. Je les aime.

Jimmy rétorque :

- Quelles photos ? Celles du diaporama ? Mais elles appartiennent au patrimoine mondial de l’humanité. Je ne vois pas comment vous pourriez les obtenir, malheureusement.

- Vous ne comprenez pas ce que je dis. Je veux les photos. Je les aime. Hé vous ! Rapprochez votre caméra et faites un gros plan. J’ai quelque chose à dire.

Le caméraman officiel de l’O.N.U s’approche et cadre le visage de Bételgeus-e en très gros plan.

- Je veux ces photos. Je les aime. Je voudrais dire au secrétaire général de l’O.N.U. que j’offre 142 485 684 dollars en échange de ces photos. Vous pouvez me répondre par MP ou encore en contactant Jimmy ici présent. Merci.

Pendant ce temps, monsieur Moulin devise à voix basse avec Zirconia Cubique, tout en tripotant son grille-pain. Quelques minutes s’écoulent ainsi, ponctuées par les exclamations de dépit de Salomon, les rires d’Ovila et les conciliabules animés d’Endorphine et du Professeur Orox. Au bout d’un moment, monsieur Moulin demande à prendre la parole.

- Bon. Il me semble que ces étonnantes photos d’engins spatiogènes ne soient pas à la hauteur et que l’unanimité ne sera pas pour demain en ce qui concerne cette perspective alléchante qui fait en sorte que les RR3 puissent nous visiter au moment où on s’y attend le moins. Donc, sur ces sidérantes considérations, je vous annonce en grande pompe que j’ai trouvé un moyen étrange et infaillible de converser avec des extraterrestres aliénigènes grâce à un dispositif spécial que j’ai mis au point avec mon pote Barry l’autre jour sur la passerelle. Ni plus, ni moins.

Jimmy semble tout à coup très intéressé. Le silence revient aussitôt parmi les membres du comité.

- Eh bien ! Mais c’est très intéressant ce que vous nous dites là, monsieur Moulin. Et comptez-vous nous faire ici même une démonstration de votre technique de communication ?

- Je vais faire beaucoup mieux que cela, Jimmy. Je vais vous montrer comment ça fonctionne !

- Permettez-moi de vous dire monsieur Moulin que vous nous intriguez au plus haut point. Et avec quoi comptez-vous nous faire votre démonstration ?

Monsieur Moulin lui fait un sourire rusé, saisit son grille-pain et le dépose devant lui. Mille caméras pointent immédiatement leurs objectifs vers l’appareil électroménager.

- Avec CECI, mon cher Jimmy !

Et bien voilà, le sort en est jeté. Quelles merveilles se produiront pendant la conférence ? Est-ce que le comité E.T. 2012 réussira à communiquer avec les extraterrestres grâce au super grille-pain de monsieur Moulin ? Et si oui, que se passera-t-il ? La suite de cette aventure palpitante la semaine prochaine !

Fin de la première partie, lire la suite

Note de JC: vous aurez remarqué que, contrairement aux autres histoires d’Orox, ce billet est pauvrement illustré. En vertu d’un paradoxe temporel bien connu, il en effet très difficile de ramener des photos du futur. Nous travaillons cependant à régler les paramètres de l’aspirateur quanto-optique qui nous sert de machine à voyager dans le temps, et nous espérons pouvoir publier quelques photos dans la suite de ce reportage, la semaine prochaine. En attendant, passez un très joyeux Noël.

Lire aussi:


12 réponses à “La grande Divulgation ET 2012”

  1. Orion-e dit :

    NOOON! Pas une histoire à suite ! Je veux la suite, et je la veux tout de suite !

    Sérieusement, caricature très juste. Par contre, vous m’aviez promis un rôle, et je mettrai probablement mes faramineux avocats là-dessus, parce que franchement, vous avez dû oublier de m’inclure.

    Bref. On verra. Étant donné que vous avez réussi à me faire rire…que dis-je, je vais devoir retoucher mon maquillage Dior par votre faute.

    (Merci, j’ai sans doute précipité un peu le mise en ligne par mes capricieuses demandes, mais c’est tout le monde qui en bénéficiera ;-) et Joyeux Noël )

    • JC dit :

      Effectivement Orion-e, j’ai fait une mise en ligne hâtive ce matin. ;-) Et ne vous inquiétez pas, il y aura seulement une seconde partie.

      Sinon, comme je le disais à Orox, j’ai failli m’étouffer à plusieurs reprises en lisant ce texte. C’est un peu embêtant quand on a la bouche pleine de café. Orox: vous me devez un clavier neuf! ;-)

  2. airik dit :

    Bon ben j’ crois que je les ai tous, sauf peut-être un pour lequel j’aimerais tant croire que le doute subsiste… :-)

    La tension fût croissante et j’ai quand même du m’y reprendre à deux fois ici, pour vérifier, et là, pour éclater de rire; et j’ai fini le texte les aisselles détrempées.

    C’était pas volé vu ce qui allait suivre…

    J’crois que tout le monde est bien habillé pour l’hiver, même s’il me semble manquer de quelques clés pour certains protagonistes (un-e) et j’ai mes préférés bien entendu…

    PS: pour l’andropause, ça pouvait pas être pire.Toutefois, si tu savais…
    Mais tu sais. Forcément :-)

  3. Orox dit :

    Héhé… Joyeux Noël à tous! Et ne ratez pas la suite la semaine prochaine!

  4. airik dit :

    Pareillement cher Professeur, Noyez Joëlle à tous.

  5. Orphée dit :

    Ouais bon mais, j’ai pas bien compris l’histoire: Moulin, il a couché avec Zirconia ou pas ? ;-) et le grille pain il est manuel ou automatique ?

  6. Orox dit :

    Orphée: Le grille-pain est essentiellement semi-automatique, le principe voulant qu’on insère manuellement la/les tranches de pain dans les orifices spécialement conçus à cet effet, et le mécanisme inclut se charge de la cuisson et de l’expulsion du produit fini. J’ajoute qu’à peu près tous les grille-pains fonctionnent de façon binaire: avec 2-4-6-8 tranches de pain à la fois, ce qui offre quand même quelques similitudes avec le langage informatique. Enfin… c’est ce que dit Wikipédia. Moi, je ne me sers jamais de cet appareil: j’aime pas le look.

    Et pour la couchette, euh… Je ne sais pas. Je ne me sers jamais de cet appareil non plus. J’aime pas le look. :-)

  7. 0livier dit :

    Grille-pain! Vous avez pain bien dit grille-pain?

    « D’accord ce n’est peut-être pas très Astra mais la visibilité était mauvaise: on aurait pas distingué un grille-pain Seb au travers d’un collant Dior… »
    Cf: lien vidéo ci-dessous…

    http://www.youtube.com/watch?v.....re=related

  8. Orox dit :

    J’ai enfin découvert un véritable ET. Et c’est du lourd, ça devrait convaincre n’importe quel sceptique. En plus, il est Francais! :-)

    http://www.youtube.com/watch?v=NGwvsseIFMc

    Un humain normal ne peut pas faire quelque chose comme ça.

  9. airik dit :

    Le pire c’est qu’il attrape que des canons en plus (futur père de l’enfant de la fille Depardieu par ailleurs).

    Sinon un autre OVNI qui vaut le détour et où tu verras Orox que je suis pas le seul à être obnubilé par certains concepts :
    http://thurly.net/0eqg

  10. 0livier dit :

    Un peu de poésie dans ce monde de Zytys déjantés:
    avec les meilleurs vœux d’Ovni66 retransmis…

    http://ovni66.canalblog.com/ar.....09252.html

  11. NEMROD34 dit :

    Je remercie et salue la chose,ressort un tas de questions qui n’ont jamais vues de réponses …

    « En vertu d’un paradoxe temporel bien connu, il en effet très difficile de ramener des photos du futur.  »

    Il est aussi conseillé d’éloigner les chats quand on écrit un billet!