Parapsychologie: l’énigmatique effet de l’expérimentateur n’était-il qu’une illusion? - Blog du paranormal et de l'insolite

Parapsychologie: l’énigmatique effet de l’expérimentateur n’était-il qu’une illusion?

Rédigé par JC le — Publié dans Parapsychologie

Peut-on ressentir, consciemment ou inconsciemment, le regard d’une personne qui nous observe et qui est évidemment hors de notre champ visuel? Selon une série d’études de Rupert Sheldrake, le biologiste qui pourrait changer le monde, ce serait possible. S’il existe, l’effet serait cependant faible et ne pourrait être détecté de façon convaincante qu’avec un très grand nombre d’essais. Globalement, les expériences de Sheldrake indiquent que les sujets pourraient déceler qu’ils sont observés par un expérimentateur dans environ 55% des cas, alors que le simple hasard donnerait un résultat de 50% (une chance sur deux de deviner si l’on est regardé ou pas).


Parallèlement à ces expériences à la méthodologie douteuse et très critiquée, une recherche de Marilyn Schlitz et Richard Wiseman (1997) suggérait que les convictions de l’expérimentateur/observateur pouvaient influencer les résultats de ce type d’expériences. En effet, l’expérimentateur qui pensait pouvoir influencer les sujets à distance (Marilyn Schlitz) a obtenu des résultats faibles mais positifs, tandis que les essais du sceptique Richard Wiseman suggéraient que le simple hasard était à l’oeuvre. Pour éviter tout risque de transmission d’indices sensoriels aux sujets, ceux-ci étaient situés dans des pièces fermées et observés à travers un réseau de télévision en circuit fermé. De plus, les sujets n’avaient pas à deviner si on les regardait ou pas; on mesurait plutôt leur réaction électrodermale (résistance électrique de la peau), l’éventuelle détection de la part du sujet étant donc inconsciente.

À l’époque, les deux chercheurs soulignaient qu’il était souhaitable de mener d’autres recherches afin d’étudier plus à fond ce mystérieux effet de l’expérimentateur. L’enjeu était de taille car il aurait pu être utilisé comme argument pour expliquer les résultats négatifs obtenus par les expérimentateurs «sceptiques», qui entreprennent souvent des recherches dans le but de démontrer que les résultats significatifs d’une expérience précédente peuvent notamment s’expliquer par une mauvaise méthodologie.

Or, selon les résultats du nouveau rapport de recherche intitulé Of Two Minds: Skeptic-Proponent Collaboration within Parapsychology (Marilyn Schlitz, Richard Wiseman, Dean Radin et Caroline Watt), les mêmes auteurs indiquent qu’ils ont réalisé une autre série d’expériences et que «la nouvelle étude n’est pas parvenue à reproduire les résultats précédents». Dans le résumé de ce rapport, les chercheurs soulignent qu’ils explorent les conséquences de cet échec et qu’ils discutent des bénéfices de ces expériences menées conjointement par un «croyant» et un «sceptique».


Lire aussi:


2 réponses à “Parapsychologie: l’énigmatique effet de l’expérimentateur n’était-il qu’une illusion?”

  1. Anonymous dit :

    Bonjour JC,

    J’aurais souhaité discuter avec vous de votre blog, est-il possible de vous joindre à une adresse mail (je n’en ai pas trouvé sur le blog) ?

  2. JC dit :

    Bonjour et merci pour votre commentaire. Vous pouvez me joindre par le biais de mon adresse Hotmail.com, avec le nom d’utilisateur anubis_64. (Je ne donne pas l’adresse de la façon habituelle afin d’éviter le courrier non sollicité.)

    Au plaisir de discuter avec vous.