Expérience de mort imminente (NDE): quels effets dans le cerveau? - Blog du paranormal et de l'insolite

Expérience de mort imminente (NDE): quels effets dans le cerveau?

Rédigé par JC le — Publié dans Conscience/rêves, Parapsychologie

Après les religieuses qui tentent de revivre une «expérience mystique» sous l’examen d’un scanneur (voir L’expérience mystique examinée au scanneur), ce sera bientôt au tour de gens ayant vécu une expérience de mort imminente (EMI) d’être scrutés par des instruments médicaux, le but de cette nouvelle recherche étant également de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents, notamment de voir quelles sont les zones cérébrales qui sont activées lors d’une EMI.

Y a-t-il des similitudes entre l’expérience mystique et l’expérience de mort imminente? Peut-on provoquer des «expériences transcendantales» en laboratoire? Voyons voir…


Comme dans le cas de l’étude précédente, cette recherche sur l’EMI sera réalisée au Québec par Mario Beauregard. IANDS-Québec Intégral, une organisation québécoise (dont M. Beauregard fait partie) ayant pour «mission d’informer et de faciliter la compréhension de l’expérience de mort imminente, la transformation qui s’ensuit et son intégration au quotidien dans une approche intégrale», participe aussi au projet. Sur ce dernier site, on peut d’ailleurs voir qu’on est toujours à la recherche de sujets désirant participer à cette expérience (on en cherche une quinzaine en tout).

Dans la section Projet de recherche d’IANDS-Québec Intégral, on précise que les participants éventuels doivent être en mesure de se «reconnecter aisément» à leur expérience de mort imminente. Pourquoi? Tout simplement parce que, pour des raisons évidentes, les sujets seront examinés au scanneur fMRI et à l’électroencéphalographie alors qu’ils tentent de revivre leur expérience. Ici encore, on semble invoquer le fait (apparemment documenté) que lorsqu’il revit une expérience donnée, le cerveau réagit de la même façon que lors de l’événement réel original.

Cela dit, on peut se demander s’il existe des ressemblances entre l’expérience de mort imminente et l’expérience mystique? Dans un entretien accordé à la revue Dernière Heure (25 mars 2006, pages 50-52 – offert en PDF dans le site d’IANDS-Québec Intégral), Mario Beauregard ne semble pas en douter:

«Oui. Les individus qui ont vécu cette expérience décrivent souvent des choses qui ressemblent à ce que les soeurs ressentent en état de contemplation. Par exemple, ils parlent tous d’une lumière, d’un tunnel et d’un amour inconditionnel.»

Ces similitudes seront-elles suffisantes pour apparaître sur le scanneur et l’électroencéphalogramme? Ça reste à voir. Dans l’étude sur les carmélites, les derniers résultats de Beauregard et Paquette semblent aller à l’encontre des recherches précédentes sur la méditation bouddhiste, ceci en dépit du fait qu’on peut facilement soupçonner une certaine similarité entre les deux types d’expérience (notamment le sentiment de «fusion» ou d’«union»).

Comment une telle impression d’union se traduit-elle en termes d’activité dans le cerveau? On peut trouver cette réponse (et bien d’autres) dans un dossier de la télévision de Radio-Canada, intitulé Le cerveau mystique (vous pouvez tourner les pages avec les flèches situées dans le coin inférieur droit). Essentiellement, on pourrait produire une «sensation de flotter et de ne faire qu’un avec le monde» en inhibant les activités du lobe pariétal, la zone du cerveau qui serait justement «responsable de la perception de notre corps et de notre relation avec l’environnement». Logique, non?

Au passage, vous trouverez dans ce même dossier une page qui présente l’hypothèse d’un «point de Dieu» situé dans le lobe temporal du cerveau, hypothèse qui, rappelons-le, va à l’encontre des conclusions de l’expérience avec les carmélites dont je vous parlais il y a quelques jours. Fait intéressant, il semble que la stimulation du lobe pariétal avec un champ magnétique faible, accompagnée d’une privation sensorielle, puisse (parfois?) produire des sensations «qui s’apparente à une expérience religieuse». Sous la supervision du neuropsychologue Michael Persinger (Université Laurentienne à Sudbury, Ontario, Canada), Michel Rochon, le journaliste qui a monté ce dossier, s’est même prêté à l’expérience et raconte ses impressions (voir page 7b).

Mais si un champ magnétique peut créer ce type d’expérience en laboratoire, qu’en est-il du champ magnétique terrestre? Michael Persinger estime qu’il pourrait exister un lien entre le géomagnétisme et les phénomènes paranormaux (citation tirée du dossier Le cerveau mystique):

«Nous savons que, lorsqu’il y a une augmentation de l’activité géomagnétique, les gens ont plus de chances de vivre des apparitions. Durant la nuit, entre deux heures et quatre heures, ces expériences ont été associées à un proche parent décédé, à un extraterrestre ou à Dieu.»

Si cette hypothèse vous intéresse, j’ai trouvé un article en ligne de Michael Persinger qui développe ce sujet : The Neuropsychiatry of Paranormal Experiences (2001) – en ligne ici.

Au final, vous vous demandez peut-être quel est l’intérêt de ces recherches sur les expériences «transcendantales», hormis l’élargissement des connaissances sur le cerveau et l’humain. Existerait-il des retombées pratiques? Peut-être… En tout cas, Mario Beauregard suggère que ce type d’expérience pourrait un jour être à la portée de tout le monde (commentaire paru dans l’article Dieu dans le scanner, journal Forum de l’Université de Montréal):

«Une fois que nous aurons découvert les diverses corrélations neurobiologiques de l’union mystique et, par conséquent, de la transformation spirituelle, on peut imaginer que, dans un avenir proche, nous aurons assez de connaissances pour pouvoir favoriser la transformation spirituelle des individus, en combinant la métacognition et la stimulation interne et externe du cerveau.»

Une déclaration qui soulève de nombreuses questions sur l’impact psychologique et l’aspect éthique de ces éventuelles expériences provoquées. Un paradis artificiel «psycho-technologique». Mais il est encore beaucoup trop tôt pour s’enthousiasmer… ou s’inquiéter. ;-)

Enfin, désolé pour les divagations. Quoi qu’il en soit, je surveille le dossier de la recherche sur l’expérience de mort imminente au scanneur et je vous en reparlerai lors de la publication des résultats, ou peut-être avant s’il y a lieu de le faire.


Lire aussi:


13 réponses à “Expérience de mort imminente (NDE): quels effets dans le cerveau?”

  1. Dado dit :

    Toujours le même type de recherche mal documentée (voir mon commentaire sur l’article précédent). Il y a ici une confusion notable entre EMI (expériences de mort imminente) et EHC (expériences hors du corps).

    Les EHC peuvent être produites, comme vous le signalez dans un autre article, à travers une stimulation électrique du gyrus angulaire. C’est un état qui peut-être aussi produit volontairement par le sujet. Il est, à mon avis, similaire au rêve lucide. L’activité cérébrale est le plus souvent celle du sommeil paradoxal (mais Charles T. Tart avait enregistré Robert Monroe dans des phases de sommeil 1 et 2 altérées).

    Par contre, dans de nombreux cas d’EMI (constatées suite à des causes accidentelles), il est dit qu’il n’y a aucune activité cérébrale. Ces deux états ne peuvent donc pas être comparés, et c’est une idiotie de prétendre, comme le fait Beauregard, que l’on effectue une recherche sur les EMI alors qu’on se fonde sur des EHC et que l’on espère bien avoir un signal cérébral.

    Ceci dit, cette confusion est aussi répandue par les occultistes qui préfèrent voir dans leurs EHC, baptisés « voyages astraux », des expériences similaires aux EMI.

  2. Eiffel dit :

    Lire « Les thanatonautes » de Francis Werber, pour aller (beaucoup) plus loin ;-)

  3. JC dit :

    Bonjour Eiffel,

    Vous vouliez probablement dire «Les thanatonautes» (étymologiquement, les explorateurs de la mort) de Bernard Werber (je crois que vous avez confondu avec le cinéaste Francis Weber).

    Je ne l’ai pas lu, et je ne doute pas qu’il aille beaucoup plus loin que les recherches actuelles, mais ça reste un roman et non pas une étude basée sur des faits. ;-) Voir l’article de Wikipédia :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Thanatonaute

    Il semble qu’il y ait aussi un projet de série télévisée basée sur ce roman.

  4. JC dit :

    Bonjour Dado,

    J’ai effectivement relevé le paradoxe apparent de vouloir mesurer l’activité cérébrale de sujets en leur faisant revivre une expérience justement censée être caractérisée par l’absence d’activité du cerveau (mais ce dernier point est évidemment contesté). Cependant, je n’en ai pas parlé car j’ai pensé qu’il y avait déjà suffisamment d’apartés dans ce billet. ;-) Merci pour votre remarque pertinente.

  5. Pour infos outre-atlantique…

    Les 25/28 octobre 2006 se tiendra la conférence IANDS USA: « Pour la première fois, cet événement est co-sponsorisé par un centre médical prestigieux, le Centre Anticancéreux MD Anderson de l’Université du Texas à Houston, probablement le plus grand complexe médical au monde ».

    http://www.iands.org/conferenc.....rence.html

  6. billard dit :

    Ce site est pourri ; il n’y a même pas d’image et, quand tu en affiches une, on ne sait même pas l’histoire qui va avec!

  7. billard dit :

    Conseil : mettre une image qui fait peur en fond et mettre l’histoire de chaque image qui va avec. Salut. ARNAUD

  8. ARNAUD dit :

    Mais non, je déconne. En fait ton site est cool. Il manque des images.

  9. JC dit :

    Bonjour Billard/Arnaud,

    Je prends bonne note de vos commentaires mais, habituellement, je donne une description de la photo ou de l’image dans le texte, à moins que ce ne soit évident comme dans cette page (au passage, il s’agit bien entendu d’une image et non pas d’une photo). ;-)

    Merci pour votre conseil, mais mon but ici n’est pas de faire peur. Je tente plutôt, entre autres choses, de présenter des informations peu connues du public ou négligées par les médias. Il n’est donc pas question d’afficher des galeries remplies de photos truquées, des milliers de sites le font déjà.

  10. ôkrane dit :

    j’aimerais en savoir plus en ce qui me concerne pour
    les gens qui passe par l’état de dépression,c’est-à-dire dans mon cas par un délire
    paranoïde.Cela ma complétement changer de caractère en ce qui concerne la vie.J’ai un point de vue différent sur la mort et croyance.Merci de me répondre.Sincère salutation.

  11. dr einstein dit :

    le corps et l’esprit ne font qu’un , ainsi le corps sans esprit ne peut fonctionner ,tout comme l’esprit sans corps ! nourir son corps c’est nourir son esprit , l’entretenir par le sport est bon pour les deux , lors de la vieillesse les deux se fatiguent et comme tout a une fin … vous connaissez la suite… même l’espace meure et tout ce qu’il comporte. bien à vous dr einstein le fils.

  12. Taikoff dit :

    « Les EHC peuvent être produites, comme vous le signalez dans un autre article, à travers une stimulation électrique du gyrus angulaire. C’est un état qui peut-être aussi produit volontairement par le sujet. »

    FAUX ! les EHC se réalise même en ayant les yeux fermer, hors la stimulation du gyrus angulaire ne fonctionne pas si le patient a les yeux fermés…

    source: http://www.unige.ch/presse/cam.....invite.pdf

  13. LE PORT dit :

    FACULTES EXTRA-SENSORIELLES?.Comment dois je interpreter des phenomenes qui me touchent regulierement(mais ne me trouble pas), que j appelerais des « coincidences ».Les statistiques,au lieu de confirmer mes doutes,ne font que renforcer ma conviction qu il existe un lien entre ce qui se presente et ce qui me concerne.Je citerai quelques exemples:Comment expliquer que le jour du deces de ma mere,je n avais plus en memoire son numero de telephone,alors que je ne me doutais pas qu elle etait decedee,et que je lui telephonais tous les jours.Pourquoi,alors que je naviguais avec une amie,celle ci ayant manifestee le voeux de voir des dauphins,une trentaine sont venus autour du bateau une demi heure apres notre depart du port,alors que en cinquante ans,je n ai jamais vu de cetaces dans la zone.Que faut il penser du fait que l article vu sur le net, et concernant cette rencontre ai ete ecrit le jour de mon anniversaire.etc.etc…