Compatibilité astrologique: le signe astro pour trouver l’amour? - Blog du paranormal et de l'insolite

Compatibilité astrologique: le signe astro pour trouver l’amour?

Rédigé par JC le — Publié dans Astrologie

compatibilité astrologique - signe, zodiaque, amourS’il y avait des affinités particulières entre les signes du zodiaque, autrement dit une compatibilité astrologique, on pourrait probablement trouver, en étudiant suffisamment de couples, que certaines combinaisons de signes soi-disant plus compatibles entre eux se rencontrent et s’unissent plus fréquemment que les autres (en particulier les couples censés avoir peu ou pas d’affinités).

Eh bien, David Voas, un chercheur au département des sciences sociales de l’Université de Manchester, a justement eu la drôle d’idée de vérifier cette assertion de l’astrologie populaire en réalisant une étude statistique sur les 10 millions de couples d’Angleterre et du pays de Galles enregistrés lors du recensement de l’an 2001.


Vous l’aviez déjà deviné : le chercheur ne trouve aucune affinité ou compatibilité astrologique particulières entre les signes du zodiaque; les couples ne se forment certainement pas par hasard mais le signe des principaux intéressés ne semble pas être un facteur.

L’étude est évidemment réductrice puisqu’elle ne tient compte que du signe astrologique solaire, mais David Voas a prévu le coup et répond aux astrologues qui diraient qu’une carte du ciel complète est nécessaire pour établir une personnalité :

«S’ils [les signes astrologiques] avaient une quelconque influence, même petite, la loupe géante de cet échantillonnage gigantesque la détecterait. [Mais] ce n’est pas le cas.»

Par contre, ce raisonnement se fonde sur l’hypothèse que les éventuelles influences astrales puissent être cumulées pour des traits de personnalité parfaitement mesurables et quantifiables, ce qui n’est malheureusement (ou heureusement) pas tout à fait le cas en pratique.

Et puis il y a même une petite morale dans le communiqué de presse (Love not in the stars) qui annonce ces résultats sur le site de l’Université de Manchester :

«Ces résultats n’entraveront pas les affaires [des astrologues des médias]. Quand il est question d’amour, les gens sont prêts à essayer n’importe quoi.»

Et toc! Mais qui peut vraiment lui donner tort sur ce point? Les couples ne se formeraient donc pas en respectant une certaine compatibilité astrologique, contrairement à la croyance populaire. ;-)

Lire aussi:


34 réponses à “Compatibilité astrologique: le signe astro pour trouver l’amour?”

  1. Robert dit :

    jac

    ******Donc premier point de principe de l’astrologie : elle participe de la symbolique (notamment à partir des cycles des planètes comme j’ai cité avec l’exemple de Saturne précédemment.)******

    Et à quoi peut servir cette soi-disant symbolique des planètes ?

    ******Et deuxième principe : elle est empirique. On note ce qui se passe sur Terre et on compare avec les positions des planètes et leurs angles sur le zodiaque. Et on y associe la configuration trigonométrique avec tel événement précis. (Exemple une période de crise ou de bouleversement sociétal.) Et quand une configuration similaire se reproduit on s’attend à ce que des événements du même type se reproduisent.******

    Donc si je vous suis bien tous les évènements devraient se répéter à chaque fois que les planètes sont dans la même configuration. On aurait donc dû voir plusieurs révolutions françaises… Vous n’avez pas l’impression que vous racontez n’importe quoi ? Moi si.

    ******Est-il possible de vérifier ou non cela de manière scientifique ?******

    Ne parlez pas de science, c’est un domaine dont vous ignorez tout.

  2. jac dit :

    J’aime beaucoup l’intervention de Nemrod et je vais essayer d’y répondre dans la mesure de mes moyens. :)

    1) J’ai découvert ce blog par hasard (un peu comme David Vincent qui cherchait un raccourci qu’il ne devait jamais trouver pour ensuite convaincre un monde incrédule que le cauchemar avait déjà commencé.. :) )
    Mon propos n’est pas du tout de vous convaincre du bien-fondé de l’astrologie. Car moi-même ayant étudié cette discipline à aucun moment je n’ai la prétention de dire que cela est la vérité.
    Et j’admets tout à fait toute objection, même simplement partisane par principe.
    Je suis intervenu dans votre discussion car par rapport au système de l’astrologie tel qu’il est défini, la fameuse étude scientifique de compatibilité sur les simples signes astrologiques pour les couples n’a pas de sens déjà d’un point de vue astrologie selon son modus operandi. Donc que l’on mette en avant la science pour démontrer la fausseté de l’astrologie, pas de problème, mais au moins que cela soit fait sur les vrais principes de l’astrologie.

    2) Je n’associe pas l’astrologie avec la croyance. La croyance c’est par exemple croire en Dieu. Pour un croyant la définition de Dieu est déjà difficile. A ressentir et à exprimer. On utilise le terme de « Foi » pour définir cela. Cela relève du spirituel. Notion qui n’est pas quantifiable d’un point scientifique. Il est des scientifiques astrophysiciens qui comprennent des équations quantiques qui échappent au commun des mortels et qui pourtant sont croyants en Dieu. Ce qui devrait être une aberration scientifique non ? :)
    L’astrologie n’est pas basée sur une notion floue spirituelle mais sur du concret : les planètes existent et sont réelles, et sur l’idée d’une interaction desdites planètes entre elles. Donc évidemment avec la Terre et des répercussions de ces interactions sur elle si on la prend comme référent (zodiaque tropical.)

    3) La science considère ce principe (qui a sa cohérence dans les termes) comme fumeux en y associant le simple bon sens des lois astrophysiques que telle planète vu sa taille, sa distance, ne peut déjà même pas avoir une quelconque influence gravitationnelle sur la Terre (au contraire par exemple de la Lune avec les marées terrestres.)
    Mais l’astrologie ne prend pas en compte les planètes en termes géophysiques mais en termes symboliques et cycliques.
    Exemple très simple : le cycle de la Lune correspond exactement avec le cycle menstruel de la femme. Dans la symbolique astrologique on a donc associé à la Lune la fécondité. J’ai parlé du cycle de Saturne qui correspond à l’évolution de la maturité de croissance chez l’humain (toujours en termes de correspondance symbolique.) Etc.
    A partir de là, on a étudié par empirisme statistique si cela correspondait dans les faits concrets avec la réalité des choses.
    Les astrologues de l’origine, les pères fondateurs donc de ce système, étaient d’abord des astronomes, des scientifiques (ce qui ne cautionne nullement cette discipline pour autant.) Ils ont trouvé des corrélations entre les hypothèses de départ et les faits. Des tendances marquées on va dire. Le 100 % n’est pas possible car nous ne sommes pas dans une équation algébrique. Donc ils ont extrapolé cela comme le fait un institut de sondage pour le résultat d’une élection.
    Est-ce que ceci peut être probant dans la démarche même ? On peut répondre oui si on considère qu’une grosse tendance d’un fait peut être valide. Tout comme on peut aussi répondre non car ce n’est qu’une tendance.
    Pour répondre à Nemrod et sa remarque sur l’enclume qui lorsqu’elle tombe sur la tête de quelqu’un dans 100 % des cas il y a adéquation rapport cause-conséquence, imaginez que vous êtes à la photocopieuse, appuyez sur le bouton « start » pour lancer la photocopie et que l’on vous ait dit qu’à peine avoir appuyé sur le bouton il faut apposer sa main au mur pour que cela fonctionne (blague de potache hein. :) ) A chaque fois que vous le ferez, la photocopie se fera (donc 100 % des cas statistiquement) alors que le fait de poser sa main contre le mur n’a absolument aucune influence sur ce fait. :)

    4) Sur la notion de cycle, je voulais évoquer la révolution de chaque planète prise séparément. Par exemple, la planète Jupiter symbolise l’expansion et sa révolution sur le zodiaque est de 12 ans. Donc quand elle revient sur sa position de départ on repart pour un nouveau cycle. Un nouveau départ d’expansion si vous voulez. Ce qui est considéré comme bénéfique en astrologie.
    Pour ce qui concerne un amas planétaire, particulièrement avec les planètes lentes, on n’a jamais deux configurations à l’identique. Par exemple à l’instant T on a une conjonction Saturne-Uranus et en plus avec Neptune. A l’instant T1 où cette conjonction se reproduira entre Saturne et Uranus dans le futur, cette fois-ci il n’y aura plus Neptune qui y sera associé du fait de leurs vitesses différentes. Ce qui induit forcément un facteur de pondération si on considère qu’il y a une influence planétaire. Ce n’est jamais une équation mathématique façon a + b = c. Il y a des nuances.
    Et pour répondre à Robert sur ce sujet, quand il dit que lorsque la révolution française se produit, avec une configuration similaire (et ses nuances) il devrait y avoir de nouveau le même type de révolution, non ! Il faut comprendre l’astrologie comme une météo.
    Exemple : une configuration astrologique « explosive » est comme un avis de tempête en bord de mer (image hein ! :) ) Le marin chevronné ne sortira pas et attendra que la tempête soit passée. L’imprudent sortira quand même et risque la casse ce qui arrive souvent. Une révolution type révolution française serait associée avec le marin qui est sorti quand même. Cette révolution aurait pu être évitée s’il y avait eu du lest de lâché de la part du pouvoir (marin chevronné.) Mais dans tous les cas, la météo était à la tempête donc l’ambiance était insurrectionnelle (pour la révolution.)

    5) A quoi sert l’astrologie ? Je remercie Nemrod de poser la question car au-delà de toute opinion partisane, c’est quand même une question de base ! L’intérêt de tout ceci est quoi ?
    Eh bien à mon sens, je pense que cela permet de mieux appréhender certaines inclinaisons dans le sens d’en comprendre les rouages (mais en aucun cas il ne s’agit de déterminisme). Et à partir de là d’évoluer et de les dépasser du fait d’en avoir conscience. Et je précise bien une chose : à aucun moment une planète ou une configuration indique quelque chose inscrit dans le marbre. C’est juste une tendance, un climat. En avoir conscience (exemple un cycle) permet de mieux relativiser certaines choses et de les remettre en perspective.

  3. jac dit :

    Comme je pars en vacances demain et que je pense que l’on va me reprendre sur le point de la symbolique, j’anticipe pour être plus approfondi. :)

    Quand je parle de symbolique ce n’est pas seulement une correspondance cycle planétaire- cycle humain. (Comme la révolution lunaire avec le cycle ovarien de la femme.)
    Les aspects d’interactions planétaires sont symboliques dans le sens qu’ils sont une configuration représentée sur le zodiaque par une projection « imagée ».

    Le modus operandi de l’astrologie :

    On part des éphémérides astronomiques calculées par l’U.S. Naval Observatory aux USA, soit les éphémérides DE200/LE200 pour les intimes :) , donc des calculs très précis astronomiquement et irréfutables et l’on reporte ces positions sur un cercle fictif (le zodiaque) car symbolisant la représentation de la Terre sur un plan en 2 dimensions.

    Sur cette représentation de la Terre en cercle trigonométrique, les positions des planètes projetées forment entre elles des angles de par leur distance en degrés sur ce cercle. Ces angles sont appelés « aspects ». Ainsi, deux planètes en angle de 90 degrés d’écart forment un aspect nommé « carré ». Deux planètes en écart de 60 degrés cela forme un aspect nommé « sextile ». Etc. (Je pense que jusque-là le principe est simple à suivre. . .:))

    Et donc l’astrologie part de ces aspects sur une représentation cartographiée pour définir les interactions entre les planètes entre elles. C’est un peu comme si on était dans une projection mentale au sens conceptuel. On n’est pas du tout dans le phénomène astrophysique de l’interaction d’une planète de par sa masse et sa force gravitationnelle.
    Il est des aspects que l’on dit harmoniques car ils sont censés représenter une interaction fluide entre les planètes et des aspects que l’on dit dis-harmoniques car ils représentent un aspect de « tension ».
    Dans la révolution d’un astre projeté sur ce zodiaque représenté, il y a alternance au vu des angles formés, des aspects harmoniques et dis-harmoniques de manière régulière donc cyclique.

    Exemple concret (simplifié:)) avec la révolution lunaire :
    Quand apparaît la nouvelle lune (représentée par une lune noire sur le calendrier de la Poste :) car invisible de la Terre du fait de la position astronomique du Soleil) sur le zodiaque trigonométrique (représentant la Terre) le Soleil et la Lune projetés sont en conjonction symboliquement. Donc « collés », quand le Soleil a rendez-vous avec la Lune. Aspect harmonique. :)
    A mi-chemin de sa révolution se produit le phénomène de pleine lune. Donc sur le zodiaque trigonométrique, la Lune se retrouve à 180 ° du Soleil. Aspect que l’on nomme « opposition. » Le nom de l’aspect suggère de suite que l’on considère cet aspect comme dis-harmonique dans le sens générateur de « tension ». On dit souvent qu’à la pleine lune on a le sommeil plus difficile, que les gens sont plus énervés etc. Là encore si on se fie à l’astrologie avec ses principes, ce n’est pas aussi simpliste. Il est des pleines lunes (au sens aspect hein !:)) qui seront plus perceptibles que d’autres par rapport, d’une part, à la position de l’aspect opposition sur le cercle trigonométriques (chaque nouvelle pleine lune est décalée de 30 degrés) et d’autre part de ses aspects avec les autres planètes.

    Voilà, en quelques mots j’ai essayé de vous expliquer de manière très simplifiée le principe de fonctionnement vu que Nemrod me l’a demandé.

    Il va de soi que suite à mon bref exposé vous allez vous déchaîner en critiques contradictoires – ce qui est une très bonne chose d’ailleurs – mais au moins là on parlera du vrai sujet et surtout du même sujet.
    Pas de l’horoscope amoureux de l’été 2013 de « Voici », que même que si vous êtes sagittaire vos plus grandes chances seront cet été avec un bélier et/ou un verseau… :) :)

  4. Robert dit :

    Jac,

    ****** La science considère ce principe (qui a sa cohérence dans les termes) comme fumeux en y associant le simple bon sens des lois astrophysiques que telle planète vu sa taille, sa distance, ne peut déjà même pas avoir une quelconque influence gravitationnelle sur la Terre (au contraire par exemple de la Lune avec les marées terrestres.)******

    Bel aveu d’ignorance! Expliquez moi l’origine des cycles de Milankovitch pour autant que vous en ayez entendu parler. Ces cycles ont une influence sur notre planète puisqu’ils sont à l’origine des glaciations et déglaciations du quaternaire.

    ******Sur la notion de cycle, je voulais évoquer la révolution de chaque planète prise séparément.******

    le problème c’est que dans la réalité ça ne fonctionne pas comme ça, tout est lié.

    ******L’astrologie n’est pas basée sur une notion floue spirituelle mais sur du concret : les planètes existent et sont réelles, et sur l’idée d’une interaction desdites planètes entre elles. Donc évidemment avec la Terre et des répercussions de ces interactions sur elle si on la prend comme référent ******

    Un exemple concret de cette fameuse influence à nous fournir ?

    ******Eh bien à mon sens, je pense que cela permet de mieux appréhender certaines inclinaisons dans le sens d’en comprendre les rouages (mais en aucun cas il ne s’agit de déterminisme). Et à partir de là d’évoluer et de les dépasser du fait d’en avoir conscience. Et je précise bien une chose : à aucun moment une planète ou une configuration indique quelque chose inscrit dans le marbre. C’est juste une tendance, un climat. En avoir conscience (exemple un cycle) permet de mieux relativiser certaines choses et de les remettre en perspective.******

    En définitive vous êtes incapable de nous dire à quoi pourrait servir l’astrologie (et pour cause).

  5. Jac dit :

    Pour Robert et les autres contradicteurs, on va faire simple : je vais me mettre à leur place, résumer les questions principales et répondre précisément à chacune ! :)

    Si j’étais à la place de Robert :) , en lisant mes propos je répondrais cela :

    « Je me mets à votre place, je comprends ce que vous expliquez et je reprends votre théorie selon laquelle en astrologie les interactions des planètes entre elles ne sont pas liées aux lois astrophysiques. Vous partez de représentations symboliques projetées sur une figure en deux dimensions et en déduisez des effets.

    Bien, dans ce cas expliquez-moi les choses suivantes :

    1) Selon quel principe la position d’une planète sur le cercle de 360° nommé zodiaque peut-elle avoir des effets différents selon le degré où elle est située ?
    2) Selon quel principe un angle trigonométrique entre deux planètes sur le zodiaque peut-il être considéré comme harmonique ou dis-harmonique ?
    3) Si les interactions entre les planètes ne sont pas liées aux lois astrophysiques, par quel phénomène se produisent-elles alors ainsi que leur influence ? »

    Je pense avoir résumé les questions fondamentales non ? :)

    Alors je vais répondre. Et je vais prendre un exemple imagé pour expliquer les notions.

    Imaginez une pièce de maison avec ses meubles. Cette pièce peut être représentée symboliquement avec tous ses éléments en deux dimensions par un plan d’architecte. Le périmètre cartographié de la pièce serait le zodiaque et les meubles les planètes. Donc un élément fixe et des éléments mobiles.

    1) Selon quel principe la position d’une planète sur le cercle de 360° nommé zodiaque peut-elle avoir des effets différents selon le degré où elle est située ?

    Imaginez que dans la pièce de maison, vous devez installer une armoire normande. Si vous placez l’armoire devant la fenêtre, ce sera à l’évidence une mauvaise position car vous bloquez l’accès à la fenêtre, vous en bouchez la vue et la lumière ne passera plus. Par contre, adossée au mur vide à côté de la fenêtre, là cela ira très bien et ne gênera pas de surcroît l’utilisation de la fenêtre. Sur la représentation cartographiée, sans même avoir l’élément construit, vous verrez les mêmes différences sur le plan et direz à l’architecte que cela ne va pas s’il met l’armoire devant la fenêtre.
    Le zodiaque est divisé en 12 secteurs (que je ne détaille pas là) et chacun d’entre eux serait comme dans l’exemple imagé : la fenêtre pour le premier, le mur vide attenant pour le deuxième etc. Donc une position d’une planète dans un secteur plutôt qu’un autre, aura une résonance plus ou moins adaptée avec le lieu où elle est située au même titre que l’armoire avec la fenêtre ou le mur.

    2) Selon quel principe un angle trigonométrique entre deux planètes sur le zodiaque peut-il être considéré comme harmonique ou dis-harmonique ?

    Là je vais prendre l’exemple imagé d’une salle de bain. Où place-t-on le miroir par rapport au lavabo ? Au-dessus. Pour des raisons pratiques évidentes. Comme pour se raser par exemple. Si on reprend le jargon astrologique on dira que le lavabo et le miroir sont en conjonction, donc en aspect harmonique (au sens ergonomique.)
    Si vous placez le miroir sur le mur opposé au lavabo, donc en angle de 180°, cela ne va pas être pratique pour vous raser car vous allez passer votre temps à vous retourner entre le lavabo et le miroir. Donc un angle de 180°, nommé opposition, est un aspect dis-harmonique (donc ici non ergonomique.)
    Remplacez le lavabo et le miroir par les planètes et vous avez le pourquoi des valeurs des aspects.

    3) Si les interactions entre les planètes ne sont pas liées aux lois astrophysiques, par quel phénomène se produisent-elles alors ainsi que leur influence ?

    Sur une carte du ciel astrologique (carte de thème astral), les planètes représentées symboliquement sont placées tout au long des degrés du cercle trigonométrique et selon leur emplacement et leurs angles entre elles on en déduit leurs interactions et de fait leurs incidences conséquentielles sur ce qui est terrestre.
    Donc sur cette carte, Pluton par exemple,qui est l’astre le plus lointain de la Terre est au même niveau que la Lune, astre le plus proche. Ce qui va les différencier ce sont leurs caractéristiques symboliques et leur emplacement et non leur masse volumique, leur force gravitationnelle… etc. comme c’est le cas en astronomie.

    Pour l’astrologie, l’influence des planètes se situe donc en termes de position symbolique selon les secteurs du zodiaque et non pas en termes géophysiques.

    Et pour comprendre cette notion d’influence en termes concrets terrestres je reprends l’exemple imagé de la pièce de la maison.
    Vous avez votre pièce immobile avec ses différents meubles (qui vont symboliser les planètes) qui eux sont mobiles. L ‘armoire normande a une importance volumique bien plus importante que la chaise, vous êtes d’accord. Mais ceci importe peu, ce qui va compter ce sont leur emplacement dans la pièce.
    Vous pouvez disposer les meubles dans la pièce selon différentes configurations. Chaque configuration va apporter une ambiance différente à la pièce et vous allez ressentir ces variations. Il est des configurations qui rendront la pièce plus harmonieuse que d’autres (rappelez-vous l’exemple de l’armoire mal placée devant la fenêtre.)
    Dans la pièce où tous les meubles sont harmonieusement rangés vous allez ressentir une douce quiétude par exemple et dans la même pièce où tout est en bordel cela va avoir comme incidence de vous énerver, vous stresser. Du fait tout simplement de la position des meubles cette fois-ci différente de la configuration harmonieuse.

    Voilà comment en astrologie on considère l’influence des planètes. Deux planètes placées en conjonction (angle de 0 degrés) seront dans une configuration harmonieuse et deux planètes placées en opposition (angle de 180 degrés) seront dans une configuration stressante. Exactement comme les meubles de la pièce bien rangée et de la pièce en désordre.

    Voilà, j’espère que cette fois c’est très clair sur comment fonctionne l’astrologie ! :)

  6. Robert dit :

    jac,

    On s’en tape de votre blabla, l’astrologie n’est pas une science; c’est une fumisterie point barre, elle ne sert à rien (sauf à enrichir quelques escrocs aux dépens de pauvres gens trop crédules).

    ******Dans la pièce où tous les meubles sont harmonieusement rangés vous allez ressentir une douce quiétude par exemple et dans la même pièce où tout est en bordel cela va avoir comme incidence de vous énerver, vous stresser. Du fait tout simplement de la position des meubles cette fois-ci différente de la configuration harmonieuse.******

    Ma femme a horreur de ce qui est trop bien rangé, ça l’angoisse.

  7. jac dit :

    Vous m’avez demandé de vous expliquer comment l’astrologie fonctionnait, ce que j’ai fait. Que vous réfutiez cela, pas de problème. Mais au moins là vous le ferez désormais en pleine connaissance de cause. :)

    Je vous fais remarquer aussi que je n’ai jamais employé le terme de « science » pour qualifier l’astrologie mais de « discipline. »
    Et l’intérêt de cette discipline est d’analyser des événements humains, collectifs ou individuels, c’est une branche de la connaissance de soi.

    Quant à être stressé dans un espace ordonné et se sentir bien dans le désordre, heureusement que cela existe sinon le monde serait d’une platitude ! Mais là encore vous voyez que l’incidence de cela vient des variations de configuration des lieux. :)

  8. NEMROD34 dit :

    « Pour Robert et les autres contradicteurs, on va faire simple : je vais me mettre à leur place, résumer les questions principales et répondre précisément à chacune ! »

    Il en manque je les repose donc :
    C’est quoi (de façon claire) le fonctionnement ? Ça sert à quoi ? Ça fait quoi? Précisément et clairement?

  9. Robert dit :

    ****** Quant à être stressé dans un espace ordonné et se sentir bien dans le désordre, heureusement que cela existe sinon le monde serait d’une platitude ! Mais là encore vous voyez que l’incidence de cela vient des variations de configuration des lieux.******

    Vous affirmiez le contraire il y a peu. C’est bizarre mais ça sent le troll d’un coup.

    ******Exemple très simple : le cycle de la Lune correspond exactement avec le cycle menstruel de la femme.******

    J’avais zappé ça, vous êtes dans l’erreur la plus totale.