Compatibilité astrologique: le signe astro pour trouver l’amour?

Rédigé par JC le — Publié dans Astrologie

compatibilité astrologique - signe, zodiaque, amourS’il y avait des affinités particulières entre les signes du zodiaque, autrement dit une compatibilité astrologique, on pourrait probablement trouver, en étudiant suffisamment de couples, que certaines combinaisons de signes soi-disant plus compatibles entre eux se rencontrent et s’unissent plus fréquemment que les autres (en particulier les couples censés avoir peu ou pas d’affinités).

Eh bien, David Voas, un chercheur au département des sciences sociales de l’Université de Manchester, a justement eu la drôle d’idée de vérifier cette assertion de l’astrologie populaire en réalisant une étude statistique sur les 10 millions de couples d’Angleterre et du pays de Galles enregistrés lors du recensement de l’an 2001.


Vous l’aviez déjà deviné : le chercheur ne trouve aucune affinité ou compatibilité astrologique particulières entre les signes du zodiaque; les couples ne se forment certainement pas par hasard mais le signe des principaux intéressés ne semble pas être un facteur.

L’étude est évidemment réductrice puisqu’elle ne tient compte que du signe astrologique solaire, mais David Voas a prévu le coup et répond aux astrologues qui diraient qu’une carte du ciel complète est nécessaire pour établir une personnalité :

«S’ils [les signes astrologiques] avaient une quelconque influence, même petite, la loupe géante de cet échantillonnage gigantesque la détecterait. [Mais] ce n’est pas le cas.»

Par contre, ce raisonnement se fonde sur l’hypothèse que les éventuelles influences astrales puissent être cumulées pour des traits de personnalité parfaitement mesurables et quantifiables, ce qui n’est malheureusement (ou heureusement) pas tout à fait le cas en pratique.

Et puis il y a même une petite morale dans le communiqué de presse (Love not in the stars) qui annonce ces résultats sur le site de l’Université de Manchester :

«Ces résultats n’entraveront pas les affaires [des astrologues des médias]. Quand il est question d’amour, les gens sont prêts à essayer n’importe quoi.»

Et toc! Mais qui peut vraiment lui donner tort sur ce point? Les couples ne se formeraient donc pas en respectant une certaine compatibilité astrologique, contrairement à la croyance populaire. ;-)

Lire aussi:


34 réponses à “Compatibilité astrologique: le signe astro pour trouver l’amour?”

  1. Orphée dit :

    Encore un coup dur pour les astrologues…

  2. spina dit :

    Oh tu sais Orphée, ce n’est pas ça qui va les arrêter…
    Il n’y a jamais eu d’étude validant l’astrologie et ça ne les a jamais empêchés de nous vendre « leurs services »…

  3. kossoff dit :

    comme je l’ai dit ailleurs, encore une fois, l’astrologie est un leurre! je n’en suis pas fier du tout car j’ai étudié l’astrologie pendant des années et j’y croyais!jusqu’à ce que je réalise (mais il a fallu du temps!!!)
    Spina, bien sûr, ça ne va pas les arrêter puisqu’ il y a la clientèle qui en redemande. Tant qu’il y aura des client(e)s, les atrologues continueront d’exister, à jamais…

  4. angèle.a dit :

    que vient faire « la naissance de vénus  » de botticelli dans cette obscure histoire d’obscurantisme?

  5. TalTen dit :

    A mon avis, le plus interessant dans l’astologie n’est pas la véracité de la prédiction, mais le simple fait de formuler un futur possible/émettre des hypothèses.

    Si on me dit que le signe partenaire qui me correspond le mieux à mon signe est Lion et que les Lions sont soit-disant très extravertis. Je vais pouvoir évaluer si la perspective d’être avec quelqu’un de très extraverti me convient ou pas. Mais vu le prix d’une consulation, le rapport qualité/prix est faveur du pile ou face.

  6. Fuschia dit :

    Quand on pense que le mouvement de la lune arrive à faire bouger les mers, je me demande pourquoi il est si difficile d’accepter que les autres planètes puissent aussi nous affecter. Quand à la compatibilité entre les signes, si vous fesiez un petit effort pour voir comment l’astrologie fonctionne vous comprendriez qu’il y a bien plus que le soleil qui entre en jeu. Il suffit d’un petit peu de bonne volonté et d’ouverture d’esprit.

  7. Orphée dit :

    Chère Fushia, le saviez-vous ? la lune vous influence bien moins que quand vous vous promenez en voiture. Pourtant, quand vous le faites, vous ne tombez pas amoureuse (*) ou gagnez au loto.

    Pourquoi donc ?

    (*) sauf du beau jeune gars en BMW décapotable, qu’il soit à l’arrêt ou à 60km/h, au bord de la mer ou à la montagne.

  8. Cascadaria dit :

    Bonjour,

    A tout hasard, sauriez-vous si David Voas a publié un article suite à cette étude? Et si oui, dans quelle revue? Je suis allé sur la liste des publications de David Voas mais il n’en fait pas mention (ou alors c’est que mon anglais est vraiment désespérant…). C’est peut être parce que la liste des publications qu’il propose en .pdf n’est pas à jour?

    Merci pour le service futurement rendu. Longue vie à tous les astrologists fighters and squirrel necks!

  9. JC dit :

    Cascadaria : en tout cas, il n’y a rien à ce sujet dans la liste d’articles de son site :

    http://www.ccsr.ac.uk/staff/voas.html

  10. Cascadaria dit :

    Merci pour la réponse JC, effectivement c’est sur cette adresse que j’avais chopé le .pdf où figure la liste de ses publications, comme rien ne semble y faire référence peut être travaille-t-il à la rédaction du dit article ou peut être est-il en train de le corriger après soumission (wow! plutôt bizarre ces trois derniers mots ensemble si on les sort du contexte!)? Il faudrait vraiment que quelqu’un consulte son horrorscope pour voir ce qu’il en est vraiment…

  11. Serge dit :

    Bonjour à tous, un petit mot juste pour embêter… ;-)

    Cette étude n’est pas la 1ère, elle apparaît déjà dans « le dossier astrologie » financé par Sachs (en 2000 ?), et aussi par un statisticien française, Didier Castille, pro-astrologie. Ces études faites sur des millions de personnes semblent donner des résultats positifs, mais sont bien sûr à reproduire.

    Castille critique les résultats de Sachs ici : http://www.fdaf.org/castille_1.htm

    Qq résultats de Castille : http://cura.free.fr/xxv/21cas4fr.html

    Il faut remarquer que Castille n’a rien publié officiellement, mais quelle revue publierait les travaux sur l’astrologie d’un statisticien de l’INSEE qui n’a pas peut-être même pas le statut de chercheur ?

    Une présentation peut-être plus aisée des résultats de Castille sur le site d’un astrologue ici :http://www.andrebarbault.com/siecle_stats.htm
    Attention, Castille est ‘tout en bas’ puisque c’est un historique (subjectif)… mais la courbe des mariages est très explicite.

    Personnellement, le pic proche de la date de naissance identique pour le mari et la femme ne me surprend pas : fêtant chaque année leur anniversaire en même temps, l’aspect fusionnel ne peut qu’être accentué, d’où une plus grande propension à s’engager pour la vie… Mais ce n’est que mon avis. Par contre, la courbe prend vraiment une forme sinusoïdale. Mais je ne suis pas expert non plus en statistiques.

    Cordialement,

    Serge

  12. charlie dit :

    Quelles affinités ont les poissons avec les autres signes.

    Avec quels signes les poissons peuvent supposer avoir une relation amoureuse ou se marier

    Merci par avance

  13. hulk dit :

    la réalité est bien evidemment ailleur ,
    pourquoi cherchez vous à rendre le monde moins poétique ?
    qui cherchez vous a atteindre sinon la part de nous même qui trouve que la vie est belle . Est ce que vous voulez avertir aussi toutes les population du monde de vos recherche et critique.
    En quoi exactement est-ce troublant de dire que l’espace -temps dans lequel tu es né n’a pas d’incidence sur ta vie ?
    je ne comprends pas vraiment votre démarche, désolé , je crois que c’est domage de rester autiste face au différente vision que l’homme développe de lui -même .
    Pourquoi la sociologie ne vous pose pas de problème alors qu’elle est enseignée , dans ces condition ? Quid de l’economie, qui tend à devenir de l’économisme ?
    eric , astrologiquement votre .
    être né sous le signe de l’incrédulité c’est pas une synécure!

  14. sceptic dit :

    Quid des divorces ?

    On se marie par amour, mais on divorce car on ne s’entend pas ……

  15. soja dit :

    on pense se marier par amour! Je penses que les gens ne prennent pas assez le temps pour bien apprendre a ce connaître! De plus qui a dit que le mariage était une preuve d’amour, il y a d’autre raison qui pousse les gens au mariage.
    Pour la compatibilité astrologique j’y crois mais je penses qu’il ya d’autre paramètre en jeu qui caractérise la pesonnalite et le caractère d’une personne, il y a l’educaion que l’on a reçu, l’environnement ou on a grandit, le mode de vie qu’on utilise…On ne peu pas seulement considérer une date de naissance tout ça est bien complexe!!
    Les prédictions astrologiques n’assurent pas le futur rien n’est fixe la vie est changeante elle est faite de choix, d’opportunité a prendre, de rencontre…Il n’y a pas de bon ou mauvais choix seulement qu’on fasse tout notre possible pour que le choix qu’on a pris soit le meilleur! Pour cela l’astrologie est intéressante et peut nous guider mais a nous de ne pas être naïve devant ce qu’on nous dit! De plus elle peut nous apprendre a mieux nous connaître si il est difficile de comprendre les autres, il est de même pour nous…

  16. Lyokoï dit :

    Moi je suis tenté de faire une étude astrologique sur les mariages multiples, les concubinages, les mariages homosexuels, le pacs, les carottes, et les vendredis (date plus qu’évidente d’une rencontre amoureuse…)! ^^

  17. Ludwig dit :

    Il est frappant de constater à quel point les arguments des tenants de l’astrologie sont sempiternellement les mêmes.
    - On passe du particulier au général : aucune relation mesurée entre Lune et accouchements ? « Pourquoi voulez-vous rendre le monde moins poétique ? » Quel est le rapport ? Le monde n’est pas moins poétique une fois qu’on a appris quelque chose sur lui (au contraire, souvent).

    - On utilise le « pourquoi pas ? » : La Lune provoque les marées, pourquoi pas les planètes qui influencent l’homme ? Mais tout simplement parce que les marées résultent d’un effet gravitationnel, que cet effet est parfaitement mesurable et quasi nul pour les planètes, tout simplement.

    - On nous invite à l’ouverture d’esprit. Ah, que ces gens ne la pratiquent-ils donc eux-mêmes ? Quelle « ouverture d’esprit » les amène à refuser sans argument une description rationnelle du réel ? Quelle « ouverture d’esprit » les amène à ne même pas s’informer sur les influences gravitationnelles des planètes ?
    Qui parviendra à ouvrir l’esprit des tenants de l’astrologie et autres savoirs alternatifs ?
    L

  18. MARION dit :

    Je ne comprends pas… L’astrologie ne prédit pas que tel signe va vivre une relation amoureuse avec tel signe plutôt que tel autre (en imaginant que les signes astrologiques s’attirent de manière naturelle du fait de leur compatibilité);

    elle donne des informations sur le niveau d’affinité entre 2 personnes en fonction de leur signe. On peut être attiré par une personne et se marier même avec elle sans pour autant que cela se passe bien ou bien en passant outre un certain nombres de problèmes au sein du couple…

    Pour que cette étude évalue correctement la pertinence de l’astrologie elle aurait dû corréler le signe astrologique des personnes au sein du couple avec le degré d’affinité entre elles (en sachant qu’évaluer ce critère n’est pas évident non plus à cause des biais nombreux que ça doit comporter).

  19. jac dit :

    De l’absurdité de telles études soi-disant scientifiques !

    Déjà, il faut savoir que d’un point de vue scientifique, un phénomène se produisant dans 100 % des cas n’implique pas que ledit phénomène est une loi.

    Puisqu’on parle astrologie, un exemple très concret de cela : Depuis toujours, de n’importe où où l’on est sur la Terre, on voit le matin le soleil se lever à l’Est puis effectuer un mouvement apparent circulaire qui fait qu’en fin de journée le soleil se couche à l’Ouest. Comme cela se reproduit dans 100 % des cas, on a dit à un moment que c’était une loi : le Soleil tourne autour de la Terre. Et évidemment ceci est faux, c’est l’inverse qui se produit en réalité.
    Partant de là on ne peut prouver d’un point de vue scientifique la véracité ou la fausseté de l’astrologie sur le simple protocole d’études statistiques.

    Quant à l’influence des planètes, il faut déjà à la base bien percevoir que l’astrologie est comme une météo et rien de plus.

    D’un point de vue scientifique, un objet inanimé telle une chaise par exemple ne peut avoir aucune influence sur un être humain en termes d’interactions.
    Maintenant imaginez une pièce de maison genre le salon, où tout est bien rangé. Dans cet environnement où tous les objets, meubles et bibelots sont ordonnés on aura tendance à se sentir calme, zen.
    Imaginez maintenant la même pièce avec les mêmes objets mais où tout est en bordel façon capharnaüm eh bien on va constater que cet environnement va provoquer chez l’humain une propension à être plus énervé, irrité facilement du fait de ce désordre. Et pourtant d’un point de vue scientifique un objet ne peut pas avoir d’influence sur l’humain… Comme les planètes quoi… :)

  20. Robert dit :

    ******le Soleil tourne autour de la Terre. Et évidemment ceci est faux, c’est l’inverse qui se produit en réalité.******

    Oui et non, c’est juste une question de référentiel. D’où je me trouve je vois le soleil se déplacer, pas la terre. Vous savez que la terre tourne autour du soleil parce qu’on vous l’a dit, pas parce que vous l’avez observé, vous avez juste vu le contraire.

    ******D’un point de vue scientifique, un objet inanimé telle une chaise par exemple ne peut avoir aucune influence sur un être humain en termes d’interactions.******

    Ca, c’est faux, la chaise a une influence sur vous, on appelle ça la force gravitationnelle, seulement elle est beaucoup plus faible que celle de la terre donc vous ne la percevez pas, mais elle est calculable. Elle est infime mais non nulle.

    ******Quant à l’influence des planètes, il faut déjà à la base bien percevoir que l’astrologie est comme une météo et rien de plus.******

    Même pas, la météo est une science utile même si elle est imparfaite; l’astrologie c’est de la foutaise en barre.

  21. jac dit :

    @ Robert :
    Une réponse cohérente et que j’approuve mais qui pêche par excès de défaut, d’où quelques recadrages de réponse. :)

    1)Le premier problème quand on parle astrologie confrontée à la science est que chacun ne connaît rien à l’univers de l’autre.
    Ceci date de Colbert qui imposa la scission entre les deux. De fait, aujourd’hui un astrologue ne connaît rien de la science astrophysique et un astronome ne connaît rien de l’astrologie.
    Alors qu’à l’origine, les astrologues étaient d’abord des scientifiques astronomes. A l’époque mésopotamienne – où l’on situe l’apparition de l’astrologie – les astronomes qui l’ont instiguée étaient déjà très au fait de phénomènes comme la précession des équinoxes, que c’était la Terre qui tournait autour du Soleil… etc.
    La plupart des gens pensent (et je parle là surtout des scientifiques) que l’astrologie est basée sur le Zodiaque céleste. Du tout !
    L’astrologie est basée sur un zodiaque « fictif » dit zodiaque tropical (ou équatorial) car défini par les saisons et donc les solstices et les équinoxes. Ceci explique pourquoi chaque signe a une durée égale et commence entre le 20 et le 22 de notre mois civil. Par exemple le 21 juin, commence le signe du cancer qui correspond au jour du solstice d’été.
    C’est un cercle trigonométrique de 360° divisé en 12 périodes égales, donc en rapports angulaires.
    Le hasard fait que notre année terrestre a une révolution de 365 jours (et des cacahuètes.. :) )
    Donc on a souvent assimilé la division du signe zodiacal en 30 degrés avec 1 degré trigonométrique = 1 jour de révolution terrestre. Et du coup il manque 5 ! 360 degrés contre 365 jours ! Bricolage ! :) D’où un déferlement de critiques « scientifiques » sur l’à peu-près de l’astrologie sur ce plan alors que cela n’a absolument aucun rapport !
    Astrologie > zodiaque > cercle trigonométrique > saisons. Rien à voir avec le reste ! OK ? :)

    2) Une étude statistique empirique ne prouve rien scientifiquement.
    Exemple : probabilité de pile ou face avec une pièce = 50 %. Mais le jour où vous faites votre tirage, ce jour-là sort 100 % face. On peut conclure que quand on jette une pièce elle retombe toujours sur face, non ? :)
    C’est exactement le principe de l’étude qui sert de point de départ au débat de ce fil.

    Cette étude n’a aucun sens pour 2 raisons :

    a) La statistique empirique n’a pas de valeur scientifique en tant que loi. Je veux dire par là que même si cette étude avait trouvé que 100 % des gens du signe du bélier se marient avec des gens du signes du taureau, cela n’aurait aucune valeur probante astrologique comme pour les 100 % face du tirage de la pièce.

    b) L’astrologie dit toujours qu’on ne peut essayer de voir s’il y a une corrélation d’affinités entre personnes qu’à partir de leurs propres thèmes détaillés confrontés.
    La seule affinité symbolique entre signes serait exactement comme de dire qu’un Espagnol a plus d’affinités de base avec un Français qu’avec un Danois du fait de deux berceaux de cultures différentes et l’un plus proche du sien.
    Donc un débat sur du grand n’importe quoi au départ.

    3)La force gravitationnelle. La belle affaire ! :)
    Là c’est trop drôle car la lune influence les marées (mais pas les humains, à part sûrement les têtes pleines d’eau :) ) mais par contre la chaise a elle malgré tout une infime influence gravitationnelle mais que l’on ne perçoit pas (ce qui est tout à fait juste.) :) Tsss… !!
    Mais là encore le débat ne se situe pas en termes simples astrophysiques sur l’influence de telle planète ou tel objet de manière gravitationnelle !
    L’astrologie ne parle pas de l’influence des planètes en termes astrophysiques mais en termes de cycles ! Et de positions angulaires façon « jeu d’échec. »
    Pour retomber dans le concret terre à terre : le soleil tape plus fort à midi quand il est au zénith donc à la verticale dans le ciel. Quand il fait 90° de plus en termes angulaires, donc quand il se « couche » d’un point de vue apparent de la Terre, sa luminosité et sa chaleur sont moindres. A aucun moment on ne parle de force gravitationnelle.
    C’est la même chose pour les autres planètes d’un point de vue astrologique. Selon leur position sur le cercle trigonométrique, il est des périodes, dons des positions où elles sont plus en dignité comme on dit dans le jargon astro, c’est-à-dire qu’elles sont comme le soleil à son zénith vu de la terre et d’autres où c’est l’inverse.

    4)Corollaire tout ceci, il ne faut jamais oublier que l’astrologie est une discipline qui met en avant la symbolique.
    Par exemple la planète Saturne a une révolution de 28 ans (en années terrestres.) Reportée sur un cercle trigonométrique, Saturne par rapport à sa position de départ se trouve tous les 7 ans dans une position dite angulaire en astrologie car déclinée de 90°. Un angle de 90 degrés en astrologie, angle que l’on nomme un carré, est toujours significatif d’une évolution. (En bien ou en mal, là après cela dépend de l’individu et de sa façon de réagir face à cette étape d’évolution.) Mais c’est une étape marquante.
    Et donc Saturne marque dans sa première révolution 4 âges d’évolution primale de l’humain : 7 ans (l’âge de raison de l’enfant (et souvent le premier âge de crise d’un couple.. )), 14 ans l’adolescence, 21 ans l’arrivée à l’âge adulte, fin de croissance etc., et 28 ans fin du premier cycle et souvent âge marquant (genre mariage, indépendance après études et autonomie de l’être.. etc.)

    Conclusion : L’astrologie (comme je viens de vous expliquer son vrai fonctionnement) a une organisation cohérente. (Le soleil tape plus fort à midi qu’à 19 h…etc. selon sa position. :) )

    Après on peut ne pas adhérer à cette perception de ce système. Se dire que les histoires de cycles sont des coïncidences sans influence marquante car l’astrologie est empirique par nature.
    Et vu que d’un point de vue scientifique, un phénomène même en se reproduisant dans 100 % des cas n’est pas considéré comme une loi, il n’y aura jamais de vraie réponse. :)

  22. Robert dit :

    ******Pour retomber dans le concret terre à terre : le soleil tape plus fort à midi quand il est au zénith donc à la verticale dans le ciel. Quand il fait 90° de plus en termes angulaires, donc quand il se « couche » d’un point de vue apparent de la Terre, sa luminosité et sa chaleur sont moindres. A aucun moment on ne parle de force gravitationnelle.******

    Ceci prouve que vous n’avez aucune formation scientifique, vous ignorez les bases. L’astrologie n’ aucun fondement scientifique établi, et votre rhétorique à deux balles n’y changera rien.

  23. NEMROD34 dit :

    Bon faisons court et évitons de perdre du temps:
    tu proposes quelle expérience prouvant l’efficacité de l’astrologie ? J’ ai des protocoles à proposer, tu proposes les tiens, on met un test au point ok ? jeanmarcdonnadieu @ free.fr
    Petit rappel: c’est à toi de prouver ce que tu prétends (et si t’en est sûr c’est pas un problème.).

    Je prends pas de vacances, je suis souvent dispo, le délai ne dépasse pas la semaine.

  24. Jac dit :

    @Robert : je ne vous cache pas que je m’attendais à cette remarque car mon image n’est pas des mieux choisies. :)

    Ce que je tenais à dire par mon intervention sur le débat, c’était un recadrage sur ce qu’est vraiment l’astrologie en tant que protocole de base, soit (en simplifiant à l’extrême hein :) ): un zodiaque dit équatorial car représentation de la Terre en deux dimensions sous forme de cercle trigonométrique sur lequel on projette les positions des planètes selon leur emplacement dans le ciel. Et selon les angles que forment entre elles ces planètes sur ce cercle, on y associe des interprétations.

    La meilleure image est d’imaginer un échiquier avec ses pièces de jeu, pour comprendre. La Reine a plus de possibilités de déplacement qu’un simple pion car on lui attribue cela symboliquement.

    Alors que d’un point de vue scientifique, ceci n’a aucun sens, les deux éléments sont de simples objets inanimés sur lesquels on ne peut définir que des données type la masse, la force gravitationnelle… etc.

    Donc premier point de principe de l’astrologie : elle participe de la symbolique (notamment à partir des cycles des planètes comme j’ai cité avec l’exemple de Saturne précédemment.)

    Et deuxième principe : elle est empirique. On note ce qui se passe sur Terre et on compare avec les positions des planètes et leurs angles sur le zodiaque. Et on y associe la configuration trigonométrique avec tel événement précis. (Exemple une période de crise ou de bouleversement sociétal.) Et quand une configuration similaire se reproduit on s’attend à ce que des événements du même type se reproduisent.

    Est-il possible de vérifier ou non cela de manière scientifique ? La réponse est non. D’abord parce que l’empirisme et la statistique n’ont pas de valeur probante. Même s’il y avait 100 % de cas où l’on trouverait une corrélation entre un événement et une position planétaire, ce ne peut être une preuve d’un point de vue scientifique.
    Ensuite, il n’est jamais de configuration planétaire qui se reproduit à 100 % à l’identique, ce qui fausse déjà tout test scientifique dans le protocole. Et comment isoler dans un amas planétaire telle planète pour dire que c’est elle qui agit ?

    Quant à la symbolique elle n’a aucun sens scientifiquement. :)

    Toujours est-il, qu’au-delà de ce système qu’est l’astrologie avec un fonctionnement très bien défini (avec lequel on peut être d’accord ou non !), ce qui est décliné et médiatisé genre l’horoscope du jour, les prédictions sur l’année d’Elizabeth Tessier par exemple (déjà le terme « prédiction » est une aberration en astrologie qui n’est nullement associable avec de la voyance à annoncer tel événement de manière précise)… etc., n’a aucun sens déjà par rapport à l’astrologie elle-même.

    L’objet de mon intervention était donc de mettre en exergue ce distinguo car malheureusement les gens qui se veulent critiques de cette discipline sont les premiers à tout y associer pèle-mêle, par méconnaissance du fonctionnement réel de ladite discipline.

    D’où ma critique de l’étude qui sert de départ à ce sujet. Elle est aussi aberrante que l’horoscope du jour dans le journal. :)

  25. NEMROD34 dit :

    « La meilleure image est d’imaginer un échiquier avec ses pièces de jeu, pour comprendre. La Reine a plus de possibilités de déplacement qu’un simple pion car on lui attribue cela symboliquement. »

    Non, c’est défini dans les règles du jeu, il n’y a aucun symbole.

    « Alors que d’un point de vue scientifique, ceci n’a aucun sens, les deux éléments sont de simples objets inanimés sur lesquels on ne peut définir que des données type la masse, la force gravitationnelle… etc. »

    Les échecs sont un jeu, pas de la science.

    « Est-il possible de vérifier ou non cela de manière scientifique ? La réponse est non.  »

    Donc c’est de la croyance, de la charlatanerie… Il faut juste croire et hop, ça fonctionne …

    « D’abord parce que l’empirisme et la statistique n’ont pas de valeur probante. »

    Je prends le pari que statistiquement si je lâche une enclume de 5 kg sur la tête de quelqu’un du 5 eme étage et qui il reçoit l’enclume ça le tue à 100%, je propose de tester ça avec vous en cobaye !

    « Ensuite, il n’est jamais de configuration planétaire qui se reproduit à 100 % à l’identique, ce qui fausse déjà tout test scientifique dans le protocole. »

    Ha bon ? Pourtant il s’agit de cycles non ? Quelle est la propriété d’un cycle ?

    « ce qui est décliné et médiatisé genre l’horoscope du jour, les prédictions sur l’année d’Elizabeth Tessier par exemple (déjà le terme « prédiction » est une aberration en astrologie qui n’est nullement associable avec de la voyance à annoncer tel événement de manière précise)… etc., n’a aucun sens déjà par rapport à l’astrologie elle-même. »

    Et donc a part vider les poches des clients ça sert à quoi ? Ça fait quoi ?

    « L’objet de mon intervention était donc de mettre en exergue ce distinguo car malheureusement les gens qui se veulent critiques de cette discipline sont les premiers à tout y associer pèle-mêle, par méconnaissance du fonctionnement réel de ladite discipline. »

    C’est quoi (de façon claire) le fonctionnement ? Ça sert à quoi ? Ça fait quoi? Précisément et clairement?

    Du vent, des mots, du vide …