Un ovni au-dessus d’un aéroport à Chicago

Rédigé par JC le — Publié dans OVNI

Pendant la période des fêtes, beaucoup de journalistes sont en vacances et les actualités sont plus rares. Mais comme il faut combler le vide, c’est une belle occasion de dépoussiérer ou de fouiller des dossiers qui datent un peu, comme l’a fait le journal Chicago Tribune avec l’observation d’ovni faite il y a presque deux mois au-dessus d’un aéroport (In the sky! A bird? A plane? A … UFO?). La nouvelle a ensuite été reprise par l’Associated Press, qui alimente le service d’actualités d’un nombre incalculable de sites Web, et très brièvement par la Presse Canadienne. Bref, cette affaire est largement diffusée dans les médias, ce qui est assez inhabituel pour un événement en rapport avec le phénomène ovni.


Mais il faut dire que le cas est intéressant et «sérieux» car les témoins seraient nombreux et qu’il y aurait parmi eux plusieurs pilotes d’avion. Le 7 novembre 2006 aux alentours de 16 h 30, environ douze employés du transporteur aérien United Airlines auraient observé un objet volant non identifié au-dessus du quai C17 de l’aéroport O’Hare de Chicago. L’ovni a été décrit comme un disque gris sombre d’aspect métallique qui, selon certains témoins, tournait sur lui-même. Il serait resté en position stationnaire pendant plusieurs minutes au-dessus de l’aéroport (un témoin dit l’avoir observé pendant 20 minutes), puis aurait disparu à la verticale, à grande vitesse, en laissant dans l’épaisse couverture nuageuse un trou qui serait resté ouvert pendant quelques minutes et à travers lequel on aurait pu apercevoir le ciel (!).

Les évaluations de la taille de l’objet varient considérablement selon les témoins : entre 6 et 24 pieds (1,80 m à 7,30 m). Cet écart semble s’expliquer notamment par l’incertitude quant à l’altitude de l’ovni.

Jon Hilkevitch, le journaliste du Chicago Tribune, a pu parler avec six des employés d’United Airlines sous condition d’anonymat et s’étonne du fait que le transporteur aérien dit ne pas avoir reçu de rapport concernant l’observation d’un ovni, alors que les témoins affirment qu’ils ont été interrogés par des représentants de leur employeur et qu’on leur a demandé de dessiner ce qui a été observé. United aurait même demandé à ses employés de ne pas parler de cet événement (d’où l’anonymat demandé par les témoins).

L’autocensure à propos de ce phénomène a apparemment aussi été pratiquée par la Federal Aviation Administration (FAA), qui déclarait d’emblée ne rien savoir de cette observation mais qui a ensuite reconnu avoir des enregistrements de communications radio à l’aéroport qui mentionnent le phénomène, mais seulement après que le reporter ait expédié une requête invoquant la loi sur l’accès à l’information. De plus, Jon Hilkevitch précise dans un entretien audio (sur NPR.org) qu’il poursuit son enquête et qu’il tentera d’obtenir des données radar, même si la version officielle indique que rien d’anormal n’aurait été détecté.

On s’en doutait bien, les témoins soulignent que le phénomène observé ne pouvait pas être un hélicoptère, un avion ou un ballon, et il est hautement improbable que les militaires testent un engin secret au-dessus d’un aéroport.

Mais de quoi pourrait-il donc s’agir? Elizabeth Isham Cory de la FAA indique que l’explication officielle de l’organisation fédérale est que les témoins ont mal interprété un phénomène météorologique et que l’éclairage a pu jouer un rôle : «quand les lumières [de l'aéroport] illuminent les nuages, vous pouvez parfois voir des choses étranges».

L’hypothèse d’une formation météorologique exceptionnelle n’explique pas nécessairement tous les éléments de l’observation mais, dans ce rapport soumis au NUFORC, la description d’un des témoins suggère que l’«objet» n’était peut-être pas réellement «solide» puisqu’il le décrit comme étant «flou» (hazy). Par ailleurs, comme l’indique Alan Boyle de Cosmic Blog, les nuages peuvent parfois prendre des formes inhabituelles et spectaculaires, comme l’illustre cette page d’où est tirée la photo ci-contre (qui n’a par ailleurs absolument rien à voir avec le cas de Chicago mais que je trouvais particulièrement jolie et étonnante ;-) ). Voir aussi cet article sur les surprenants «anneaux de fumée».

Cosmic Blog indique également qu’au moins une personne aurait photographié l’ovni avec son téléphone portable mais que celle-ci hésite à fournir l’image par crainte de perdre son emploi.

P.-S. : je profite de cette note pour souhaiter une bonne année 2007 à ceux et celles qui liront jusqu’au bout.

Lire aussi:


44 réponses à “Un ovni au-dessus d’un aéroport à Chicago”

  1. Bonjour et bonne année 2007 à tous.

    Le mois de novembre semble très important pour les extraterrestres, c’est exactement la même journée de l’année 1990 qu’a eu lieu mon dernier enlèvement à Montréal.

    Le 7 novembre 1990, plusieurs personnes, dont plusieurs policiers, ont été témoins de l’OVNI au dessus de l’hôtel Bonaventure à Montréal. Et à ce jour cette apparition reste toujours inexpliquée.

    Pendant qu’on observait l’objet lumineux (vaisseau mère) au dessus de l’hôtel, je me faisais abducter dans l’ouest de la ville.

    Ce qui me réjouit dans cette dernière apparition, c’est qu’enfin quelques personnes se sont réveillées, aidées de la loi sur l’accès à l’information et malgré la censure, il est dorénavant impossible de tout nous cacher.

    Accrochez votre tuque avec de la broche, ça ne fait que commencer.

    Alain Duchesne

  2. amethyste dit :

    Merci monsieur Duchesne, c’est un message. Je dois dire ces derniers jours, je suis bien reliée, je veux dire que je reçois des infos, je me suis posé des questions. Cependant, je dois dire que je n’ai pas la même vision mais la même démarche. Je crois votre message, je ne suis pas étonnée. amethyste

  3. Bernard Poulin dit :

    Bonjour M. Alain Duchesne, ne lâchez pas ; de plus en plus de gens vont finir par ouvrir les yeux et leur esprit et se rendre compte que peut-être bien que vous n’affabulez pas et que vous n’étiez pas en état d’ébriété ou sous l’effet de subtils hallucinogènes lors de vos abductions, et réfléchir à l’idée que, même si c’est dur à admettre, des choses comme ça peuvent se produire même si ce n’est pas encore très courant. Le vent tourne… je crois que l’on va prendre de plus en plus ces histoires d’enlèvements par des êtres non-humains au sérieux et traiter ces cas avec un peu moins de suspicion et de frivolité, et finalement un jour les aborder de manière plus adéquate, au lieu de la dérision et j’en passe…

  4. JC dit :

    Attention : on parle ici de l’observation d’un phénomène aérien en forme de disque (circulaire ou elliptique selon le point de vue). Pour l’instant, rien ne prouve qu’il s’agisse d’un objet de «tôle et boulons», encore moins d’un vaisseau extraterrestre, et il n’y a pas eu observation d’éventuels occupants.

    M. Duchesne, sur quoi basez-vous votre déclaration sur l’«importance» du mois de novembre (disons pour les ovnis parce que je trouve que c’est faire preuve de beaucoup d’audace que de parler d’«extraterrestres»)? Je me souviens avoir vu des statistiques sur la fréquence des observations d’ovnis selon les mois de l’année et il me semble que c’est en octobre qu’on observait le plus grand nombre d’ovnis, mais je n’arrive pas à trouver de source et je ne me souviens pas de l’importance de la base de données employée. M. Poulin, auriez-vous des informations à ce sujet?

  5. Bernard Poulin dit :

    Bonsoir JC, j’ai trouvé ceci. En effet, j’ai un graphique devant moi, pris dans le livre de Christian de Zan, «Guide du chasseur de phénomènes OVNI», page 84, et c’est bien le mois d’octobre qui arrive en tête de liste quant au pourcentage d’observations par mois, d’après un échantillonnage de 1471 cas (France), suivi par les mois d’août, septembre, juillet, janvier, février, décembre, mars, novembre, juin, avril et mai.

    Il y a un autre graphique à la page 88 au sujet d’observation d’humanoïdes d’après 956 cas, c’est encore le mois d’octobre bon premier, suivi d’août, septembre, novembre…

  6. JC dit :

    Merci M. Poulin, vous êtes rapide comme l’éclair. ;-)

    Pour d’autres informations statistiques sur la fréquence des observations des rencontres rapprochées et des «enlèvements» selon l’heure du jour, et par la même occasion pour lire une critique de l’hypothèse extraterrestre des ovnis, on pourra consulter un article de Jacques Vallée qui date de 1990 mais que je trouve très intéressant malgré quelques faiblesses (si j’ose dire) : «Cinq arguments contre l’origine extraterrestre des ovnis».

    http://tinyurl.com/y7rk6n

    (L’article est sur RR0.org mais le lien ci-dessus permet de raccourcir l’adresse.)

  7. Bonjour à tous,

    Pour répondre à JC, j’ai dit « SEMBLE » parce ce que dans mon cas plusieurs de mes expériences se sont passé en novembre, donc le prélèvement de sperme. Et si comme je pense avoir été préparé dans le foetus de ma mère pour devenir géniteur et vu la date de ma naissance, la fécondation de l’ovule aurait eu lieu en novembre, voilà la raison pourquoi je pense que novembre est important.

    Alors attention mes chers lions car beaucoup de cas ufologiques sont survenus en NOVEMBRE.

    Pour ce qui est des extraterrestres, ils sont là, je vous le jure qu’ils sont là. Dernièrement, le Vatican a admis ce fait, l’ancien ministre de la Défense a admis ce fait et bien d’autres l’admettent. Avez-vous déjà entendu parler du « Disclosure Project » ; si oui, qu’est que ça vous prend de plus?

    Merci pour l’encouragement et les statistiques M. Poulin, mais il faut dire que c’est bien peu en parlant des statistiques, 1471 cas en France. Je suis du Québec et Chicago est à quelques heures de route de chez moi en Amérique, on aurait besoin de statistiques planétaires.

    Je me demande toujours, pourquoi vouloir discréditer le phénomène quand toutes les preuves sont à notre portée? Peut-être l’égocentrisme est la réponse, qui sait.

    Alain Duchesne

  8. Bernard Poulin dit :

    Je trouve remarquable et significatif que lorsque l’on compare les deux diagrammes du livre de Christian de Zan l’un avec l’autre, eh bien que quand il est question d’observation d’humanoïdes, il y ait après analyse cette remontée du mois de novembre dans le classement, qui passe de la position 9 dans le premier graphique à celle de 4 dans le deuxième. Il y a de quoi s’interroger? C’est le fait qu’il y ait occupants qui achoppe… qui nous agace, pourtant c’est tout de même curieux… Il ne passe pas inaperçu ce changement de position du mois de novembre si on y prête attention entre ses deux graphiques.

  9. JC dit :

    Bonjour M. Duchesne et merci pour votre réponse,

    Je dois vous avouer que je suis passablement étonné par votre argument sur les statistiques d’observations d’ovnis. Vous jetez un doute sur la valeur des statistiques citées par M. Poulin sous prétexte qu’elles proviennent de France (et que 1471 cas ne suffisent pas?) alors que vous basez votre propre déclaration sur un seul cas : le vôtre.

    De plus, si les ovnis étaient des vaisseaux extraterrestres comme vous le croyez, ne pensez-vous pas que les quelques milliers de kilomètres qui séparent les régions de la Terre ne seraient qu’un infime détail après un périple de quelques centaines, milliers ou millions d’années-lumière? Par contre, je suis d’accord avec vous sur le fait qu’il serait intéressant d’obtenir des statistiques provenant d’autres pays.

    Concernant les gens qui estiment que nous sommes visités par des extraterrestres, je suis bien entendu au courant, mais ces déclarations sont des interprétations d’un phénomène. À mon sens, l’opinion d’une personne, si brillante soit-elle, n’a aucune valeur si elle n’est pas supportée par des faits. Et où sont les faits objectifs et indiscutables qui soutiennent une origine extraterrestre des ovnis? Je n’en connais pas…

    Attention, je ne dis pas que le phénomène ovni n’existe pas. Au contraire, je suis de plus en plus persuadé qu’il y a quelque chose. Mais quoi? Telle est la question. Contrairement à ce que vous semblez prétendre, je ne tente donc pas de discréditer le phénomène.

    Je connais un peu le «Disclosure Project» pour avoir vu la conférence de presse de 2001 et des témoignages dans des «documentaires» américains mais, encore une fois, où sont les preuves tangibles d’une origine extraterrestre des ovnis? Et en plus, la crédibilité de plusieurs des personnes de ce projet a été attaquée de façon assez troublante (allez lire les commentaires de Jean-Pierre Petit, «Disclosure : anatomie d’une désinformation, c’est long et parfois un peu technique mais ça vaut le détour) :

    http://www.jp-petit.com/Disclosure/disclosure_un_doute.htm

    Pour une version française du rapport initial du «Disclosure Project» :

    http://disclosure.free.fr/

    Vidéo de la conférence de presse (2001) du «Disclosure Project» sur Google :

    http://video.google.com/videoplay?docid=-1166743665260900218&pl=true

    Il existe pourtant des informations infiniment plus crédibles, par exemple le rapport Sturrock de la conférence de Pocantico (1997) sur l’étude des phénomènes physiques associés aux ovnis :

    http://www.scientificexplorati.....k/toc.html

  10. JC dit :

    Bonjour M. Poulin, il faudrait d’abord s’assurer que cette éventuelle remontée en novembre est significative du point de vue statistique, et pas simplement due à des fluctuations aléatoires.

  11. Bernard Poulin dit :

    Bonjour JC, je pense que M. Duchesne a une très bonne idée, il faudrait des statistiques à l’échelle de la biosphère terrestre. C’est une suggestion qui s’impose… De fait, il serait intéressant que des ufologues statisticiens prennent note de cette proposition et répertorient ces cas d’observation d’êtres non humains et les rapports d’enlèvements de terriens par ces derniers, dans une banque de données pour chaque année et en faire un bilan annuel sous forme de tableau statistique.

  12. JC dit :

    M. Poulin, l’idée de compiler des statistiques mondiales a été suggérée il y a longtemps mais je ne sais pas si cela a été fait. Si c’est le cas, je n’en trouve pas de trace sur Internet.

  13. Azerty dit :

    Qu’en pensent les sceptiques du Québec ?

  14. JC dit :

    Bonjour Azerty, le forum des sceptiques du Québec n’est pas fonctionnel actuellement, mais il est hautement probable que les gens de ce groupe proposent une explication proche de celle de la FAA : phénomène météo exceptionnel avec conditions d’éclairage particulières.

  15. Bernard Poulin dit :

    Bonjour JC, veux-tu dire une explication parfois assez controuvée… quand il est question d’OVNI et d’observation de créatures non humaines!
    Qui souvent ne tient pas debout en tenant compte des faits allégués.

  16. JC dit :

    Bonjour M. Poulin,

    C’est vrai que certaines explications de sceptiques peuvent parfois sembler farfelues au premier abord. Par contre quand on cherche à faire la lumière sur un phénomène particulier, il faut toujours tenir compte des arguments de ceux qui sont convaincus que le phénomène n’existe pas ou qu’il peut s’expliquer plus simplement qu’en faisant intervenir l’existence de lois inconnues. L’histoire des sciences est peuplée de ces individus qui ont largement contribué à l’avancement des connaissances en tentant de démontrer l’absurdité des nouveaux modèles proposés (l’atome par exemple). Dans le cas des ovnis c’est évidemment beaucoup plus délicat parce que l’ufologie n’est pas une science à proprement parler, même si elle utilise des outils scientifiques quand c’est possible.

  17. Bernard Poulin dit :

    JC, je comprends votre démarche et votre prudence avant d’affirmer illico que les (E.T.) sont bien là, même s’il est clair que des entités tangibles ont été vues, car des indices le laissent supposer comme des empreintes de pas de configuration de toute évidence non humaine.

    Ces êtres peuvent peut-être essayer de nous leurrer en nous faisant croire à une origine extraterrestre, alors que leur provenance est tout autre, d’un univers parallèle ou d’une autre dimension, ou voyageur temporel ou du futur. Ils vivent peut-être en symbiose avec nous ici sur terre. Tant que l’on n’aura pas la certitude de leur identité, à qui ou quoi nous avons affaire, je pense qu’il est encore prématuré de se prononcer sur le fait que l’on a bien affaire à de vrais E.T. sans plus de preuves.

    (Message modifié à la demande de Bernard Poulin.)

  18. Bernard Poulin dit :

    Bonjour M. Duchesne,
    J’espère ne pas vous avoir offusquer par mon précédent commentaire, pour vous c’est probablement évident, vous en savez davantage que nous sur ces créatures par vos abductions mais…
    Je pense que nous qui n’avons pas vécu cette sorte d’expérience hors du commun, prétendre subito presto que ce sont des extraterrestres, il y a une marge qu’il ne faut pas je pense franchir trop vite, l’avenir se chargera bien tôt ou tard de nous éclairer, nous faire savoir à quoi s’en tenir à propos de ces étranges entités et de leurs engins. Ce n’est pas écrit dans leur front que c’est un E.T. et même si une de ces créatures se baladait dans la rue en humanoïde sandwich avec deux écriteaux ; une sur le dos, l’autre sur le ventre: Je suis un E.T., JE SUIS UN ALIEN… Rien ne prouverait qu’elle dise vrai.
    Pour en avoir le coeur net, cet être devrait passer une radiographie ou quelque chose du genre… ou montrer son passeport galactique (je plaisante).

  19. Bernard Poulin dit :

    Bonjour M. Duchesne,
    Dans une future abduction, si vous y pensez ou si c’est possible, si vous pouvez communiquer avec ces humanoïdes et si vous sentez qu’ils commencent à en avoir marre de brouiller les pistes proposer leur de finalement se faire connaître et de mettre fin à cette confusion les concernant…S’ils sont tannés de leur incognito. Demandez leur donc s’ils pourraient vous laisser un échantillon de leur ADN, une petite fiole de leur sang par exemple.

  20. Bernard Poulin dit :

    JC, j’ai examiné le deuxième graphique, celui se rapportant l’observation d’humanoïdes pris dans le livre de Christian de Zan et je me rends compte que le mois de juillet talonne le mois de novembre, c’est à dire qu’il est juste le mois suivant après novembre selon ce diagramme et donc en 5e place. Monsieur Duchesne prétend avoir vécu son premier enlèvement pendant le mois de juillet 71, je ne sais pas si on peu encore supposer que ce soit dû une fois de plus à des fluctuations aléatoires?

  21. JC dit :

    Bonjour M. Poulin,

    Vous avez enfin trouvé une preuve solide! ;-)

    Sérieusement, je ne sais pas à quoi vous jouez (enfin… j’espère que vous jouez). Même si les mois de novembre et juillet étaient en tête des statistiques pour les observations d’occupants d’ovnis, qu’est-ce que ça démontrerait sur la véracité d’un cas particulier dont certains épisodes se seraient produits ces mêmes mois? Absolument (souligné trois fois) rien.

    Je ne dis pas qu’il est inutile de faire des statistiques (au contraire, on pourrait peut-être trouver des indices), mais les utiliser pour tenter de «confirmer» un cas… je ne saisis pas votre logique.

  22. amethyste dit :

    Cher Bernard Poulin.

    Est-ce que vous croyez que ce cher monsieur Duchesne et ses forces, concernant ses enlèvements des extraterrestres… le croyez-vous? Je trouve ça bizarre. amethyste (scorpion ascendant scorpion)

  23. Bernard Poulin dit :

    Bonjour JC,
    Ma logique c’est que même si ce n’est pas une preuve béton en tant que telle, ça laisse tout de même un tantinet à réflexion, il me semble que ça augmente le degré de probabilité que ce que M. Duchesne dit au sujet de ses observations soit vrai. Je ne dis pas que forcément c’est la vérité. Supposons que: qu’est-ce que vous utiliseriez JC pour tenter de confirmer un cas du type de pattern de M. Duchesne si cela vous arrivait à vous aussi? Si vous éliminez des éléments qui mis ensemble avec d’autres pourraient amener encore plus de poids ou rehausser la vraisemblance ou la crédibilité de votre rapport OVNI, des statistiques pourraient je pense être un de ces outils qui pourraient amener de l’eau au moulin, je crois que ce n’est donc pas à négliger ou à rejeter.

  24. JC dit :

    Bonsoir M. Poulin, je comprends votre point de vue mais je ne pense pas que de telles statistiques puissent même servir d’indice de crédibilité, et encore moins de preuve.

    Par ailleurs, même si j’étais convaincu d’avoir vécu une expérience de ce type, je dois vous avouer bien sincèrement que je n’en aurais jamais parlé à personne. ;-)

  25. JC dit :

    M. Poulin,

    En réponse à votre remarque concernant les preuves à propos des occupants des ovnis, j’ai justement terminé il y a quelques jours la lecture d’un livre sur le sujet et je dois vous avouer que les éventuelles traces dont vous parlez, si elles existent, sont d’une extrême rareté (et c’est un euphémisme).

    Certains ovnis auraient été détectés au radar, et laissés des traces au sol et sur les pellicules photographiques.

    Mais qu’en est-il des occupants? Y a-t-il des photos crédibles? Il y a peut-être un cas, mais il est contesté. Des traces au sol? Peut-être quelques cas rarissimes (j’ai lu un ou deux cas de traces sur la neige dans le bouquin en question, par Jean Ferguson). Il est évident que ces éventuels occupants ne pourraient pas être détectés au radar ;-) mais avons-nous une preuve incontestable de leur existence objective? Pas pour l’instant d’après ce que j’ai pu accumuler comme informations jusqu’à présent. Mais si vous avez des cas sérieux et bien documentés, je suis preneur.