Ufologie rétro: la bataille des soucoupes volantes – la quincaillerie cosmique, variée et parfois habitée

Rédigé par JC le — Publié dans OVNI

Dans la série de coupures de journaux de source non identifiée, et qui semblent dater des années 1970, voici un autre article de Germain Tardif qui parle aussi bien des différentes formes des ovnis que de l’aspect de leurs présumés occupants.

Dans ce texte, on peut notamment lire un bref compte rendu d’un cas d’atterrissage étonnant qui se serait produit à Saint-Mathias-de-Chambly en plein jour, à 11 h, le 6 octobre 1973. Ce cas, à première vue de haute étrangeté, rappelle ceux de la vague française d’ovnis de l’automne 1954; plusieurs témoins auraient aperçu un engin (deux en fait: un principal et un plus petit objet qui s’en détache) ainsi que cinq «humanoïdes» de petite taille (trois pieds, soit environ 90 centimètres de hauteur) vêtus de tenues ajustées.


Pour ajouter à l’étrangeté de l’affaire, les témoins ont déclaré que ces petits êtres semblaient flotter au-dessus du sol au lieu de marcher. L’ovni aurait laissé des traces au sol mais pas les «occupants». En cherchant sur Internet, j’ai cependant trouvé des informations que laissent croire que ce cas d’observation est nettement moins étrange qu’on tente de nous le faire croire dans cet article.

Pour vous éviter une migraine (la version numérique de cet article n’est pas de très haute qualité et une partie de la coupure est froissée), j’ai retranscrit ci-dessous le récit qu’on peut lire dans cet article:

«Atterrissage près de Montréal

Le 6 octobre 1973, à 11 heures, l’avant-midi, raconte M. Philippe Blaquière, qui a fait enquête sur l’incident, trois personnes, qu’il n’a pas voulu identifier faute d’autorisation, ont aperçu, dans un champ, à Saint-Mathias-de-Chambly, un engin inconnu plus gros qu’une grange qui se trouvait à proximité de cet endroit.

Le propriétaire de ce champ faisait, cette année-là, pousser un foin expérimental qui, au moment de l’événement, avait deux pieds [60 cm] de hauteur.

Les témoins étaient des gens qui vivaient dans une maison mobile tout près de là. L’observation a duré 45 minutes.

Un petit objet s’est détaché du gros engin et est allé lentement se poser à une centaine de pieds plus loin, au bord d’un ruisseau, suivi à pieds par cinq humanoïdes de trois pieds de stature.

Ces êtres étaient vêtus un peu comme des plongeurs sous-marins. Leurs vêtements étaient orangés et luisaient au soleil, tout comme les ceintures oranges des brigadiers scolaires.

Ils ne marchaient pas mais semblaient flotter dans l’air, à ras le sol. Aucune trace de pas n’a été relevée mais seulement un léger déplacement du foin.

On a également trouvé des traces ressemblant à celles d’un boyau qu’on utiliserait pour pomper de l’eau.

Quant à l’engin principal, il a laissé une immense marque en forme d’anneau de 55 pieds de diamètre et, à l’intérieur du cercle, celles de trois pattes en forme de sabots, d’un pied trois pouces par un pied dix pouces. Ces pattes, qui servaient sans doute d’appui à l’engin, étaient distantes l’une de l’autre de 34 pieds et s’étaient enfoncées de trois quarts de pouce dans le sol, lequel était très dur.»

Tout cela semble très étrange n’est-ce pas? Engin qui se pose, petits humanoïdes qui flottent dans les airs, traces d’atterrissage au sol, etc, mais j’ai trouvé des informations beaucoup plus nuancées dans le site Ufologie.net (Les ovnis vus de près, de Patrick Gross), qui consacre une longue page au cas de Saint-Mathias-de-Chambly.

Dans un article paru en 1980, Yurko Bondarchuk relate ce cas d’observation et cite le rapport de Wido Hoville et Phillippe Blaquière, deux ufologues d’UFO-Québec qui ont mené une enquête sur cette affaire, plusieurs semaines après les événements semble-t-il. Les témoins observent d’abord de la fumée dans un champ, puis:

«M. et Mme R. ont repéré un objet rond, jaunâtre, en forme de dôme ressemblant à la tente d’un campeur, à une courte distance du « feu ». Ils ont conclu qu’un groupe de boy-scouts devait avoir installé son campement et avoir allumé un feu de camp. Soudainement, un objet de forme carrée et de couleur jaune ressemblant à un bulldozer a émergé de la tente et a commencé à prendre position près d’une source à 200 pieds de distance. Pensant toujours à des scouts, ils n’ont pas remis en cause l’apparition de cinq silhouettes enfantines d’environ quatre pieds de hauteur.»

L’ufologue poursuit avec une description des «humanoïdes»:

«Portant des tenues jaunes brillantes avec un couvre-chef ressemblant à des casques du football, les personnages ont semblé porter quelque chose dans leurs bras pendant qu’ils se hâtaient dans les deux sens entre la tente et l’objet.»

Yurko Bondarchuk fournit également une explication de la soi-disant «lévitation» des «occupants»:

«En raison des hautes broussailles, aucun mouvement de jambe n’a pu être distingué.»

Jusque ici, il faut vraiment une bonne dose de foi pour voir quelque chose d’extraordinaire dans ce cas, d’autant plus qu’à aucun moment il n’a été question d’un engin volant, du moins pas de la part des témoins principaux.

«Indifférent à la présence des jeunes campeurs, le couple a repris ses corvées et a seulement de temps en temps jeté un coup d’oeil à travers le champ. Puis, 25 minutes plus tard, les « scouts » et les tentes étaient partis. Puisque la seule route menant hors du champ court le long de la ferme du couple, ils devraient normalement avoir vu les « campeurs » partir. Légèrement mystifiés, ils ont commencé à réévaluer leur théorie et se sont demandé si une explication plus exotique serait de mise.»

Plus tard, un voisin dit avoir aperçu quelque chose d’étrange mais on ne donne aucun détail:

«La première indication d’un lien possible avec les OVNIS est venue d’un voisin qui a dit au couple qu’il avait vu « une tente jaune » décoller et se diriger vers le Mont Rougemont, 25 miles plus à l’est.»

Ce voisin a-t-il parlé d’une «tente jaune» après avoir entendu le récit des témoins principaux? Y a-t-il nécessairement un lien entre les deux observations? Faute de plus d’informations, on peut présumer qu’il pourrait s’agir d’un amalgame de deux événements sans lien entre eux. L’observation des traces dans le champ confirme d’ailleurs une explication prosaïque:

«Quand la fille du couple est revenue de son travail dans la soirée, ses parents lui ont parlé de l’incident. Elle a marché à travers le champ vers le « campement » et a découvert un cercle de 50 pieds de large d’herbe brûlée et écrasée. Elle a également noté une trace de six pouces de large, ressemblant à des marques de tracteur, menant à partir du cercle vers un plus petit cercle de 12 pieds vers la source.»

Ensuite, on semble vouloir faire un autre amalgame avec de soi-disant séquelles physiques vécues par la fille du couple, Mlle R., et on «soucoupise» à souhait en faisant un lien injustifié avec une très hypothétique et invérifiable exposition à des radiations:

«Quand Mlle R. est revenue à la maison, sa tête a commencé à lui faire mal et elle a ressenti des symptômes de nausée souvent associés à une exposition à des radiations. Elle n’a pas cherché d’avis médical puisque le mal de tête et la nausée ont vite disparu.»

Pourquoi ce mal de tête et cette nausée subséquents ne seraient-ils pas une simple coïncidence? Ou alors pourquoi ces symptômes n’auraient-ils pas pu être déclenchés par l’odeur de brûlé?

Vous voyez un récit d’atterrissage d’ovni dans ces témoignages? En réalité, tout porte à croire que la première interprétation des témoins était juste et qu’ils ont ensuite «rétrosoucoupisé » leur récit (peut-être même avec l’aide des ufologues). En tout cas, Yurko Bondarchuk n’hésite pas à exposer ses convictions profondes, qui semblent parfaitement injustifiées lorsqu’on considère uniquement les faits décrits par les témoins:

«Les rencontres diurnes avec des occupants d’OVNIS sont extrêmement rares. Pour cette raison, l’apparition d’êtres de petite taille en plein jour à Saint-Mathias, à l’est de Montréal, se distingue comme un cas unique. À la différence de la plupart de tels cas, cette présence d’occupants ne semble pas avoir eu comme intention des buts scientifiques ou d’exploration. Il semblerait plutôt que le bref atterrissage d’OVNI a pu avoir été un arrêt d’urgence, provoqué par la nécessité de compléter le niveau des approvisionnements en eau.

L’incident est également peu commun parce que les témoins ont confondu les petites créatures enfantines qu’ils ont vues avec des boy-scouts faisant leur « bonne action du jour. »»

Mon intention première était simplement de vous présenter un autre article de la série «Ufologie rétro», mais il semble que je sois tombé par hasard sur un exemple patent de «soucoupisation» d’un témoignage.

Je vous invite maintenant à relire rapidement le compte rendu de l’article de journal. Comment trouvez-vous le coup des «humanoïdes flottants»? Et de l’objet qui se «détache» du gros engin et qui se «pose»? N’est-ce pas une belle soucoupisation? Les amateurs d’ovnis aiment beaucoup parler de désinformation, mais oublient de mentionner que cette désinformation n’est pas nécessairement un phénomène à sens unique. ;-)

Voilà. Les tomates, c’est plus bas qu’on les jette. ;-)

P.-S.: Avec tout ça, j’oubliais la coupure de journal…

Lire aussi:


72 réponses à “Ufologie rétro: la bataille des soucoupes volantes – la quincaillerie cosmique, variée et parfois habitée”

  1. Odin57 dit :

    Bonjour JC

    Ne doit-on pas comparer que ce qui est comparable ?

    Par « désinformation » j’entends personnellement un travail (de sape) structuré, dans un but clairement défini, par un groupe, une association ou un gouvernement.

    Exemples vite fait : les Ovnis du CNES ou le rapport Condon.

    Lire l’ouvrage de François Parmentier sur ce sujet pour bien comprendre l’ampleur de ce que peut être une vaste opération de désinformation. L’ufologie n’en est d’ailleurs pas la victime principale.

    Lorsque quelques journalistes en prennent trop à leur aise avec les faits (sensationnalisme oblige !) doit-on alors parler pour autant d’opération de désinformation ?

    Qu’il existe aussi quelques rares (j’insiste sur le « rare »)soit disant « ufologues » ne sachant pas faire la part des choses entre convictions et enquêtes sérieuses personne ne saurait en disconvenir. Et c’est bien malheureux.

    Mais pour autant peut on comparer (bis repetita) de pareils faits ponctuels avec une vaste entreprise de désinformation planifiée comme le fût le rapport Condon ?

    Que l’on me permette d’en douter fortement (et sans jets de tomates :) )

  2. JC dit :

    Bonjour Odin57,

    Il s’agit d’un bel exemple de désinformation, avouez-le. ;-)

    Je n’affirme pas que cette manipulation de l’information, cette très probable soucoupisation, soit nécessairement pratique commune, mais avouez que c’est quand même troublant de voir une telle distorsion des faits.

    De là à dire que cela s’inscrit dans un vaste projet de désinformation, certainement pas. Je suis un «anticonspirationniste». ;-)

    Sinon, vous avez lu «Les ovnis du Cnes»? Qu’est-ce qui vous fait dire qu’il s’agit de désinformation?

  3. Ap0 dit :

    Merci JC pour cet article très bien rédigé et très instructif !

    Petite question: As tu entendu parlé de l’ovni filmé en Turquie ? Si non, je t’envérais le lien de la vidéo.

  4. Odin57 dit :

    Bonsoir JC

    Je pense qu’il s’agit plus d’une dérive soucoupique (le terme de « soucoupisation » comme vous dites me parait bien adapté)que de véritable acte de désinformation au sens où je l’entends et l’ai explicité dans mon post précédent.
    Quoiqu’il en soit c’est tout à fait regrettable et condamnable en effet. :)

    Les ovnis du CNES ne procède d’aucune démarche scientifique. C’est donc de la pure désinformation avec comme bases des supputations sur l’état de santé du témoin et autres…

    Exemples précis à la page trois du fichier .pdf ci-dessous (voir « le témoin »)

    http://www.observatoire-zetetique.org/divers/LesOvniDuCnes/OvniDuCnes_chapitre15.pdf

    Mes positions à ce sujet ici :

    http://www.ufofu.org/blog/2008.....mment-9282

  5. pourquoipas dit :

    Je viens de découvrir un article relatant une déclaration fracassante (en date du 25/09/2005) d’un ancien ministre canadien de la défense au sujet de la réalité des ovnis.

    voici le lien :
    http://www.dinosoria.com/alien.htm

    Qu’en pensez-vous?

    JC et amis canadiens, avez-vous de plus amples renseignements concernant cette info?

    Merci

  6. Venom dit :

    Bonsoir,

    Il est clair que ceux qui désinforment le grand public à propos du phénomène ovni sont les ufologues. Alors qu’il n’y a aucune preuve pour soutenir l’hypothèse extraterrestre (HET), ils s’évertuent au moyen principalement de la rhétorique (par exemple l’argument fallacieux d’ignorance: « il y a des cas inexpliqués et donc cela apporte – selon eux – du poids à l’HET », ou encore l’appel incessant aux théories de la conspiration pour justifier de manière ad hoc l’absence de preuves, etc.) de propager cette croyance.

    Attention, je ne dis certainement pas qu’il y a une volonté délibérée de tromper. Simplement les croyants dans l’HET tentent naturellement de convertir d’autres à leur conviction. N’ayant pas de preuves, ils sont bien obligé d’avoir recours à des techniques oratoires…

    Sceptiquement vôtre,

  7. Anti-Venom dit :

    Non Venom, je ne répondrai pas à tessalutations.

    Tu es l’exemple parfait de la désinformation, et à tel titre, ton action est à pointer du doigt pour le bien des lecteurs.

    Allons-y :

    « Il est clair que ceux qui désinforment le grand public à propos du phénomène ovni sont les ufologues. »

    Pauvre de toi.
    Oui, il y a des « ufologues » (définition à préciser) qui participent à la désinformation, mais par simple soucoupisation des éléments qu’ils ont face à eux. On peut dire que ce sont des believers.
    Mais attention, la désinformation, la vrai, celle qui touche tous les sujets d’Etat classés stratégiques, cette désinformation, elle est avant tout le fait d’agents d’influence (les retraités de la CIA comme les appelle F.Parmentier non pas sans une touche d’humour), qui peuvent bien entendu prendre la forme de believers irrationnels, ou de rationalistes dans ton genre, Venom… Mieux vaut écouter les sceptiques, mais les vrais, pas les rationalistes qui usurpent la dénomination de sceptique. Un sceptique, c’est Hyneck, c’est les rédacteurs du rapport Cometa, c’est ceux qui refusent de valider l’HET sans preuves, mais qui ne se permettront pas d’ignorer que c’est la seule explication viable dans bien des cas.

    Non, la désinformation, la vrai, elle a pour but de dénigrer les faits et les personnes désirant que le jour soit fait sur les connaissances gardées secrètes, non pas pour le bien de l’humanité (même si ça a pu légitimement être le cas concernant les OVNI, durant les premières décennies qui suivirent la 2nde guerre mondiale), mais pour l’intérêt des mêmes qui régissent (chacun pour soi à mon sens) la guerre de l’information internationale (dont l’ufologie n’est qu’un des nombreux sujets maltraités).

    Pour reprendre les exemples d’Odin, la désinformation, Venom, comme ça a déjà été dit, c’est « Les OVNI du CNES » de la secte Zetetique française (pour les mêmes raisons que Odin a soulevé, vérifié aussi par moi-même), ou le « Rapport Condon » US dont la conclusion politique placée au début ne correspond pas au contenu du rapport de 1000 pages.

    L’histoire est connue, elle a été étudiée par les Historiens. Tu peux jouer au révisioniste si tu veux, ou tu peux aller regarder le documentaire passé sur Arté dans le cadre de sa série « Les Mercredi de l’Histoire » : « Les OVNI de la Guerre Froide ». Tu as le choix, quelle pilulle ?

    Mais qu’est-ce que je dis ? Je propose à un désinformateur d’aller s’informer… MDR !
    Non, c’est surtout pour que les lecteurs ne soient pas désinformés par le commentaire de Venom. Et oui, la désinformation se retrouve aussi sur nos forums français, envahis par les activistes du genre de Venom.

    « Alors qu’il n’y a aucune preuve pour soutenir l’hypothèse extraterrestre (HET), ils s’évertuent au moyen principalement de la rhétorique (par exemple l’argument fallacieux d’ignorance: “il y a des cas inexpliqués et donc cela apporte – selon eux – du poids à l’HET”, ou encore l’appel incessant aux théories de la conspiration pour justifier de manière ad hoc l’absence de preuves, etc.) de propager cette croyance. »

    Il est vrai, Venom, que la preuve matérielle/scientifique de l’HET n’est pas publique, si elle existe, ce que nous ignorons.
    Mais nous savons que des objets, de par leurs capacités aéronautiques, utilisent des technologies avancées qui défient, depuis au moins 6 décennies, les lois de notre physique que nous sommes officiellement incapables de reproduire aujourd’hui.

    Alors tu as le choix :
    Qui a créé ces technologies avancées ?
    - L’humain il y a au moins 6 decennies (thèse conspirationiste)
    - Une intelligence non-humaine (HET)

    Libre à toi de penser que l’homme maîtrise l’anti-gravité, les vitesses phénoménales, depuis l’époque où on ne faisait que concevoir la 1ère bombe atomique, ou que se battre avec difficulté contre le petit mur du son… Libre à toi, Venom, d’être ridicule.

    Ha mais non, tu vas botter en touche : les cas d’objets artificiels aux capacités aéro nécessitant des technologies que nous ne saurions pas reproduire, ça n’existe pas. Ce ne sont que des méprises.

    Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

    J’espère que tu auras apprécié ma « technique oratoire », Venom…

    Bye.

  8. NEMROD34 dit :

    Impréssionant …
    Odin 57 comme bien d’autres ne comprend toujours pas une chose simple:
    Le livre « les ovnis du cnrs » ne fait pas les enquêtes ,ce n’est pas son but, il explique que les enquêtes sont mal faites, des pistes trop vite négligées et non vérifiées, rien de plus rien de moins.
    Encore faut il être capable de laisser ses convictions à la porte et de comprendre le français …

    Après il ne réalise toujours pas qu’il est dans un raisonnement circulaire, si on me dit autre chose que ce que je veux entendre c’est qu’on me ment.
    A partir de là comment sortir de ça ?
    Tout, absolument tout est une preuve du complot de la désinformation!
    C’est pourquoi le raisonnement est circulaire, il tourne en rond, ne voyant même pas que d’un coté des déclarations officièlles sont un mensonge, et que les mêmes déclaratons des mêmes personnes sont une preuve de ce qu’il croit, parce qu’il les interprètes comme il en a besoin.
    Verra t’il un jour la chose ? Combien il tourne ren rond ?
    Je fini par en douter …

    Une chose à essayer :
    Imaginez que votre femme (mari) vous accuse de le (la ) tromper, vous savez que non, mais pour elle(lui) tout est une preuve de ça, comment vous vous en sortez ?
    ;-)

  9. Orox dit :

    Ben c’est simple: je commencerais à la tromper réellement. Comme cette gonzesse semble avoir l’esprit de contradiction très développé, elle commencera à penser que tout est rentré dans l’ordre… :-)

  10. NEMROD34 dit :

    Dans tous les cas tant qu’a se faire engueuler, que ce soit pour quelque chose de vrai ! ;-)

  11. psycho81 dit :

    Bonjour,

    J’ai parcouru plusieurs sujets sur votre blog, et il m’apparait que vous êtes sans cesse dans l’optique très cartésienne et scientifique et que, ce qui n’est point prouvé n’existe donc pas.

    J’ai moi même vu un OVNI (près de Gaillac (Tarn) en France). C’était un vaisseau, enfin cela en avait toutes les caractéristiques , pas une boule de lumière ou je ne sais quoi d’autre. Je ne sais pas si en faire la description plus complète serait utile, vu que je n’ai ni photo, ni vidéo et que mes arguments serait donc irrecevables à vos yeux. Je ne peux pas dire qu’il soit extraterrestre, et donc sur ce point, je ne peux être formel, même si je considère que c’est une hypothèse à ne pas écarter (en effet, je n’ai jamais vu d’objet de 50 mètres flotter en l’air sans un bruit à 50 mètres de moi). Je pense d’ailleurs qu’il ne serai pas scientifique d’exclure cette hypothèse.

    Depuis lors, j’ai fait beaucoup de recherche, qui ne m’ont malheureusement menées nulle part. Le sujet est tellement couvert et difficilement abordé que s’en est un calvaire, j’ai donc décidé de ne pas attendre de l’extérieur une réponse à mes questions , c’est de toute façon par nature impossible. J’ai vu un OVNI, jusque là le terme est exact, humain ou pas, je n’en sais rien.

    La presse à scandale, en quête de sensationnel pour vendre plus d’exemplaires de sa feuille n’arrangent évidemment pas cet état de fait et c’est compréhensible. Des Vénusiens aux reptiliens, rien de ce que j’en ai lu ne m’a convaincu, cependant, je reste septique car ma propre expérience m’a fait réfléchir au mécanisme des personnes extérieures à l’évènement.

    En effet, après cette expérience à la fois terrible et formidable, j’ai été confronté à un effet peu discuté mais pourtant très réel. Le déni des personnes a qui vous confiez votre expérience. Suite à cette expérience, ma propre famille m’a conseillé d’aller voir un psychiatre, comme si le psychiatre allait m’enlever cette « mauvaise idée ». J’y suis allé ! Et bien la seule chose qu’il m’a prescrit, ce sont des antidépresseurs :)

    J’en arrive au fait que ce refus des autres est pour vous horrible dans le sens ou vous ne pouvez pas partager l’expérience sans que l’on vous considère comme fou, illuminé (peu importe le terme que l’on utilise, je pense que vous pouvez vous mettre à ma place sur ce point)

    J’ai toutefois appris que mon grand père a travaillé au CNRS, et il a pris en photo des OVNIS. Plusieurs personnes (même certaines extrêmement cartésiennes) m’ont fait parfois part d’en avoir vu, et le seul fait de pouvoir partager nos expériences est bien plus important que le fait de croire ou non à des suppositions dérivées.

    J’en arrive donc à comprendre les ufologues qui sont dans cette démarche et par extension les interprétations qu’ils peuvent en faire. Y attribuer trop d’intérêt est bien entendu dangereux pour la pensée, mais ne pas s’en soucier l’est tout autant selon moi.

    Aucune preuve n’existe à ce sujet (tout comme il n’y a aucune preuve du Big bang, ou du fait que la cigarette provoque le cancer, que des éléments qui le sous tendent très fortement), ce n’est pas pour autant qu’il faille les écarter

    Bien entendu, j’ai bien conscience d’être pas mal hors sujet avec l’article, je tenais juste à poster cela dans la meilleure rubrique possible que j’ai pu trouver.

    Bien à vous

  12. Anonyme dit :

    psycho81: Dès qu’une personne mentionne une observation sérieuse, un troupeau de sceptiques de tout poil se met illico à meugler en choeur. Malheur à vous si vous étiez fatigué ce soir là! Car, avec les ballons sondes, la fatigue explique tout. Si par malheur vous êtes un travailleur manuel qui m’a pas une formation de pointe dans un domaine scientifique, vous êtes cuit, ils ne vous prendront jamais au sérieux. L’ironie de la chose, c’est qu’ils tenteront d’expliquer à votre place ce que vous avez vu, alors qu’ils n’étaient même pas là… très « scientifique » comme vous le voyez. Je ne le répèterai jamais assez, le scepticisme n’est pas de la science. Du tout. C’est une croyance qui va utiliser un scientisme biaisé afin de légitimer la position sceptique. Une position sectaire d’une certaine facon.

    En passant, comme je ne vous crois ni fou ni illuminé, j’aimerais vous poser deux questions: quelle était la forme de l’engin et quelle était son apparence? (métallique, noire ou autre…) Sentez vous à l’aise de répondre ou non.

    Bonne continuation.

  13. Orox dit :

    Le post 12 a été écrit par Orox… J’ai encore oublié de mettre mon pseudo dans le champs… Désolé.

  14. Amé dit :

    Voilàjaitrouvécelien:

    http://www.cnrtl.fr/definition/sceptique

    Amé

  15. psycho81 dit :

    Pour Orox :

    Le vaisseau se situait à une cinquantaine de mètres approximativement de moi et je l’estime d’environ une cinquantaine de mètre de diamètre. Il était de couleur mauve. Je pouvais voir l’objet précisément et il était en forme de soucoupe (pas lisse, celà faisait comme des étages)ainsi avec une ribambelle de petites lumières sur le coté ( de couleurs mauves). L’engin m’a paru sinon gris (vu qu’avec la couleur des lumières, je ne peux le certifier, cela reste non certains, mais m’a laissé cette impression)

    Je pense aussi que le vaisseau été équipé de systèmes magnétiques ou je ne sais quoi d’autres car j’ai senti une très grande influence « psy » (je ne sais comment le nommer autrement). Je ne dirai pas que j’étais comme un robot, mais dans tous les cas, je n’étais pas dans mon état normal et j’étais très perturbé par cela.

    Il est resté à la même place durant tout le temps de l’observation et , je ne sais pas si c’est utile de le souligner, j’ai senti comme une odeur de fleur moisie étrange (désolé, je n’ai pas de mots plus précis pour le préciser) durant tout ce temps.

    L’observation ayant eu lieu il y a maintenant près de 6 ans, le souvenir se perds un peu, cependant, si tu le souhaites, je peux essayer de retrouver des détails ou j’avais écris mon premier témoignage dans un vieux journal (ca va me demander de me pencher sur le bordel qui fait office de bibliothèque pour celà, ce qui n’est pas tache facile :) )

    Bonne chasse aux œufs !

  16. NEMROD34 dit :

    http://www.cnrtl.fr/definition/sceptique

    En ufologie on parle de scepticisme scientifique, pas philosophique, un proverbe dit « il vaut mieux s’adresser au bon dieu qu’a ses saints ».
    Aussi pour connaître le scepticisme en ufologie ou d’autre domaine, mais toujours scientifique, il faut deux choses:
    - Lire et comprendre de la littérature scientifique, surtout en comprendre les méthodes.
    - Lire de a littérature sceptique et discuter avec.
    Bien sûr il ne faut pas attendre qu’un sceptique dans ces cas admette l’existence de choses magiques, sans démonstration scientifique valable, et c’est surtout là que ça coince …
    Le post d’orox est tellement ******* que j’ai hésité à répondre, mais soit je le fais, cela dit je ne débattrais pas longtemps si le débat démarre sur des bases aussi absurdes.
    C’est l’équivalent de:
    « les noirs courent vite et ont le rythme dans la peau, les arabes sont violeurs, les gitans volent des poules, les asiatique font tout du karaté et mangent du riz ect ect. » …

    Des poncifs, des lieux communs, une méconnaissance abyssale du sujet dont on prétend donner une description…

  17. Orphee dit :

    Psy81

    Même si je suis très critique envers le phénomène OVNI tel qu’il est souvent relaté, je n’ai aucune honte à dire que je ne trouve pas votre témoignage particulièrement douteux.
    A bon entendeur voici: quand un témoignage est largement aspergé de déductions en tout genre (ou, pire, de certitudes) il est bien moins crédible.
    J’aime bien l’odeur perçue et surtout le coté « psy ». J’aime bien aussi le fait que vous ne cherchez pas à calquer une logique aerodynamique ou rajouter l’échelle à votre soucoupe pour faire marcher les petits bonhommes verts ;-)
    A mon avis vous pouvez avoir été à la fois spectateur d’un phénomène para-normal ET victime de vos propres concepts, c’est à dire avoir été victime de votre propre frayeur et développé des éléments qui n’existaient peut être pas. Ceci pour dire qu’on peut être honnête mais que cela ne conduit pas forcement à percevoir une vérité: la vérité se situe toujours entre deux eaux, le « parfait menteur » le sait bien puisqu’il arrive à mentir.
    Le simple fait de relater une expérience (paranormale ou pas) ne peut pas conduire à une appréciation juste et exacte du phénomène observé. Il n’y a rien de méprisant à l’affirmer mais, au contraire, c’est de la modestie.
    J’aimerais bien avoir le témoignage original si vous le retrouvez.

  18. Orphée dit :

    Nemrod, marrant le lien mais ce n’est pas vraiment ce que j’appelle de la rumeur.
    Et là nous n’avons pas une rumeur mais le témoignage direct: on peut donc contester son contenu mais pas sa méthodologie.

  19. Anonyme dit :

    Nemrod34: Mon post 12 est bourré de préjugés envers le scepticisme, et alors? Le propre du préjugé est pour moi d’éviter de refaire ad nauseam les mêmes constatations suite aux réactions très habituelles qu’une observation du même type que celle de psycho81 ne manquera pas de susciter chez les sceptiques, soit une pseudo-démarche scientifique au service d’une croyance personnelle. Peu importe ce psycho81 ou n’importe qui d’autre pourra dire, il se fera invariablement démolir par les représentants toute tendances du scepticisme. Si vous n’y croyez pas, alors pourquoi argumenter avec les zozos?

    Plusieurs sceptiques affirment attendre une preuve que les ET existent. Si on est convaincu du contraire, grâce à la « science » et à la « raison », pourquoi cette attente? Cette position n’est pas logique. Oups! Déjà une faille dans le raisonnement, peu importe, c’est de la « science » qu’il s’agit… Pour valider de facon empirique et qualifier une observation comme étant fausse, il faudrait réunir les même conditions qu’au moment de l’observation, ce qui bien évidemment n’est pas possible. Alors, sur quoi se base-on pour affirmer que les ET ou les Ovnis n’existent pas? Sur du vent. Sur rien du tout. Rien de scientifique en tout cas. Qu’est ce qu’il reste alors pour essayer d’épater la galerie? Je vais vous le dire: il ne reste que la croyance personnelle qui vous fait dire, pour diverses raisons, que tout ca n’existe pas.

    Pour affirmer sans rire que ca n’existe pas, rien de tel qu’un déni érigé en système: les sceptiques d’une intelligence au-dessus de la moyenne (si, si, il y en a, et beaucoup et vous en faites partie) synthétiseront l’énorme majorité des cas, tout en évitant soigneusement les cas qui résistent à toutes les explications, pour accoucher d’un joli petit système qui donne l’impression de rendre compte de la totalité des observation d’ovnis depuis l’aube de l’humanité. Par exemple, le système des « méprises »… (quelle merde que ce système, entre vous et moi) Vous voyez de quoi je veux parler? Les méprises de type X Y ou Z. Peu importe l’observation, elle ira droit dans la catégorie X, Y ou Z. Admirez toute la puissance du préjugé que recèle ce système car finalement, les observations sont TOUTES des « méprises »!!! Celui qui viendra me convaincre qu’il s’agit d’une démarche scientifique n’est pas encore né. Par contre, pour l’apprenti-scienteux qui se cherche un genre, le geek en puissance et l’amateur de gadgets, ca peut faire l’affaire…

    Pour résumer, si quelqu’un me fait part d’une observation, je veux d’abord savoir ce qu’il (elle) a vu, peu importe ce que c’est. Essayer de le convaincre qu’il n’a rien vu ou qu’il a halluciné parce qu’on on croit pas soi-même à l’existence des ET, c’est de la malhonnêteté intellectuelle.

  20. NEMROD34 dit :

    « il se fera invariablement démolir par les représentants toute tendances du scepticisme »

    Démolir ? Mais démolir quoi, qui, comment, pourquoi ? Ca n’existe que dans ta tête, mais visiblement il ne faut pas espérer qu’une seule seconde tu te demandes si tu ne te tromperais pas …

    « Si vous n’y croyez pas, alors pourquoi argumenter avec les zozos? »

    Déjà répondu:
    - Parce que j’aime bien discuter.
    - Parce que discuter avec quelqu’un qui te dit toujours « oui tu as raison  » ne m’apprend pas grand-chose.
    - Parce que je ne vois pas de raison de ne pas le faire (quoique ces derniers temps j’ai dans l’idée de perdre moins de temps avec les intégristes.).

    « Plusieurs sceptiques affirment attendre une preuve que les ET existent. Si on est convaincu du contraire, grâce à la “science” et à la “raison”, pourquoi cette attente?  »

    Parce que les sceptiques disent « jusqu’à preuve du contraire », ce que les gens comme toi oublient toujours bien sûr, ça permet de dire qu’ils sont fermés …
    Les croyants eux: rien ne change, c’est comme ça avec ou sans preuve et ça ne changera pas, mais ils sont surement ouvert d’esprit …

    Et que certains aimeraient beaucoup cette preuve des zitis ou d’autres choses, j’en fais partie.

    « Pour valider de facon empirique et qualifier une observation comme étant fausse, il faudrait réunir les même conditions qu’au moment de l’observation, ce qui bien évidemment n’est pas possible. »

    Non c’est pour la qualifier de vraie, et pouvoir prendre le témoignage pour argent comptant, malheureusement comme tu le dis c’est impossible.

    « Alors, sur quoi se base-on pour affirmer que les ET ou les Ovnis n’existent pas?  »

    1- Je ne connais personne qui dise que les ovnis n’existent pas.
    2- Jusqu’à preuve du contraire il n’y a pas de zitis dans nos cieux.
    3- C’est sur du vent que se base l’affirmation « les zitis sont là ».
    4- La charge de preuve:
    http://www.google.fr/search?hl=fr&q=La+charge+de+preuve+&meta=

    http://www.google.fr/search?hl=fr&q=La+charge+de+preuve+en+science&btnG=Rechercher&meta=

    « Pour affirmer sans rire que ca n’existe pas, rien de tel qu’un déni érigé en système »

    Pour affirmer sans rire que ça existe, il faut le démontrer, parce qu’on ne démontre pas une inexistence.
    C’est pourquoi en l’absence de preuve de l’existence, on conclue jusqu’à preuve du contraire à l’inexistence.
    Chaque mot de cette phrase est important.

     » synthétiseront l’énorme majorité des cas, tout en évitant soigneusement les cas qui résistent à toutes les explications, pour accoucher d’un joli petit système qui donne l’impression de rendre compte de la totalité des observation d’ovnis depuis l’aube de l’humanité. »

    Encore une fois totalement faux, tu connais autant le scepticisme que moi l’histoire de la première dynastie de chine.
    On fait au cas par cas, on procède par élimination, inexpliqué ne veux pas dire inexplicable, inexpliqué c’est parfois par manque d’infos, impossibilité de valider les renseignements un tas de choses.
    Et même sans explication, il n’y aucune raison d’expliquer ça par de la magie, le psi, les zitis, parce qu’il faut d’abord démontrer l’existence de ces choses.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Rasoir_d'Occam

    « Vous voyez de quoi je veux parler? Les méprises de type X Y ou Z. »

    Non car je ne connais pas ces méprises.
    En revanche, pourquoi éliminer les méprises ?
    Pour quelle raison valable les méprises seraient impossibles ?
    Même si une méprise est une hypothèse il faut l’appuyer.
    Tu vois il y a deux jours j’été au téléphone avec un autre ufologue, qui lui pense que l’het est valable.
    Hé bien je lui demande s’il n’avait pas dans ses relations un opticien, un ophtalmo, un spécialiste de la vue, pour valider ou invalider une hypothèse sur une enquête que je fini.
    Je peine à obtenir des réponses des gens à qui j’ai écrit.
    Et je lui ais bien dis après qu’il me dise « oui je t’envois une adresse e-mail tu écris de ma part » : » si elle invalide mon hypothèse, aucun problème je l’abandonnerais ».
    Étonnant non ? ;-)

    « Celui qui viendra me convaincre qu’il s’agit d’une démarche scientifique n’est pas encore né. »

    C’est sur il faudrait avant apprendre la démarche scientifique pour que ça fonctionne.

    « Pour résumer, si quelqu’un me fait part d’une observation, je veux d’abord savoir ce qu’il (elle) a vu, peu importe ce que c’est.  »

    C’est exactement ce que font les ufo-scpetiques.

    « Essayer de le convaincre qu’il n’a rien vu ou qu’il a halluciné parce qu’on on croit pas soi-même à l’existence des ET, c’est de la malhonnêteté intellectuelle. »

    Tu peux me donner des noms de gens qui font ça ?
    En revanche oui on peut lui expliquer qu’avant d’invoquer les zitis, il y a beaucoup de choses bien existantes à vérifier.
    ;-)

  21. NEMROD34 dit :

    Une chose importante:
    Ne pas confondre existence de vie ailleurs dans l’univers, et extraterrestres en ballade dans notre ciel.
    Ce sont deux choses complètement différentes, et la seconde comporte un tas de gros problèmes qui sont loin de la rendre évidente, même si on considère que notre planète et nous même soyons si intéressants, que forcément on nous cherchera…

  22. NEMROD34 dit :

    J’oubliais :
    Une pointe d’humour dans un topic marrant :
    « Je pense qu’un ballon météo, accroché à un hélicoptère chassant une lanterne thaïe emportée par un plasma atmosphérique, à créé un reflet, qui a provoqué une crise d’épilepsie, et que now tu est victime d’hallucinations auditives.
    Vu qu’en plus tu es fou, drogué, alcoolique et bigleux, le tout enrobé de mythomanie, il n’y a scientifiquement aucun doute.

    Sinon : fake. » ;-)

  23. Orphée dit :

    Orox, je suis désolé mais je ne souscris pas à ton analyse quand tu écris à Nemrod « … d’une intelligence au-dessus de la moyenne (si, si, il y en a, et beaucoup et vous en faites partie) »

    Ce parce qu’il répond « Ca n’existe que dans ta tête, mais visiblement il ne faut pas espérer qu’une seule seconde tu te demandes si tu ne te tromperais pas … »

    En effet il me paraît bien peu probable qu’un individu intelligent soit incapable de croire dans notre capacité à nous remettre en cause ;-)
    Or, comme je suis un sceptique né, je procède par élimination: Nemrod n’est donc ni intelligent, ni modeste :-) mais son débattement indique nettement qu’il veut prouver l’inverse :-)
    Que ne ferait-on pas pour croire qu’on existe ?

  24. Orphée dit :

    Un lien qui prouve qu’une preuve n’est que relative à celui qui la voit ;-)

    http://users.telenet.be/limen/.....ndeav.html