Entretien avec Alain Duchesne, un Québécois «enlevé par les extraterrestres»

Rédigé par JC le — Publié dans OVNI

Il y a quelques semaines, j’ai entendu parler du lancement de son livre dans les médias. Il y a eu des articles dans les journaux, de courts reportages à la télévision et des interviews à la radio, mais le traitement restait très superficiel. Je surveillais ce dossier du coin de l’oeil en ayant toujours l’impression qu’on ne lui posait pas les bonnes questions.

J’ai visité son site Web et, à tout hasard, je l’ai contacté pour lui demander s’il était prêt à répondre à quelques-unes de mes interrogations. Et il a eu la gentillesse de me répondre par l’affirmative.

Je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je n’ai pas tous les jours la chance de poser des questions à un homme qui dit avoir été enlevé par les extraterrestres, à plus forte raison quand il est Québécois. Car, comme vous le savez peut-être, ce type de déclaration est relativement courant aux États-Unis mais rarissime dans le reste du monde.

Je sais qu’il s’agit d’un sujet très délicat dont l’existence est fortement contestée. Je suis d’ailleurs le premier à chercher des explications alternatives pour les cas d’«enlèvements». Mais je garde l’esprit ouvert, suffisamment ouvert en tout cas pour me pencher sur son cas et écouter ce qu’il dit avoir vécu. Pas vous?

Voici donc un entretien (le premier publié exclusivement sur le Web, semble-t-il) avec Alain Duchesne, un Québécois originaire de Rimouski qui affirme donc avoir été enlevé par des extraterrestres à trois reprises. Il raconte ses expériences dans O.V.N.I. Êtes-vous prêt?, un livre qui a été publié en août 2006 par les éditions A.D.A.M. Notez que les questions de BlogParanormal.com apparaissent en caractères gras.
____________________________________

Bonjour M. Duchesne, vous dites que des extraterrestres vous ont enlevé à plusieurs reprises. Pouvez-vous nous raconter très brièvement les circonstances de ces enlèvements? Qu’avez-vous alors ressenti?

Alain Duchesne : Bonjour JC et un salut à tous les lecteurs du Blog Paranormal.

Je suis content de vous parler des rencontres du troisième type que j’ai vécues ici au Québec, en Alberta et en Colombie-Britannique. Ma vie a tout simplement été une montagne russe d’événements qui, je pense, ont servi à sauvegarder un échantillon de l’humanité. Parce que j’ai des preuves circonstancielles qui me laissent croire que j’ai carrément été préparé dans le foetus de ma mère pour devenir un géniteur. Peu importe ce que les sceptiques du monde pourront penser, ils sont vraiment venus chercher mon sperme à plusieurs reprises quand j’étais dans la vingtaine.


Revenons à la question, mon premier vrai souvenir d’un contact extraterrestre est à l’âge de six ans. J’étais sorti dehors après souper pour jouer avec des amis et tout de suite notre attention a été attirée par les eaux du fleuve Saint-Laurent. Il y avait une lumière étrange qui émettait des flashs de toutes les couleurs. Moi et mes amis nous demandions ce que ça pouvait bien être. Tout à coup, une autre lumière est sortie de la première et elle s’est dirigée vers la ville.

On jubilait d’enthousiasme de voir ce qui se passait et la lumière, après un périple vers la ville, est revenue à la lumière originelle. Puis, une pause. Ensuite à plusieurs autres reprises d’autres lumières ont effectué les mêmes manoeuvres vers la ville et vers l’île Saint-Barnabé située juste en face de la ville de Rimouski.

C’était un spectacle fantastique à regarder et après de longues minutes à se demander ce que ça pouvait bien être, on a pu apercevoir des gens qui se tenaient juste en face d’une des lumières qui était à plusieurs mètres du sol. Et exactement au même moment, on se rendait compte que cette lumière ramassait des gens. Une des lumières s’est précipitée vers nous à une vitesse ahurissante. Une peur atroce nous envahit et j’ai juste eu le temps de dire: «Aye! Y’en a une qui s’en vient ici» et vlan!, la lumière était rendue et puis plus rien. Nous nous sommes réveillés couchés les uns à côté des autres, fatigués et étourdis sans savoir pourquoi…

En rentrant à la maison ma mère était en train de plier du linge sur la table de cuisine et elle me dit: «tu rentres donc bien tard» mais moi, tout surpris de cette réplique, je lui dis: «bien non, je viens juste de sortir.» Me questionnant sur ce qu’elle venait de me dire, j’ai regardé l’horloge sur le mur et il était plus de 10 h 30, il me manquait donc environ trois heures de temps.

C’est pour cette raison que je me souviens très bien de cet évènement parce toute cette aventure ne fonctionnait pas dans ma tête, il y avait des bouts que je ne pouvais pas figurer et cette peur atroce que j’ai ressentie, je ne l’oublierai jamais. À chaque fois c’est la même chose, une peur m’envahit devant ce phénomène extraordinaire parce qu’à l’époque, je ne pouvais pas comprendre ce qui se passait.

Malheureusement pour nous, on nous a caché la vérité toute notre vie. Soi-disant pour notre bien-être. Baliverne, je connais la vérité aujourd’hui et je dois la dévoiler au grand jour peu importe ce que l’on en pensera. Un jour tout le monde va comprendre que je dis la vérité.

Vous parlez d’étranges lumières et de «temps manquant» (ou de «trou temporel») pour votre première «rencontre». Cet événement a-t-il été étudié par des ufologues? Avez-vous également pu voir des êtres?

Alain Duchesne : Oui, cet évènement a été étudié par des ufologues réputés. Moi, dans le passé, à six ans, je n’avais pas de souvenir de cette étude par ces spécialistes mais, il y a deux ans maintenant à la suite d’une dépression à cause de tous ces secrets qui devenaient trop lourds à porter, j’ai décidé d’aller faire des recherches dans les archives de journaux de l’époque pour voir si ce que j’avais vécu était vraiment arrivé.

Je cherchais des événements étranges pour corroborer ce qui m’était arrivé à travers les archives et ce que j’ai trouvé surpassait toutes mes attentes. J’ai découvert qu’en juillet 1971, la ville de Rimouski a été envahie par des phénomènes extraterrestres pendant plus d’une semaine. Ce qui corroborait exactement mon souvenir d’enlèvement. Enfin j’étais soulagé car plusieurs citoyens du Bas-Saint-Laurent ont été témoins comme moi de ce qui s’était produit.

C’est à ce moment que j’ai découvert dans les journaux de l’époque que quelques semaines après les évènements de juillet 1971, il y a eu une réunion d’information au Centre civique de Rimouski par la Société de recherche sur les phénomènes mystérieux du Québec (S.R.P.M.) pour rassurer la population. Cette conférence était menée par M. René Pigeon, directeur des recherches de la S.R.P.M. et étudiant en physique, ainsi que par M. Jean Casault, président fondateur de la société et rédacteur en chef de la revue Alfa. Ces gens ont mené une enquête et monté un dossier sur cet événement précis.

J’ai beaucoup aimé ce que M. Jean Casault a dit à ce meeting. Ce qu’il a dit m’inspire énormément, j’aimerais bien rencontrer cet homme un jour. Voici les paroles exactes de M. Casault à cette réunion de 1971 : «Lorsqu’on vous parlera du sujet, pensez sérieusement qu’il y a des éléments extrêmement importants que l’on néglige parce que les gens qui nous dirigent l’ont voulu ainsi, pour sauvegarder inconsciemment notre bien-être. En réalité, ils font peut-être une erreur. Je vous invite à penser sérieusement, à réfléchir à cette fusion de l’esprit, à considérer chaque chose, chaque événement inconnu. S’intéresser aux mystères les plus profonds de l’humanité, à ses sources les plus profondes.»

C’est exactement ce que je vous disais plus tôt. M. Casault sait tout comme moi que les gens qui nous dirigent ont caché la vérité et qu’ils continuent toujours ce manège destructeur de nos jours. Imaginez, admettre la vérité effraie bien du monde. Moi-même, j’ai caché mon aventure toute ma vie de peur qu’on ne me croie pas. Tout ça c’est une grosse erreur, la vérité c’est tout ce qui compte. J’ai compris aujourd’hui que toute cette affaire est plus grande que ma petite vie parce qu’il y a une éternité à découvrir.

Et pour vous répondre à propos des êtres extraterrestres : oui j’en ai vu. Mais à cette première occasion, à Rimouski en 1971, tout a été mis de côté dans ma mémoire, entre le moment où la lumière nous a engloutis et notre réveil. Alors j’ai dû avoir recours à un expert pour récupérer cette mémoire perdue et, à ma grande surprise, cet homme a réussi à débloquer ce souvenir que j’ai vécu dans la soucoupe, qu’il m’a fait revivre sous hypnose et que je raconte en détail dans mon livre.

M. Duchesne, vous dites que vous avez pu revivre ces événements de 1971 grâce à l’hypnose. Vous savez certainement qu’un hypnotiseur peut, consciemment ou inconsciemment, créer de faux souvenirs chez ses sujets. Dans votre cas, avez-vous des raisons de croire que vos souvenirs n’ont pas pu être suggérés ou créés par l’hypnotiseur?

Alain Duchesne : Écoutez, c’est le genre de scepticisme qui me prouve encore une fois que j’ai raconté mon histoire non pour convaincre les fermés d’esprit mais bien pour aider les gens qui ont du vécu. Désolé de dire ça, mais je pense que certaines personnes ne pourront jamais comprendre l’ampleur de ce que l’être humain est en réalité.

L’homme qui m’a hypnotisé est un professionnel de l’hypnose fier de faire un travail qu’il aime. Pour vous dire franchement, je pensais qu’il ne pouvait pas faire ce qu’il a fait, c’est-à-dire me ramener dans le passé, et, pour être sûr que tout soit conforme, j’ai amené un allié à la séance, une personne en qui j’ai une confiance aveugle justement pour être sûr qu’il ne se passe rien d’irrégulier.

L’hypnose a été la dernière étape de mes recherches, je n’avais pas besoin de ça pour me prouver le bien-fondé de cette saga. Je savais déjà que ce que j’avais vécu était bien arrivé. J’ai vraiment perdu trois heures et je voulais savoir ce qui s’était passé tout simplement. J’ai utilisé l’hypnose pour en apprendre plus. Et effectivement, j’en ai appris plus, les images et les sentiments qu’il a débloqués ne pouvaient en aucun cas venir de lui, ça c’est un fait. Parce ce que je ne dévoilais presque rien durant la séance pour garder l’intégrité du souvenir. Toute ma vie, je savais qu’il s’était passé quelque chose d’extraordinaire et les journaux m’ont prouvé que c’était arrivé, plusieurs témoignages m’ont aussi confirmé qu’ils étaient bien là et finalement l’hypnose n’a fait que m’aider à comprendre le sens de toute cette histoire.

Pouvez-vous nous parler brièvement de vos deux autres rencontres? Quand et dans quelles circonstances se sont-elles produites? Y a-t-il eu d’autres témoins (du moins pour les ovnis) comme dans votre première expérience? Avez-vous également dû faire appel à l’hypnose pour retrouver ces autres souvenirs?

Alain Duchesne : À vrai dire, il y a eu plusieurs autres rencontres mais j’ai raconté dans mon livre seulement les rencontres que je pouvais justifier avec des preuves. Comme, par exemple, le soir du 7 novembre 1990 alors que je travaillais dans l’ouest de la ville de Montréal pour une compagnie de courrier. En résumé, parce que l’anecdote est assez longue : j’étais au volant de mon camion et je regardais le ciel de cette soirée d’automne parce qu’il était éclairé par des aurores boréales. Tout à coup, le pneu avant gauche de mon camion a explosé et, pour je ne sais quelle raison, une peur atroce m’envahit et je me suis dit qu’il ne fallait pas que j’arrête. Je suis arrivé chez mon client avec 1h30 de retard et pourtant j’étais à l’heure avant cet épisode. Plusieurs circonstances me prouvent qu’il y avait encore une fois du «temps manquant».

Le lendemain, j’apprends par les journaux qu’il y a eu une apparition d’ovni au-dessus de la Place Bonaventure et des centaines de témoins ont vu l’ovni qui a été présent une partie de la soirée. Ce qu’il y a de drôle dans cette histoire, c’est que parmi les spécialistes des journaux qui essayaient d’expliquer ce qui s’était produit, aucun n’avait les mêmes explications.

Non, je n’ai pas utilisé l’hypnose pour les autres occasions. Rimouski a été la seule tentative d’expérimentation pour l’instant, mais j’y pense sérieusement car, encore une fois, je pourrais en apprendre plus sur le phénomène. Il faut comprendre que l’hypnose n’a servi qu’à récupérer le «temps perdu». Je me souviens très bien de ce qui s’est passé avant et après les pertes de temps, ce sont des souvenirs inoubliables.

Au-delà des corrélations entre des observations d’ovnis et vos rencontres ou vos expériences de «trous temporels», avez-vous pu obtenir des preuves objectives lors de ces événements? Par exemple des objets ou des traces laissées sur votre corps?

Alain Duchesne : Oui, effectivement, j’ai des preuves objectives qui me prouvent qu’on est venu me chercher à plusieurs reprises, comme bien des gens d’ailleurs. Mais c’est tellement complexe que pour l’instant ce n’est pas important, je n’ai rien à prouver à personne.

De toute façon, les sceptiques vont toujours trouver un moyen de discréditer la vérité. Comme je vous disais, mon but n’est pas de convaincre les non-croyants, mais bien de soulager le mal qu’on nous cause en dissimulant toutes les preuves. Parce que des preuves, il y en a à la tonne et, pour différentes raisons, on refuse toujours de voir la réalité en face.

Je peux vous dire une chose : je ne sais pas si je suis un prophète, mais j’ai des raisons de croire que, prochainement, tout le monde va enfin savoir ce qui se passe. Oui, une intervention est sur le point de se produire et tout le monde va en être témoin, ça je peux vous le garantir.

Êtes-vous prêt ? Dans mon livre, j’explique ce qui va se produire sous peu et la façon de se préparer à ce nouveau millénaire, si ça vous intéresse de savoir, je vous conseille de lire mon livre.

Pouvez-vous nous parler de l’apparence physique des êtres qui vous auraient enlevé?

Alain Duchesne : Oui, la première fois que j’ai vu l’une de ces créatures, j’ai eu très peur, un visage d’une forme assez spéciale, des yeux immenses d’un noir vitreux. Je me souviens qu’à l’époque, le meilleur moyen que j’utilisais pour décrire cette chose était de dire «la mouche». Parce qu’on aurait dit une mouche grossie dix mille fois, à cause de ses yeux. Aujourd’hui, cette peur s’est estompée parce que je sais maintenant qui ils sont et ce qu’ils veulent.

Vous dites que, grâce à ces événements, vous avez pu obtenir des informations secrètes, des «révélations». Je ne vous demanderai pas le contenu exact de ces informations mais simplement leur nature générale : de quoi est-il question? Avez-vous l’impression que vous avez été choisi pour «révéler» ces informations au monde?

Alain Duchesne : Je pense qu’on m’a choisi en premier lieu pour devenir géniteur, mais dernièrement, j’ai des rêves qui me montrent des choses à répétition. Si mes prédictions sont exactes, dans très peu de temps on va savoir à quoi s’en tenir. Tout ça, c’est pour le bien-être collectif, une meilleure planète est le but de cette intervention qui est annoncée par bien du monde. Je ne suis pas le seul à le dire, même la Bible en fait mention dans les révélations. C’est très subtil comme moyen de communication. À vous dire franchement, j’aurais aimé qu’on me dise en face de quoi il s’agit, mais ce n’est le moyen qu’ils ont utilisé. C’est plus fort que moi, je ne suis pas égoïste, je ne peux pas garder cette information pour ma petite personne, la vie est tout ce qui compte. Il faut que je le dise, quoi qu’on en pense.

Je crois avoir compris que vous avez vous-même édité votre livre. Avez-vous tenté de le faire publier par des maisons d’édition établies? Quelles réactions avez-vous obtenues?

Alain Duchesne : Oui, j’ai visité plusieurs maisons d’édition, mais tout ça avant que mon manuscrit soit terminé. Le but était de m’informer de la procédure à suivre et vu l’urgence de la situation, je trouvais que ça prendrait trop de temps avant de publier mon livre si j’utilisais un éditeur déjà établi. Il fallait que j’en parle cette année, je pense que la fin du monde tel qu’on le connaît est proche et j’ai cette sensation que mon histoire va aider quelques personnes.

Mais à vrai dire, ce n’est que partie remise car maintenant que mon livre est terminé et édité, je peux l’apporter à de gros éditeurs pour voir ce qu’ils en pensent. La vérité est tout ce qui compte, peu importe le moyen de la véhiculer.


En terminant, pourquoi signez-vous votre livre «Alain de Nazareth»?

Alain Duchesne : Pour ceux qui ne le savent pas, Nazareth est une ancienne municipalité du Québec qui a fusionné avec Rimouski en 1967 pour devenir une paroisse. Je suis vraiment né à Nazareth, Québec.

Bonne lecture à tout le monde et si vous savez quelque chose, dites-le. À quoi bon savoir, si on ne le dit pas. Merci pour cette entrevue et j’espère qu’elle va aider dans le processus du changement. Vous pouvez aussi aller voir mon site web pour en apprendre davantage sur mon histoire ou pour vous procurer mon livre, si ça vous intéresse. Encore une fois, merci.

Lire aussi:


2  444 réponses à “Entretien avec Alain Duchesne, un Québécois «enlevé par les extraterrestres»”

  1. Bernard Poulin dit :

    D’accord avec vous, je vais être plus nuancé: je ne sais pas si monsieur Duchesne est un beau parleur ou pas. Je m’interroge ??? Ce n’est pas évident, je le trouvais passablement bombardé de critiques acerbes à son égard… Assurément, il faudrait que monsieur Duchesne amène plus de preuves pour étayer ses dires… Ou que d’autres ayant vécu quelque chose de similaire s’expriment sur ce blog.

  2. JC dit :

    M. Poulin, il y a certainement eu quelques critiques, mais peu si l’on considère la nature extraordinaire de ses déclarations.

    Par contre, je ne peux rien vous dire de plus sur le cas de M. Duchesne. S’il semble convaincu de ce qu’il raconte, cela ne garantit pas pour autant la réalité objective de ses propos.

    Quant aux témoignages similaires, deux autres personnes se sont déjà manifestées ici. D’autres viendront peut-être.

    M. Poulin, si je puis me permettre une question : d’où vous vient cet intérêt pour les «enlèvements»?

  3. Bernard Poulin dit :

    Il est vrai que M. Duchesne n’a tout de même pas eu trop de critiques virulentes, mais je trouve que certaines n’y allaient pas de main morte… Surtout sur le blog CENT PAPIERS.

    Personnellement, je n’ai jamais vu d’OVNI, par contre dans mon entourage certains m’ont témoigné de leurs observations.

    J’ai pris la peine de lire en entier le livre de M. Duchesne. Comme lui, j’ai déjà fait le même type de rêve. C’est à dire: j’ai déjà rêvé dans mon adolescence que des OVNI se baladaient dans la cour, autour de la maison. J’ai aussi rêvé que j’avais été enlevé par des E.T. Mais j’écoute beaucoup de science fiction à la télé.

  4. Bernard Poulin dit :

    Pour ce qui est de mon intérêt pour les enlèvements, je m’y suis intéressé tôt, au secondaire, après le témoignage d’un collègue de classe m’ayant parlé de son observation OVNI. Ça a piqué ma curiosité pour le phénomène OVNI. Ensuite, il y a eu François Bourbeau que je trouvais fort intéressant, Jacques Vallée, puis Bud Hopkins est arrivé dans le décor à la suite de l’émission télé DOSSIER MYSTÈRES. En gros, j’aime bien les émissions de science fiction.

  5. JC dit :

    M. Poulin, c’est parfaitement normal car CentPapiers est un site grand public qui reflète donc l’opinion générale de la population.

    Personnellement, je n’ai jamais vu d’ovni non plus mais j’ai connu quelqu’un digne de foi qui disait avoir très clairement vu un disque métallique en plein jour (et il y avait un autre témoin).

    Et j’ai aussi déjà rêvé d’ovnis mais très rarement. Une fois, le phénomène a même déclenché un rêve lucide (en voyant l’ovni, j’ai pris conscience que quelque chose clochait et j’ai compris que j’étais en train de rêver), mais ça ne prouve évidemment rien sur la réalité du phénomène.

  6. Bernard Poulin dit :

    Ah oui, il y a aussi quelque chose qui m’a frappé, j’ai lu pas mal de bouquins sur les OVNI. J’étais allé chez les parents d’un ami de CEGEP, qui demeurent à St-Donat Rimouski, et sa mère avait déjà été témoin d’une observation OVNI avec humanoïdes, à l’entrée de leur rang. La forme de l’OVNI était rectangulaire, à proximité de pylônes d’une ligne à haute tension. Et j’avais lu dans un livre que parfois les OVNI étaient observés près de lignes à haute tension. En passant, j’ai étudié au CEGEP de Rivière-du-Loup.

  7. Bernard Poulin dit :

    Bonjour!

    Au sujet de mes rêves semblables à M. Duchesne que moi, j’attribue au fait que j’écoute beaucoup d’émissions de science fiction, je ne voudrais pas vous laisser sur une ambiguïté.

    Je n’exclus pas que M. Duchesne puisse avoir vécu, lui, un réel enlèvement par de véritables extraterrestres.

    Car de toute évidence, il s’est passé quelque chose d’inhabituel à Rimouski dans les années 70, les journaux de l’époque en parlent… Des OVNI ont été vus et parfois leurs occupants.

  8. amethyste dit :

    En réponse pour Bernard Poulin. Médium auditive, bio-énergéticienne. Je vous assure que cela n’est pas facile à faire les parts des choses dans un monde visible et invisible. Moi aussi je vois des choses, des couleurs, etc… Je pense être une femme bien équilibrée. Cependant, je reste discrète sur mes messages. Résultats, je pense que j’ai beaucoup à apprendre de moi et des énergies universelles, je dirai espace indéfini. Voilà, tout simplement, je ne crois pas aux ovnis mais je reste dans le respect avec cet homme qui a vu des ovnis. Moi, je préfère travailler, avancer, prendre conscience que nous avons une conscience supérieure que nous n’exploitons pas assez, voire jamais. C’est mon enseignement personnel. Notre mental nous parle. C’est une intelligence, il faut l’exploiter. Désolée Bernard, je n’ai jamais vu des extra-terrestres. amethyste.

  9. JC dit :

    Bonjour M. Poulin,

    Mais ce n’est pas parce que des lumières ont été vues par de nombreux témoins à Rimouski que le reste de l’histoire de M. Duchesne est «objectivement» et «littéralement» vraie. On s’entend là-dessus?

  10. Simplicité dit :

    JC, tu ne m’as pas donné l’autorisation de mettre le lien de mon témoignage (entièrement différent de M. Duchesne)… mais je le fais quand même.

    http://nousnesommespasseuls.xo.....cit%E9.htm

    Pourquoi?
    1- pour appuyer M. Duchesne (même si nous ne sommes pas d’accord sur l’anonymat). Que son récit soit vrai ou pas, d’avoir crée des questionnements, des ouvertures… en chacun de vous.

    2- Pour l’appuyer dans le sens que je n’ai pas lu son livre mais que je sais (puisque vécu consciemment) qu’il existe d’ »autres vies ailleurs » et que certaines nous visitent.

    Simplicité

  11. Bernard Poulin dit :

    Bonjour JC, oui bien sûr.

    Merci de retaper mes commentaires.

  12. Bonjour JC et M. Poulin,

    Je tiens d’abord à vous remercier Monsieur Poulin d’avoir lu mon livre avant de porter un jugement final, au moins vous savez par où je suis passé. Tout ce que j’ai raconté est vraiment arrivé, je n’y peux rien. Ce n’est pas facile de vivre avec le sentiment d’avoir vécu quelque chose que peu de gens peuvent expliquer.

    Comprenez-vous maintenant pourquoi beaucoup de personnes gardent leurs aventures secrètes? Des pilotes, des politiciens, des policiers et bien d’autres personnalités gardent le silence, justement de peur d’être ridiculisés par leurs semblables. Je pense que la seule chose qui convaincrait vraiment bien du monde serait de voir un ovni atterrir dans leur cour, un peu comme vous mon cher JC ou plutôt, peut-être vous jouez juste le jeu car votre intérêt pour le paranormal est évident.

    Je peux vous dire que si j’avais eu des enfants, probablement que je n’aurais jamais parlé de cet épisode de ma vie, et c’est pour cette raison que bien des gens restent silencieux aujourd’hui justement pour protéger leur famille.

    Le but premier du dévoilement de mon histoire était d’aider au moins une personne qui avait vécu la même chose que moi et mon but s’est réalisé lors de la première séance de signature à Rimouski car 40 personnes sont venues me dire merci parce qu’avant la sortie de mon livre, c’était l’OMERTA totale dans la région sur le phénomène, enfin quelqu’un brisait le silence. Si des gens restent sceptiques, ce n’est pas grave.

    Dans le respect, tout le monde a droit à son opinion.

    Alain Duchesne

  13. amethyste dit :

    Bonsoir Monsieur Duchesne. Je pense que vous avez aussi votre vécu, vos expériences vous ont marqué. Votre foi est grande, je pense. Par respect de ma personne, j’ai un fort doute de ce qui vous est arrivé. J’espère ne pas vous blesser sur ma franchise. Je pense que vous avez du courage d’aller jusqu’au bout de vos convictions. C’est un point fort que j’apprécie. Peut-être que sur un autre débat nous serons plus en harmonie. Je reste à votre écoute. Sincèrement. amethyste.

  14. Bernard Poulin dit :

    Bonjour Monsieur Alain Duchesne

    Au fond, je suis du même avis que Rachel L.

    Je suis convaincu que vous dites vrai au fait que vous avez réellement été enlevé par des humanoïdes.

  15. Bernard Poulin dit :

    Bonsoir amethyste

    Merci pour votre réponse, vous n’avez pas à être désolée parce que vous n’avez jamais vu des humanoïdes ou leurs engins.

    Il y a déjà amplement de témoins à travers le monde pour confirmer leur présence ici bas.

  16. amethyste dit :

    Coucou Bernard. Vous avez mentionné que vous avez lu le livre de Monsieur Duchesne. Ma question sur ce sujet: une petite analyse sur cet ouvrage et vos ressentis en vous basant sur la sincérité. Que recherchez-vous dans le paranormal, avez-vous un vécu personnel à nous raconter? Votre passion d’échanges sur ce blog, que vous apporte-t-elle? Avez-vous une attente particulière, avez-vous des croyances sur le paranormal?… En France, le paranormal est peu accepté, donc peu d’échanges, auriez-vous la gentillesse de me répondre? La semaine dernière, j’ai vu deux fois un arc-en-ciel, là c’est vrai, je suis bien reliée sur terre. Je veux dire dans le monde visible. amethyste.

  17. spina dit :

    En réponse à Bernard Poulin:

    >>Il y a déjà amplement de témoins à travers le monde pour confirmer leur présence ici bas.

    Ah oui, un peu comme Elvis Presley quoi…

    (Ne vous offusquez pas, je rigole)

  18. Bernard Poulin dit :

    Salut amethyste,

    Je tiens tout d’abord à remercier François C. Bourbeau du site OVNI-ALERTE sans qui je n’aurais sans doute jamais connu le blog de JC, ainsi que Spina par sa question: J’aurais une question pour Rachel L …. et de la réponse de Rachel L. qui suivit… Je me devais d’intervenir, je savais quelque chose qui pouvait amener des munitions à M. Duchesne pour étayer qu’il n’avait sûrement pas halluciner. C’était ma responsabilité… Je me suis senti interpellé, je devais apporter mon témoignage sur ce blog.

    J’ai lu avec intérêt le bouquin de M. Duchesne, je l’ai trouvé fort intéressant, il m’a tenu en haleine… J’avais hâte de savoir la suite de son aventure particulière, de sa démarche et de sa recherche ainsi que des découvertes qui en découleraient…

    M. Duchesne, je crois à sa sincérité après la lecture complète de son livre. Il y a une seule chose qui m’a un peu agacé, c’est qu’il fait un peu l’éloge des témoins de Jéhovah à la fin du livre. Je ne suis pas de cette religion, mais cela n’empêche rien au fait qu’il puisse avoir vécu un authentique enlèvement E.T.

    Je ne recherche rien de spécial au sujet du paranormal, c’est simplement de la curiosité. J’aime être informé des choses insolites, c’est tout. Si j’ai affaire à un phénomène inusité, au moins il y a des chances que je ne sois pas pris au dépourvu.

    Il y a au moins deux événements incongrus et ils se sont passés pendant mes quatre années de CEGEP. Celui de ma visite à St-Donat Rimouski quand j’ai été voir un ami chez ses parents, témoignage OVNI avec des êtres.

    L’autre, c’est lorsqu’un spécimen bizarre s’est immiscé dans ma vie. Désolé pour le terme spécimen, mais il m’a marqué celui là. Je restais en chambre à la résidence du CEGEP, la porte de ma chambre était ouverte, puis un type un petit peu gourou sur les bords… est venu jaser avec moi. Il était sur le même étage que moi, à quelques chambres près.

    J’étais en train d’écouter de la musique à la radio, puis il baisse complètement le volume de la radio. Puis plus tard dans la discussion, il me dit qu’il peut me dire exactement ce que je pense. Il s’étend sur le lit, ferme les yeux, puis moins d’une minute après me dit effectivement ce que je pense à l’instant même. J’ai été étonné! Il me parle de toutes sortes de choses…. Edgar Cayce, de mes soi-disant vies antérieures, que j’avais dans une vie antérieure vécu en Atlantide, été à bord d’un OVNI, etc…

    Mais ce gars là c’était… un manipulateur… J’avais une impression de négatif… quelque chose de diabolique… oppressant. Il était tout le temps à me dire que j’étais idiot, imbécile, un lavage de cerveau en quelque sorte… Si je ne l’avais pas envoyé promener, je pense bien qu’à la longue, je serais devenu une loque …Lui le gourou, moi le petit pantin.

    Au sujet de mes croyances sur le paranormal, la télépathie, les NDE, OVNI, les fantômes et les poltergeists, les maisons hantées ; je ne sais pas, je n’ai pas vécu ça… À propos du contact avec les esprits… je n’irais pas m’amuser avec une planche oui-ja, je penses que c’est risqué, que ça peut-être dangereux. Je suis pas jackass à ce point là…

  19. Bonjour M. Poulin,

    Merci pour le beau commentaire, ce genre de témoignage me réconforte énormément sur le sens qu’a pris ma vie. Je ne suis pas le seul à avoir vécu des expériences paranormales et je vous remercie grandement pour l’aide que vous apportez pour la cause. Mais il faut que je précise que je suis catholique non pratiquant et que j’admire toute personne qui veut aider quelle que soit sa religion.

    « La différence », c’est la matière qui nourrit toutes les guerres. Nous sommes tous égaux et je pense que nous sommes sur le point de connaître un changement majeur sur notre planète et plusieurs religions penchent dans ce sens.

    Pour vraiment comprendre ce qui se passe, je me devais d’explorer la complexité de toutes les facettes de l’humanité et encore aujourd’hui, je continue dans cette direction.

    Pour un avenir meilleur,

    Alain Duchesne

  20. amethyste dit :

    À monsieur Duchesne et à Bernard. Dans vos deux témoignages, j’ai eu mes réponses, vous avez répondu à mes attentes. L’harmonie d’échanges est quand même là. Bernard, je maintiens le même langage sur le monde paranormal. Moi aussi je reste très prudente, lucide. Votre commentaire a été très objectif. amethyste.

  21. amethyste dit :

    Bernard, j’avais oublié de souligner aussi: lorsqu’on est un bon médium, je ne sais quoi, on n’a pas à rabaisser les individus que l’on rencontre, ce n’est pas notre rôle. Vous avez eu raison de vous méfier. Moi aussi j’ai rencontré une personne semblable, la relation aurait pu me déstabiliser. Je dis cela par rapport à votre écrit « mais ce gars c’était un manipulateur……… pantin. ». Par rapport au contact avec les esprits, pour moi ce sont simplement des énergies. Je pense qu’il faut les laisser où elles se trouvent, à elles de venir à nous. Je te fais part de mon expérience: l’année dernière, en 2005, dans la nuit qui précédait mon anniversaire, j’ai rêvé que mon père me soufflait mes 38 bougies, sur un énorme gâteau, c’était un très beau rêve. Mon père, moi je n’en ai aucun souvenir, il est décédé j’avais 3 ans. Jamais je n’irai prier ou utiliser une science occulte pour entrer en contact avec lui. Ceci est un plan particulier. Je te remercie de cette écoute. amethyste.

  22. amethyste dit :

    Re Bernard. C’est quoi la résidence cegep? J’espère que je ne colle pas trop… amethyste.

  23. JC dit :

    Bonjour Simplicité,

    Merci pour le lien vers votre témoignage (soit dit en passant, vous n’aviez pas besoin de me demander une permission pour l’afficher). Le moins qu’on puisse dire, c’est que le niveau d’étrangeté de votre récit est extrêmement élevé. ;-)

    À certains moments, vous mentionnez qu’un ufologue a enquêté sur votre cas. Savez-vous si cet ufologue a publié un article ou un compte rendu, sur papier ou sur le Web ?

  24. Bernard Poulin dit :

    Bonjour à tous!

    Je dois spécifier que j’ai étudié au CEGEP de Rivière-du-Loup pendant les années 1978, 1979, 1980 et 1981. J’ai communiqué par courriel cette semaine avec mon ami de CEGEP natif de St-Donat Rimouski pour
    savoir s’il se rappelait l’année de l’observation OVNI avec des humanoïdes que sa mère avait vécue. Et de ce qu’il se souvenait de cet événement spécial. Voici la réponse de son courriel:

    Bonjour Bernard,

    Je ne saurais dire l’année, entre 1970 et 1974 environ.

    Description:

    Des bonshommes qui travaillent sur une espèce de plate-forme très illuminée.

    C’est très loin, je ne me souviens plus vraiment.

    Il me semble que ça se passe en hiver, dans une fin de soirée.

    C’est à la croisée du rang 4 Ouest de saint-Donat et de la route 298 qui mène au village.
    C’est en entrant dans notre rang. À 1 km de notre maison jadis.

  25. Bernard Poulin dit :

    Salut amethyste!
    C’est quoi la résidence cegep?

    C’est une résidence adjointe au CEGEP, où il y a des chambres pour les étudiants avec un lit, une table de travail, un lavabo, un petit garde robe.

    Au sujet du spécimen bizarre très féru de sciences occultes. Il essayait de me stresser et il jouait aussi sur la peur, c’est pourquoi j’ai pensé qu’il y avait quelque chose de démoniaque derrière tout ça…En gros, je crois qu’il me voulait du mal.