Le Saint Suaire de Turin (encore) reproduit par un scientifique - Blog du paranormal et de l'insolite

Le Saint Suaire de Turin (encore) reproduit par un scientifique

Rédigé par JC le — Publié dans Insolite

saint suaire turinLe Saint Suaire de Turin, cette pièce de tissu de lin de 4m40 sur 1m10, aurait été reproduit jusque dans ses moindres détails par Luigi Garlaschelli, un chimiste de l’Université de Pavie. Le résultat est, il faut bien l’avouer, plutôt convaincant et invalide la croyance voulant que le Saint Suaire possède des caractéristiques inexplicables et non reproductibles par des moyens humains.

Le scientifique a réalisé une reproduction grandeur nature qui présente une ressemblance troublante avec le linceul dont la légende dit qu’il aurait été utilisé pour envelopper Jésus après sa crucifixion. (Je ne peux pas reproduire ici la photographie qui compare le Saint Suaire et sa récente reproduction, pour des raisons de propriété intellectuelle, mais vous pouvez voir l’image sur le site DailyMail. La petite photo en illustration provient de Wikipedia.)

Cela dit, toutes les datations au carbone 14 ont permis de déterminer que le Saint Suaire du Turin a été fabriqué aux alentours de l’an 1300. Le chimiste italien précise d’ailleurs qu’il a confectionné cette réplique en utilisant «une méthode très simple» et des «matériaux peu coûteux» couramment disponibles au Moyen-Âge, selon un résumé publié sur le site de la CICAP (traduction Google).

Luigi Garlaschelli présentera les résultats de ses travaux et fera une démonstration de sa méthode lors du XIe congrès du CICAP (Comité italien pour la vérification des affirmations sur le paranormal) qui se tiendra le week-end prochain (9 au 11 octobre 2009).

Bien que les détails du procédé de reproduction du linceul ne soient pas encore connus, la BBC indique que le chimiste a eu recours à un volontaire, dont le corps avait été préalablement enduit de pigments, de même qu’à un masque pour «imprimer» le visage. Les pigments imprégnant le tissu ont ensuite été vieillis artificiellement grâce à un chauffage au four, puis à un lavage.

En revanche, ce n’est pas la première fois qu’on démontre qu’on peut fabriquer simplement une réplique du Saint Suaire de Turin: le zététicien Henri Broch l’a déjà fait à plusieurs reprises (du moins pour le visage du linceul). Voyez cette démonstration d’Henri Broch filmée en 1998 par une équipe canadienne de Canal D, et cette autre vidéo du zététicien diffusée sur la chaîne allemande ZDF en 2006.

Note: j’ai abordé ce sujet à cause de l’aspect apparemment «paranormal» ou «surnaturel» du phénomène, au risque de soulever des questions qui relèvent de la religion (un thème que j’évite de traiter sur ce blog pour diverses raisons, notamment pour la modération des commentaires ;-) ).

Lire aussi:


60 réponses à “Le Saint Suaire de Turin (encore) reproduit par un scientifique”

  1. Orphée dit :

    zeugma

    D’ailleurs il est très suprenant d’observer que, bien qu’on sache pertinemment qu’on ne « crucifiait » PAS les condamnés, personne ne semble vouloir corriger le tir à ce jour.
    Faut dire que c’est quand même rageant d’admettre qu’on a joyeusement véhiculé le mensonge pour faire d’un homme un dieu à la fois puissant et victime. C’était le cinéma d’hier, il lui fallait aussi des explosions dans tous les coin de rue,des méchants, des gentils …
    Ça prouve donc une chose: nous sommes toujours aussi … enfin, vous voyez quoi ;-) !

  2. Robert dit :

    La crucifixion était un supplice courant chez les romains on en trouve de nombreux témoignages dans les écrits.

  3. orphée dit :

    « La crucifixion était un supplice courant chez les romains on en trouve de nombreux témoignages dans les écrits »

    Un exemple authentique cher Robert où on pourrait observer qu’on plante bien des clous chez le crucifié ? j’en doute ……………

  4. Robert dit :

    ****Un exemple authentique cher Robert où on pourrait observer qu’on plante bien des clous chez le crucifié ? j’en doute ……………****

    Me doutant que les bonnes bibliothèques sont un endroit qui t’est étranger, voici un lien. Si tu veux aller plus loin, va dans les endroits précités.

    http://www.bibliorama.fr/arche.....omains.htm

  5. Orphée dit :

    Pas de chance Robert, j’ai déja parcouru ce lien.
    Ok, je corrige mon terme: ici je ne parlais pas de la simple « mise en croix » (ou poteau) mais des clous qui sont sensés percer les mains et les pieds de Jésus à l’identique de ses voisins voleurs.
    Il s’avère que la pratique usuelle était bien de placer le condamné sur un poteau mais certainement pas de le clouer. Cela ne veut pas dire que, dans l’histoire du monde de l’antitiqué (ou même d’aujourd’hui), on n’ait pas fait dévorer un être humain ou coupé en petits carrés un corps ou …
    Donc je doute fortement que Jésus, qui ne subit pas un châtiment différent de la moyenne, eusse été cloué sur une croix, ce d’autant plus que les condamnés de ce type auraient quelques difficultés à tenir suspendu ainsi. Comme il est spécifié quelque part, certains pouvaient être efectivement cloués pour servir de pature aux bêtes sauvages … et je ne pense pas qu’on parlait là d’aigle royal :-)

    Maintenant, c’est parfaitement exact, rien ne prouve que cette crucifixion n’ait jamais eu lieu, tout comme rien ne prouve que Jésus n’ait jamais existé ou … que monsieur dupont n’ait pas été enlevé par des extraterrestres à tête de giraffe. La foi sert à tout quand il faut boucher les trous.

    A part ça Robert, je crains que notre « dialogue » s’arrête là. Fais donc ta conclusion car je prèfère parler d’amour à quelqu’un d’autre qui se reconnaitra.

  6. Robert dit :

    «  »" »Il s’avère que la pratique usuelle était bien de placer le condamné sur un poteau mais certainement pas de le clouer. »" »

    Il me semblait bien qu’un v*****r ne savait pas lire, ni voir …

    extrait du lien en question:

    ****Pline l’Ancien, Histoire Naturelle, XXXVI, 106-107.

    « Et n’oublions pas de mentionner une particularité même plus mémorable, car les plus célèbres historiens l’ont omise. Tarquin l’Ancien (5° roi de Rome, mort en 579 av JC) faisait exécuter cet ouvrage (construction d’un aqueduc) par les mains de la plèbe et, ne sachant ce qui l’emportait de la grandeur du travail ou de sa durée, de toutes parts, pour échapper à la lassitude, les citoyens se donnaient la mort. A cela, le roi trouva un remède nouveau et que nul n’imagina avant lui ni ne reprit : IL FIT CLOUER SUR UNE CROIX le corps de tous ceux qui s’étaient donné la mort, pour en faire à la fois un spectacle pour les citoyens et une proie à déchirer pour les bêtes sauvages et les oiseaux. » (Notes de l’historien : pour Tarquin, c’est la privation de sépulture et le corps donné en proie aux animaux qui sont une dissuasion au suicide. Il ne s’agit donc pas ici de supplice mais de l’infamie liée à la crucifixion).****

    De plus il y a une magnifique photo d’un os transpercé par un clou.

  7. NEMROD34 dit :

    Le problème des clous c’est leur emplacement, dans la main ça ne tiendrais pas, dans le poignet c’est autre chose …

    Après pour citer je ne sais plus qui et puisqu’on est dans les clous :
    Quand on a un marteau dans la tête, on voit tous les problèmes en forme de clous

  8. Orphée dit :

    « Il me semblait bien qu’un v*****r »

    Triste sire, vous valez bien votre sort et je vous le laisse en pâture. Délectez-en vous jusqu’à votre dernière seconde.

    Amen

  9. Aurel dit :

    « Le problème des clous c’est leur emplacement »

    bah rien n’empêche d’accrocher le gus avec des cordes et de rajouter en complément surprise des clous. Du coup qu’ils soient dans les mains ou les poignets peu importe! ;)
    cela ne ferait que gêner le condamner si il voulait tirer sur ses bras pour réduire l’écrasement du torse.

    après est-on sur que dans les mains cela ne tiendrais pas? (je n’ai personnellement pas encore essayé :p )
    ça va dépendre évidement de l’emplacement dans la main elle même…

  10. NEMROD34 dit :

     » Maintenant, c’est parfaitement exact, rien ne prouve que cette crucifixion n’ait jamais eu lieu, tout comme rien ne prouve que Jésus n’ait jamais existé ou …  »

    Tu en est encore à ça ?

    On ne prouve pas une négative:
    http://sophismes.free.fr/log02.htm